mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart mer. 28 sept. 2016 28/9/2016 Édition de la mi-journée

FDG et psychiatrie

Bonjour!

 

J'ai lu avec intérêt un texte de prise de position relative à la politique des soins psychiatriques préconisée par le front de gauche (voir par la filière du Collectif des 39, je suis trop nul sur les liens...)

 

Bien que le début apparaisse comme de belles et ronflantes paroles, certes justes mais un peu générales, la suite est fort concrète, et axée sur la restauration d'une politique de Secteur de psychiatrie générale, assise sur les directives de la circulaire du 15 Mars 1960.

 

J'approuve absolument, et je soutiens ce projet, qui incite à voter pour des gens qui ont compris de quoi il retourne. Il est grand temps, à l'heure où des activistes en sont arrivés à des attaques stupéfiantes, où la normalisation "opposable" de certaines pratiques installe une homogénéisation de la partie la plus hétérogène de l'humain, où les moyens d'aider les gens malades à "aller sans peur et sans trop de souffrances" sont en ruine,...

 

De restaurer un accueil, une écoute de qualité et une prise en compte holistique et polymorphe, pluridisciplinaire des problèmes vécus.

D'abolir la loi du 5 Juillet 2012.

De recréer au ministère de la santé un bureau de la psychiatrie.

De prévoir la nomination de Jack Ralite au poste de Ministre

De restaurer les cadres d'une rencontre permanentes entre toutes les personnes concernées (patients, familles, professionnels de santé, gestionnaires de la chose publique, organisations sociales, etc.)

De prévoir des forums mediatiques pour refaire l'image détruite de la maladie et des gens qui en sont atteints, de rétablir la dignité et le droit au respect de tous, de casser les fantasmes autant que les marchandisations du soin ou son accaparement par des technocrates ou des fanatiques de telle ou telle cause.

 

JC Duchêne

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Je voterai probablement pour le front de gauche, mais j’ai quand même écrit ceci : « JE SUIS DE GAUCHE ET J’EMMERDE LA PSYCHANALYSE » :

 

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-louis-racca/160212/je-suis-de-gauche-et-j-emmerde-la-psychanalyse

 

A bas toutes les superstitions !

 

Bien à vous toutes et tous, camarades

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et téléchargez notre application mobile.
Je m'abonne

L'édition

suivi par 361 abonnés

Contes de la folie ordinaire

À propos de l'édition

Comment cette société-ci accueille-t-elle la folie? Par la peur et le bannissement? Les prisons comptent près d'un quart de détenus qui souffrent de troubles psychiques et le projet de loi sur la rétention

de sûreté devrait prolonger indéfiniment la détention de ceux que l'institution jugera dangereux (pour qui? pour eux même ou pour la société?). Cette édition se veut le lieu du débat, et pourquoi pas, des propositions d'action.