Des ecrans contre l'enfance

On découvre peu a peu un grand principe. Si on laisse un enfant jouer, à l'écart, sans autre interaction que celle qu'il développe avec une machine, il devient machin.

Je reprends un article paru ce jour dans le Monde, qui traite de l'influence des tablettes et autres écrans perturbant la relation parents-enfants et la relation tout court d'un jeune individu arrivé au monde depuis peu : l'enfant.  Il arrive au monde et très rapidement on lui propose, au lieu d'une rencontre face à face avec la mère ou le père, on lui propose de s'amuser à reconnaitre des formes, à les classer, à les nombrer, et s'il y parvient, la tablette, cette bête plate, lui prodigue des encouragements. Elle applaudit comme une folle !

 Pas besoin d'avoir fait de longues études pour imaginer un résultat qui se vérifie maintenant : l'enfant s'autonomise gravement par rapport aux répondants naturels que sont les parents. Il préfère établir et renforcer son lien avec la tablette. On ne voit pas comment il pourrait en être autrement ! Les parents sont plus ou moins constants, ils sont souvent distraits par un jeu social, lequel se manifeste et se renforce encore à toute heure et en tous lieux par la tyrannie du portable qui ne les quitte pas, tandis que la tablette, elle, elle est fiable et constante. Elle est cool avec ses petits jeux multicolores-rigolos qui se répètent à l'infini.

Le résultat est la constitution de troubles autistiques constatés avec stupeur par les pédiatres et les psys en tous genres. De quoi faire hurler les tenants de l'autisme rigoureusement limité aux anomalies cérébrales. Vous voyez bien, chers "scientifiques", qu'il est tout à fait possible de "faire" des autistes à partir d'un équipement neurologique impeccable. Et c'est pas freudien ça !  C'est juste que ça fait réfléchir,  non ? Là encore, il n'était pas bien nécessaire de faire de longues études pour imaginer cette évidence : quand on ne communique pas avec un enfant, on le rend non-communicant. Normal, il finit par s'organiser sans nous, il n'a rien à nous dire ! Rien à nous reprocher ! Rien ne lui manque, la tablette le comble et les paents sont contents.

Provisoirement tout va bien. C'est lorsque les troubles se manifestent , qu'ils soient de l'ordre des TSA ou des TDAH (superbe trouvaille) que les choses nécessitent un petit voyage en "spécialie" chez les docteurs spécialistes qui diagnostiquent gravement les conséquences de ce qu'ils auraient dû prévenir. Mais ça... c'est pas maintenant, pour l'instant tout va bien. Faudra qand même limiter le temps de jeu parce que Théo est trop sur sa tablette, tu trouves pas ? Bon, on verra...

Pour l'instant Theo est entrain de jouer sur sa tablette... Karine peut parler une heure ou deux avec Kevin qui veut savoir si Chloe est toujours avec Florian après ce qui s'est passé samedi chez Christelle...

(Oui, j'ai simplifié, on peut utiliser sans abuser, je sais. ce qui m'intéresse c'est justement l'utilisation abusive.)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.