Les invités de Mediapart
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Complices

Suivi par 90 abonnés

Billet de blog 21 nov. 2011

Plozévet, une commune pas comme les autres

Bernard Paillard, directeur de recherche émérite au CNRS, présente «le climat particulier» de cette bourgade bretonne, à la fois sujet d'étude des sciences humaines et organisatrice des rencontres régionales CNRS «Sciences et Citoyens» de Plozévet.

Les invités de Mediapart
Dans cet espace, retrouvez les tribunes collectives sélectionnées par la rédaction du Club de Mediapart.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bernard Paillard, directeur de recherche émérite au CNRS, présente «le climat particulier» de cette bourgade bretonne, à la fois sujet d'étude des sciences humaines et organisatrice des rencontres régionales CNRS «Sciences et Citoyens» de Plozévet.
© 

--------

© 

Invité par la municipalité, Edwy Plenel sera à Plozévet le 25 novembre. Pourquoi à Plozévet, petite commune de 3 000 habitants du pays Bigouden dans le sud Finistère? À l'origine, le souhait formulé un jour par Jean-Claude Stourm, adjoint au maire chargé de la culture, voeu immédiatement approuvé par ce dernier, Pierre Plouzennec. Je dirige une recherche à Plozévet et connais bien Jean-Claude Stourm depuis les années soixante. J'ai donc fait l'intermédiaire entre eux et Edwy Plenel. Mais, bon, cela n'explique pas tout.

© 

En fait, depuis les années soixante, Plozévet occupe une place assez originale dans le paysage des communes françaises. À cette époque, elle avait été choisie par la Délégation à la recherche scientifique et technique (DGRST) pour être le siège d'une des plus vastes enquêtes interdisciplinaires en sciences humaines et sociales. Suite à ces recherches, la publication de quatre livres, d'une quarantaine de rapports, de nombreux articles, la réalisation de cinq films ethnographiques font de Plozévet la commune bretonne, et plus largement française, sur laquelle nous possédons le plus de données relatives à une société locale forte de son enracinement dans son passé, mais radicalement bouleversée, alors, par les multiples processus de modernisation des «trente glorieuses». Une métamorphose assez «commune en France» pour reprendre le titre de l'ouvrage que publia Edgar Morin à la suite de son enquête, Commune en France, la métamorphose de Plozévet, Fayard, 1967. Des transformations d'une importance telle qu'André Burguière, l'historien chargé de faire la synthèse de l'ensemble des études, n'a pas hésité à poser que le monde rural de Plozévet connaissait, à ce moment-là, une révolution sans doute aussi importante que celle du néolithique (André Burguière, Bretons de Plozévet, Flammarion, 1975).

Mais, les chercheurs avaient aussi noté l'importance que revêtait la politique à Plozévet; à Plozévet, la Rouge, menée par la dynastie radicale des Le Bail jusqu'au sortir de la Seconde Guerre mondiale, depuis toujours ancrée à gauche. Une originalité dans un environnement politique de droite ou de centre droit. Même si la gauche peut être désunie. N'a-t-on pas vu deux listes issues du Parti socialiste se déchirer aux municipales de 2002, mais qui a vu l'une des deux listes emporter totalement la mise, une liste paritaire, ce qui n'est pas obligatoire pour une commune de moins de 5 000 habitants...

Mais aussi, Plozévet l'instruite: dans les années soixante, Plozévet s'enorgueillissait des 17 agrégés issus de ses rangs. C'était, disait-on, la commune qui avait le nombre d'agrégés le plus élevé de France rapporté au nombre d'habitants. Le recteur de l'Académie de Rennes était originaire de Plozévet, comme un chercheur en chimie, membre de l'Académie des sciences suivi par son fils quelques années plus tard. Plusieurs universitaires venaient de Plozévet, dont Pierre Trépos, linguiste spécialiste du breton, compère de Pierre-Jakez Hélias (Le cheval d'orgueil), de la commune voisine, mais dont le père était Plozévétien. Tous ces lettrés étaient issus du peuple, du petit peuple des paysans, des marins, du petit commerce. Un exemple de méritocratie républicaine, à la belle époque des «hussards de la République», une expression que n'aurait pas récusée Albert Le Bail qui tenait l'instruction en haute estime l'ayant fait une des pierres angulaires de sa politique. Une tradition scolaire qui marque encore la commune: rare privilège pour une petite commune, elle abrite toujours un collège d'enseignement général, qui voit quelques-uns de ses élèves poursuivre des carrières, entre autres, de chercheurs et d'enseignants du supérieur.

Cette singularité de la destinée plozévétienne l'avait fait choisir par le Comité interministériel pour la célébration du centenaire de la loi de 1901 sur la liberté des associations. Plozévet avait été choisie pour accueillir la première manifestation régionale dont le thème était «Associations en milieu rural». À cette occasion, les associations de la commune avait organisé un «parcours associatif» permettant au public de les découvrir les unes après les autres; un forum des associations avant l'heure. Puis, en 2002, la délégation régionale Bretagne Pays de la Loire organisait ses premières Rencontres régionales CNRS «Sciences et Citoyens», à l'instar de ce qui se faisait au niveau national, les Rencontres CNRS «Sciences et Citoyens» qui se tiennent tous les ans au Futuroscope de Poitiers.

