Mediapart, Attac et Mouvements, en partenariat avec la Maison de la poésie, vous invitent à une soirée spéciale de débat autour de la dette, avec le chercheur américain David Graeber, à l’occasion de la parution de son livre manifeste Dette, 5000 ans d’histoire.



En Europe comme aux États-Unis, les gouvernements font de la réduction de la dette un combat prioritaire. Mais pour Graeber, anthropologue, professeur à la London school of economics, et initiateur d’Occupy wall street, ce n’est pas qu’un enjeu financier. L’endettement est une construction sociale fondatrice du pouvoir : la dette a structuré non seulement nos économies, mais aussi nos rapports sociaux et nos représentations du monde.

Ce modèle est aujourd’hui ébranlé par la crise économique. Pour éviter l’explosion sociale, n’est-il pas temps d’annuler la dette ? En proposant une relecture érudite et provocante de 5000 ans d’économie, David Graeber pose les bases d’une alternative radicale aux politiques d’austérité.

Rendez-vous lundi 30 septembre à 19h, à la Maison de la poésie, à Paris, pour en débattre avec David Graeber. Le philosophe Maurizio Lazzarato et l’économiste Cédric Durand participeront à la discussion. La rencontre sera animée par Jade Lindgaard de Mediapart et Nicolas Haeringer d’Attac.

David Graeber enseigne l'anthropologie à la London School of Economy. Son ouvrage Dette, 5000 ans d'histoire, paraît ce 25 septembre, aux éditions Les Liens qui Libèrent.

Cédric Durand est économiste, il a coordonné l'ouvrage En finir avec l'Europe, paru aux éditions La Fabrique.

Maurizio Lazzarato est philosophe et sociologue, il a publié La fabrique de l'homme endetté, essai sur la condition néolibérale, paru aux éditions Amsterdam.

Pour s’y rendre : Maison de la poésie, 157, rue Saint-Martin, Paris 3ème, métro Rambuteau ou Les Halles.
Avec le soutien de la région Ile-de-France.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.