Défendre le travail du Pr Pierre Delion

Voici le texte que notre collectif "Appel des 39" vous invite à lire et à débattre, pour une défense des soins psychiques.

 

COMMUNIQUE DE LA NUIT SECURITAIRE -

 

NOUS SOMMES TOUS DES PIERRE DELION !

par Groupe des 39 dimanche 7 juin 2009

Nous tenons à réaffirmer notre soutien inconditionnel au Pr Pierre Delion, membre de notre mouvement, qui affronte en ce moment une campagne de diffamation de la part d’une association de parents d’enfants autistes. Cette association entend dicter sa loi aux professionnels, mais également aux autres parents qui pourraient être tentés par une approche relationnelle prenant appui sur la psychanalyse sans pour autant récuser la nécessité d’une ouverture à toutes les autres possibilités de prise en charge. Ne nous y trompons pas : au-delà du packing décrit co mme une torture alors qu’il n’est qu’une des médiations possibles pour aider des enfants ou des adultes en grande souffrance, ce qui est visé explicitement c’est une conception de l’humain réduit à un « désordre neurobiologique ». Une telle réduction est assez stupéfiante, car on ne voit pas pourquoi un tel « désordre » auquel on voudrait réduire l’autisme devrait interdire une approche plus globale faisant valoir la singularité et l’épanouissement de chaque sujet.

Un tel discours réductionniste et violent n’est malheureusement pas l’apanage d’une association de familles quand il se trouve repris dans des propos ministériels qui visent à mettre au pas les professionnels et à formater les pratiques de soins.

Notre mouvement s’est constitué en réaction au discours et au projet de Nicolas Sarkozy de produire un nouveau « grand renfermement » des malades mentaux et de réduire les psychiatres et les équipes soignantes à une fonction de gardiens de l’ordre jusque dans l’espace de la cité !

Si nous refusons radicalement les bracelets GPS, les soins obligatoires en ambulatoire et autres « trouvailles » prétendument sécurisantes, c’est parce que nous pouvons témoigner de pratiques psychiatriques qui se sont construites patiemment depuis 40 ans et dont on prétend faire aujourd’hui table-rase. L’existence de collectifs de soins accueillants et fondés sur une approche relationnelle et psychodynamique ne réduisant en aucun cas un sujet au « trouble » ou à la maladie dont il souffre est là pour témoigner d’une autre conception de l’humain.

C’est à partir de cette part d’humanité présente en chacun d’entre nous que nous refusons toute ségrégation de la folie et que nous récusons toute approche réduisant l’humain à une marchandise ou à un « agencement de neurones ».

Les idées de formatage et de protocolisation des pratiques de soins vont à l’évidence à rebours de la diversité des pratiques que nous mettons en œuvre et qui nécessitent un espace de tranquillité propice à la créativité des soins psychiques.

C’est cette créativité et cette richesse des pratiques psychothérapeutiques qui se trouve aujourd’hui menacée et au-delà du soutien à notre ami Pierre Delion dont la compétence et l’humanité ne sont pas à démontrer, nous entendons engager une campagne pour la défense et la promotion des soins psychiques. Bien au-delà des seuls professionnels de la psychiatrie, nous nous adressons à tous ceux qui récusent une telle réduction de l’humain, et nous rejoignons en cela la prise de position de « l’appel des appels » et l’article que Caroline Eliacheff a fait paraître dans le journal Le Monde ( du 28 Mai).

Il est grand temps de prendre la parole sur la place publique et de lutter contre ces discours insupportables qui veulent nous réduire au silence et à la servitude !

Par le Groupe des 39 – La Nuit Sécuritaire

Plus d’infos : www.collectifpsychiatrie.fr

NB : la lettre ouverte du Pr Delion est consultable (avec possibilité de signature de soutien) ici : http://www.balat.fr/spip.php?article601

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.