À l'origine de cette manifestation, deux hommes, François Kourlisky et Edgar Morin. Le premier, alors directeur général du CNRS, avait demandé au second d'organiser, à l'occasion du cinquantième anniversaire du CNRS, une manifestation sortant des traditionnelles cérémonies commémoratives. Edgar Morin, jugeant qu'il était important de considérer la science, les sciences, au regard des problèmes sociaux qu'elles posaient, avait imaginé une formule différente d'un colloque où se seraient succédées des interventions magistrales devant un parterre convenu. Il lui avait préféré la formule, plus conviviale, de dialogues quelque peu informels entre des scientifiques et des citoyens. En fait, de jeunes citoyens; car ce sont eux qui auront à relever les défis scientifiques et sociaux de l'avenir.

Réunies aux Salines d'Arc-et-Senans, ces Rencontres ayant obtenu un franc succès tant du côté des jeunes que celui des chercheurs, le CNRS décida de les pérenniser. Depuis, se réunissant tous les ans au Futuroscope de Poitiers, un comité scientifique interdisciplinaire, présidé jusqu'en 2005 par Edgar Morin, veille sur ces Rencontres. Or, en novembre 2000, à l'occasion de leur dixième anniversaire, et devançant quelque peu celui des 80 ans d'Edgar Morin, la mission à l'information scientifique du CNRS, organisatrice de l'événement, avait prévu une soirée en l'honneur de son président fondateur. Une soirée animée par Edwy Plenel, et à laquelle avaient été invitées quelques personnes qu'Edgar Morin avait connues durant son parcours. Parmi celles-ci, Jean-Claude Stourm. Ce dernier, habitant de Plozévet, avait fait partie de son équipe de jeunes chercheurs lorsqu'il enquêtait là-bas.

© 

Ces premières Rencontres régionales CNRS «Sciences et Citoyens» de Plozévet ayant rencontré le succès, il fut décidé de les pérenniser, elles aussi, la quatrième édition ayant eu lieu en mai dernier. Pendant une semaine, les élèves des écoles, des collèges et des lycées venant du Finistère rencontrent des chercheurs à Plozévet, participent à divers ateliers, présentent le résultat de leurs propres travaux . Ainsi cette présentation de l'atelier scientifique du collège Henri Le Moal de Plozévet sur L'estran, ses couleurs, ses ressources.

Renouant avec le monde de la recherche, où les Plozévétiens ne sont plus objets d'enquête, mais citoyens se questionnant sur les rapports «sciences et société», Plozévet a même été co-organisatrice avec l'Université de Bretagne occidentale et de son Centre de recherche bretonne et celtique (CRBC) d'un colloque sur l'histoire de ses enquêtes; colloque s'étant tenu en mai 2008 à Brest et à Plozévet, et ayant donné lieu à la publication d'un ouvrage En France rurale, les enquêtes interdisciplinaires depuis les années 1960, Presses Universitaires de Brest, 2010. Un colloque où fut émis le souhait de retrouver l'ensemble des rapports, et d'exhumer les archives de ces recherches. Deux projets ont alors vu le jour. Le premier, Plozarch, développe une recherche-action avec les habitants, en revisitant les enquêtes leurs archives, et en actualisant les données. Un projet soutenu par le Conseil régional de Bretagne, animé par le Centre de recherches historiques de l'Ouest de l'Université de Rennes 2 (CERHIO, UMR CNRS 6258), et auquel la commune de Plozévet participe directement. Elle en assure la logistique, avec mise à disposition d'un bureau, financement des diverses manifestations, dont les «Rendez-vous de Plozarch», accueil de conférenciers, etc.). Les personnes intéressées peuvent suivre ces activités au jour le jour (atelier d'écriture, atelier scientifique, reportages, etc.), en consultant et en s'abonnant au blog du projet. L'autre, Plozcorpus, projet universitaire lié à l'inventaire, à la numérisation, à la description, à la documentation, et à la mise à disposition des différentes sources archivistiques.

C'est donc un climat assez particulier qu'Edwy Plenel trouvera à Plozévet, la Municipalité cherchant à développer des activités culturelles citoyennes, avec, notamment la construction d'un centre culturel, la Salle Avel-Dro, particulièrement bien équipé, comme l'est aussi sa médiathèque.

Pierre Plouzennec, maire de Plozévet, parle de la politique culturelle de la commune

Bernard Paillard,

Directeur de recherche émérite au CNRS

Centre de recherches historiques de l'ouest (UMR CNRS 6258) Université de Rennes 2

Pour aller plus loin

Site de la Commune de Plozévet : http://www.plozevet.fr/

Site du Festival Mondial'Folk de Plozévet : http://www.mondialfolk.org/index.html

site de l'Office du tourisme du haut pays bigouden : http://www.othpb.com/

Reportage de Bigouden.TV sur Plozarch : http://www.bigouden.tv/Video-318-Plozevet_le_le_monde_paysan.html

Le blog de Plozarch : http://plozevet.hypotheses.org/

«Journalisme et démocratie», le débat d'Edwy Plénel à Plozévet le vendredi 25 novembre à partir de 20h30 (Salle d'Avel-Dro). Entrée libre et gratuite. Pour plus d'informations, contacter la mairie au 02.98.91.30.10.

Salle d'Avel-Dro Centre Culturel du Haut Pays Bigouden
39 bis Avenue Georges Le Bail - 29710 Plozévet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Logement
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — France
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal