La rédaction de Mediapart
Journaliste à Mediapart

Billet publié dans

Édition

Complices

Suivi par 90 abonnés

Billet de blog 9 oct. 2012

C’est nouveau sur Mediapart : les musiques du monde en direct !

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart
Bloque Depresivo. A suivre en direct le 20 octobre. © Fabiola Soto Rivera.

Afin d’offrir une plus large audience aux artistes, le Théâtre de la Ville et Mediapart poursuivent un partenariat élaboré en juin 2012 dans le cadre des Chantiers d’Europe avec le concert d’Angélique Ionatos. Parce que nous avons le goût des œuvres, des spectacles qui déplacent les lignes et les frontières, et que nous souhaitons le partager avec nos abonnés et plus largement avec le public, ces retransmissions en direct seront aussi en accès libre.

La saison 2012/2013 s'ouvrira le 20 octobre avec la retransmission en direct du concert du groupe chilien Bloque Depresivo

Bloque Depresivo, à ses débuts, était juste un “bloque”, c’est-à-dire un moment, un bloc, de trois ou quatre chansons, jouées au milieu des concerts de Chico Trujillo. Apparaissaient alors sur scène deux ou trois musiciens venant s’ajouter aux membres du groupe, jouer des boléros, des valses péruviennes ou des versions acoustiques de certains de leurs morceaux.

Puis la formation a évolué, et portée par son chanteur, Aldo “Macha” Asenjo, Bloque Depresivo est désormais un groupe à part entière, autonome et autogéré. Si le personnage incarné par Aldo “Macha” Asenjo continue d'être un centre d'attraction et, à la fois, de semer la confusion sur la séparation entre Chico Trujillo et son “bloc dépressif”, les représentations des deux dernières années ont vraiment donné vie au projet.

© Barbarella B

Même s'il est encore difficile de saisir la limite qui sépare la présence festive et débordée de Chico Trujillo et la tristesse évocatrice qu’offre le Bloque Depresivo, c'est pourtant bien des mêmes personnes qu’il s’agit – aussi à l’aise dans ce format plus intimiste que sur les énormes scènes des stades que remplit Chico Trujillo en Amérique Latine. La volonté du Bloque Depresivo est de dévoiler les différentes facettes que chacun  a en soi. Le “Bloque” ouvre un chemin aux sensibilités cachées, qui désormais se chantent, entre autre, grâce à l’extraordinaire voix et présence de son chanteur charismatique. C’est une formation riche, qui compte des musiciens chiliens de renom comme par exemple, Camilo Salinas et Danilo Donoso, deux musiciens de Inti Illimani Histórico; Luis “Flaco” Morales, maestro du requinto et musicien du groupe, Isla de la Fantasía et Tocori Berrú, bassiste de La Chilombiana.

 Avec ce premier concert retransmis en direct du Théâtre de la Ville  le samedi 20 octobre à 21h00, Mediapart rend hommage au Chili et à sa musique allègre comme la vie qui émeut aux larmes et invite à la danse...

A suivre, le mercredi 21 novembre: un hommage à Jose Afonso, en direct sur Mediapart, en partenariat avec Dailymotion.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
En Ukraine, des militantes viennent en aide aux « survivantes » de viols de guerre
Un collectif encore très confidentiel de victimes de violences sexuelles dans le Donbass, membre du réseau mondial SEMA, se mobilise en Ukraine pour repérer et accompagner les rescapées des viols commis par les soldats russes. Mediapart a pu les suivre.
par Rachida El Azzouzi
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Sur les réseaux sociaux, les jeunes chercheurs obligés de « se vendre »
Précaires et soumises à une concurrence croissante, les nouvelles générations de chercheurs sont incitées à développer leur « marque » personnelle sur Twitter, Instagram voire TikTok. Non sans effets pervers.
par Aurélien Defer
Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public
Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Faire de l’hospitalité un droit fondamental
Dans un livre qui fera date, la juriste Marie Laure Morin propose de faire de l’hospitalité un droit fondamental afin de construire un droit des migrations qui rompe, enfin, avec des législations répressives qui violent les droits humains et menacent l’État de droit. J’ai volontiers accepté d’en écrire la préface.
par Edwy Plenel