Dominique Bry
Journaliste à Mediapart

Billet publié dans

Édition

Papiers à bulles

Suivi par 198 abonnés

Billet de blog 24 juin 2010

Décès de Christian Desbois

Galeriste au talent connu et reconnu, Christian Desbois s'est éteint à l'âge de 58 ans mardi 22 juin 2010. 

Dominique Bry
Misanthrope sociable. Diacritik.com
Journaliste à Mediapart

Galeriste au talent connu et reconnu, Christian Desbois s'est éteint à l'âge de 58 ans mardi 22 juin 2010.

© Bilal - Casterman / Christian Desbois
© Larcenet - Dargaud / Christian Desbois

Christian Desbois s'était fait connaître dans le monde du 9ème art en ouvrant à Paris la première galerie entièrement dédiée à ce genre que l'on disait alors mineur, Escale à Paris, rebaptisée plus tard galerie Christian Desbois. Tout au long de sa vie, animé d'une passion pour l'art et le graphisme, il fut un des premiers à exposer et mettre en avant Enki Bilal et Jacques Tardi (il avait publié l'album du film Tykho Moon avec le premier et Tardi en Banlieue et Tardi par la fenêtre avec le second). Christian Desbois s'était mis au service de nombreux auteurs, tels Florence Cestac, François Schuiten, Zep, Jean-Claude Mézières, Lorenzo Mattotti, André Juillard, Claire Bretécher, Juanjo Guarnido, François Schuiten, Ted Benoît, Hugo Pratt, Loustal, Nicolas de Crécy, Jean-Marc Rochette... Récemment c'est Manu Larcenet qui pour la première fois exposait son travail à l'occasion de la sortie de Blast.

© Yslaire - Glénat / Christian Desbois

Christian Desbois avait prolongé son activité de galeriste en devenant plus tard éditeur, proposant des sérigraphies, des estampes, des lithographies, des sculptures et même des ouvrages autour d’Enki Bilal et de plusieurs auteurs dont il était proche et qui lui accordaient une confiance totale.

Pendant près de trente années, ses choix ont montré son goût sûr et d’un souci profond de valoriser le travail des auteurs, ce qu’il faisait aussi en s’associant avec d’autres éditeurs (Casterman, Dargaud et Glénat entre autres) pour coéditer des ouvrages de grande qualité. Il avait en préparation une exposition consacrée à Blacksad (autour des roughs aquarelles de Guarnido , après un premier volume en 2005).

Refusant de s’enfermer dans la bande dessinée, en développant notamment ses activités dans les arts plastiques et en devenant commissaire de nombreuses expositions à Paris, à Cherbourg (La biennale du 9ème art)... dépassant les frontières franco-françaises, il a inauguré à Bruxelles les débuts d'une collaboration avec la galerie Champaka il avait l'envie et le talent pour faire sortir la bande dessinée hors des pages des albums et aller à la rencontre du public en transmettant la passion qui l'habitait.

Je l'ai rencontré il y a bientôt deux ans à l'occasion d'une séance de signatures dans sa galerie du VIIème arrondissement, mes pensées vont à sa famille et à ses proches au travers de ces quelques lignes.

Dominique Bry

© Corbasson / Galerie Christian Desbois

Vue de la galerie Christian Desbois réalisée par Dominique Corbasson (2004).

Crédits images © Galerie Christian Desbois

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Zemmour, un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Social
Lidl : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
Conditions de travail : la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel

La sélection du Club

Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie