Décès de Christian Desbois

Galeriste au talent connu et reconnu, Christian Desbois s'est éteint à l'âge de 58 ans mardi 22 juin 2010. 

Galeriste au talent connu et reconnu, Christian Desbois s'est éteint à l'âge de 58 ans mardi 22 juin 2010.

 

 

 © Bilal - Casterman / Christian Desbois © Bilal - Casterman / Christian Desbois
 © Larcenet - Dargaud / Christian Desbois © Larcenet - Dargaud / Christian Desbois

Christian Desbois s'était fait connaître dans le monde du 9ème art en ouvrant à Paris la première galerie entièrement dédiée à ce genre que l'on disait alors mineur, Escale à Paris, rebaptisée plus tard galerie Christian Desbois. Tout au long de sa vie, animé d'une passion pour l'art et le graphisme, il fut un des premiers à exposer et mettre en avant Enki Bilal et Jacques Tardi (il avait publié l'album du film Tykho Moon avec le premier et Tardi en Banlieue et Tardi par la fenêtre avec le second). Christian Desbois s'était mis au service de nombreux auteurs, tels Florence Cestac, François Schuiten, Zep, Jean-Claude Mézières, Lorenzo Mattotti, André Juillard, Claire Bretécher, Juanjo Guarnido, François Schuiten, Ted Benoît, Hugo Pratt, Loustal, Nicolas de Crécy, Jean-Marc Rochette... Récemment c'est Manu Larcenet qui pour la première fois exposait son travail à l'occasion de la sortie de Blast.

 

 © Yslaire - Glénat / Christian Desbois © Yslaire - Glénat / Christian Desbois

Christian Desbois avait prolongé son activité de galeriste en devenant plus tard éditeur, proposant des sérigraphies, des estampes, des lithographies, des sculptures et même des ouvrages autour d’Enki Bilal et de plusieurs auteurs dont il était proche et qui lui accordaient une confiance totale.

Pendant près de trente années, ses choix ont montré son goût sûr et d’un souci profond de valoriser le travail des auteurs, ce qu’il faisait aussi en s’associant avec d’autres éditeurs (Casterman, Dargaud et Glénat entre autres) pour coéditer des ouvrages de grande qualité. Il avait en préparation une exposition consacrée à Blacksad (autour des roughs aquarelles de Guarnido , après un premier volume en 2005).

 

Refusant de s’enfermer dans la bande dessinée, en développant notamment ses activités dans les arts plastiques et en devenant commissaire de nombreuses expositions à Paris, à Cherbourg (La biennale du 9ème art)... dépassant les frontières franco-françaises, il a inauguré à Bruxelles les débuts d'une collaboration avec la galerie Champaka il avait l'envie et le talent pour faire sortir la bande dessinée hors des pages des albums et aller à la rencontre du public en transmettant la passion qui l'habitait.

 

Je l'ai rencontré il y a bientôt deux ans à l'occasion d'une séance de signatures dans sa galerie du VIIème arrondissement, mes pensées vont à sa famille et à ses proches au travers de ces quelques lignes.

 

Dominique Bry

 

 

 © Corbasson / Galerie Christian Desbois © Corbasson / Galerie Christian Desbois

 

Vue de la galerie Christian Desbois réalisée par Dominique Corbasson (2004).

Crédits images © Galerie Christian Desbois

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.