Les violences policières persistent, la revue dessinée revient

«Ne parlez pas de violences policières», nous enjoint Emmanuel Macron, «Ne filmez pas les violences policières» nous ordonne Gérald Darmanin. Eh bien non. Mediapart et la Revue dessinée ont décidé de faire précisément le contraire dans un numéro spécial devenu indispensable.

1165-xl-ne-parlez-pas-de-violences-policieres
«Ne parlez pas de violences policières», nous enjoint Emmanuel Macron, «Ne filmez pas les violences policières» nous ordonne Gérald Darmanin. Et bien non. Mediapart et la Revue dessinée ont décidé de faire précisément le contraire dans un numéro spécial devenu indispensable.

Car face au silence que l’exécutif tente d’imposer sous la pression des syndicats policiers, il faut enquêter, raconter, tracer, montrer, analyser. Plus que jamais.

Nous ne sommes pas les seuls à le penser, puisque en dépit des fermetures de librairies, notre premier tirage est épuisé. Nous pas. Nous poursuivons le travail et vous proposons donc, grâce à une réimpression expresse, de vous armer intellectuellement contre les violences illégitimes commises en uniformes. En ayant en tête qu’avec la loi Sécurité globale actuellement souhaitée par la majorité, bon nombre des faits que vous trouverez dans ce numéro n’auraient jamais pu être révélés.

Pour commander ce supplément, vous pouvez cliquer sur ce lien

"Ne parlez pas de violences policières" : un hors-série La Revue dessinée et Mediapart © Mediapart

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.