Les invités de Mediapart
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Complices

Suivi par 91 abonnés

Billet de blog 21 juin 2013

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Centres de rétention: Ouvrez les portes! On a le droit de savoir!

L'Observatoire citoyen du CRA de Palaiseau, la LDH Orsay, RESF91, l'UL/CGT/Massy et Mediapart vous invitent à un Ciné-débat à Cinépal le 24 juin à 20h00, à Palaiseau, autour du film Contre les Murs. Claire Rodier, Carine Fouteau et Neus Viala, réalisatrice, débattront de la situation des étrangers sans papiers, des expulsions qui se poursuivent, des centres de rétention et de la prochaine loi sur l’immigration. 

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© 

L'Observatoire citoyen du CRA de Palaiseau, la LDH Orsay, RESF91, l'UL/CGT/Massy et Mediapart vous invitent à un Ciné-débat à Cinépal le 24 juin à 20h00, à Palaiseau, autour du film Contre les Murs. Claire Rodier, Carine Fouteau et Neus Viala, réalisatrice, débattront de la situation des étrangers sans papiers, des expulsions qui se poursuivent, des centres de rétention et de la prochaine loi sur l’immigration. 

Contre les murs, film documentaire de Neus Viala, 52 min, 2013.

Avec la participation de

Claire Rodier, juriste au GISTI, cofondatrice de Migreurop 

Carine Fouteau, journaliste à Médiapart

Neus Viala, documentariste

Centres de rétention administrative  : Ouvrez les portes ! On a le droit de savoir !

Parce que les citoyens ont le droit de connaître les conséquences des politiques mises en place en leur nom, l’accès aux centres d’enfermement est demandé pour les journalistes et la société civile.

Claire Rodier, Carine Fouteau et Neus Viala seront présentes le 24 juin à Cinépal pour débattre avec nous de la situation des étrangers sans papiers, des expulsions qui se poursuivent,  des Centres de rétention et de la prochaine loi sur l’immigration qui interviendrait  à la rentrée prochaine. 

Les deux premières intervenantes ont participé à la réunion qui s’est tenue le 4 juin dernier place Beauvau à Paris entre des conseillers de Manuel Valls et des représentants de la campagne  Open Access Now, où il a été annoncé que le ministre serait prêt à autoriser les journalistes à entrer et à enquêter dans les centres de rétention administrative (CRA) et les zones d'attente, lieux d'enfermement des étrangers en France. 

Claire Rodier pour le GISTI et  l’OEE et Carine Fouteau, de Mediapart, comme journaliste, ont mené la Campagne open Access. La cinéaste Neus Viala, elle-aussi, l’année dernière aux côtés des associations du Cra de Cornebarrieu/ Toulouse, filmant les différentes démarches et les manifestations de différents intervenants,  recueillant les témoignages de sans papiers ayant été enfermés au Cra, le désarroi des familles, des avocats, policiers et juges … 

Elle en a fait un film : « Contre les murs » où nous nous retrouvons au cœur de cette campagne pour obtenir un droit de visite des journalistes dans ces centres fermés, ainsi que pour revendiquer l'accès à ces centres d' ONG, d'associations issues de la société civile. En revanche aujourd'hui encore le ministre de l'Intérieur ne semble toujours pas disposé à reconnaitre  à des associations citoyennes la possibilité de pénétrer dans les lieux de rétention dans des conditions appropriées ; rappelons que seules  cinq organisations chargées du soutien juridique sont habilitées à intervenir dans les CRA.  

 Pour l’instant nous nous posons beaucoup de questions sur ce que va devenir le prochain CESEDA (Code d'Entrée et de Séjour des Etrangers et des Demandeurs d'Asile).  La réforme en profondeur tant espérée ne parait pas se profiler. Même si développer les assignations à résidence parait être une tendance mise en avant aujourd'hui, supprimer les CRA n'apparait pas comme à l'ordre du jour ; quant à la durée de rétention, l'on ne sait où l'on va : demeure-t-elle inchangée ? Ou passerait-elle de 45 à 30 jours ou à une durée moindre ? 

Des rumeurs  contradictoires circulent sur le contenu de la prochaine loi sur l’immigration. Un titre de séjour pluriannuel serait établi. La plupart des  questions essentielles demeurent en suspens. Nous en discuterons ensemble  le 24 Juin prochain à 20H00 à Cinepal’. 

Rappelons que l'enfermement d'un étranger en situation irrégulière ne relève pas d’une décision judiciaire mais administrative, qui n’est pas censée avoir de valeur punitive, sa légitimité reposant sur la nécessité pour les policiers de dégager du temps pour organiser la reconduite à la frontière. Le seul délit reproché est le maintien irrégulier sur le territoire. « Retenus » sur ordre de l'État, les sans-papiers risquent d'être expulsés sans passer devant le juge des libertés et de la détention (JLD), seul garant des libertés individuelles. En 2012, 62 % d'entre eux ont été dans ce cas. La même année environ 50 000 personnes sont passées par les centres de rétention français, et 600 000 partout en Europe. 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial