Publication d'une note DAL / Fondation Copernic sur le logement

Se loger, c’est la sécurité première, ou plutôt, aujourd’hui, la première des insécurités. Tout le monde, ou presque, est concerné. Les loyers n’ont cessé d’augmenter, pour atteindre des niveaux insupportables. Les impayés et les expulsions explosent. L’hébergement d’urgence ne répond plus. Les habitats indignes prolifèrent. Pourquoi ? Et comment tolérer l’intolérable ?

Se loger, c’est la sécurité première, ou plutôt, aujourd’hui, la première des insécurités. Tout le monde, ou presque, est concerné. Les loyers n’ont cessé d’augmenter, pour atteindre des niveaux insupportables. Les impayés et les expulsions explosent. L’hébergement d’urgence ne répond plus. Les habitats indignes prolifèrent. Pourquoi ? Et comment tolérer l’intolérable ?

 

L’intolérable, c’est 150 000 sans-logis, quand 2,4 millions de logements restent vacants. L’intolérable, c’est 3,6 millions de mal-logés, quand on vend au secteur privé des pans entiers du logement social.

 

Les lois Duflot sont insuffisantes ou contre-productives et ne feront pas baisser les loyers. Les logements neufs promis par le candidat Hollande ne seront pas au rendez-vous.

 

Notre ouvrage commun rassemble un état des lieux circonstancié et soixante propositions de réforme procédant des réflexions engagées depuis deux ans dans le cadre de la Plate-forme Logement des Mouvements sociaux, qui réunit 25 associations de mal-logés, de locataires, de salariés et de défense des droits. Soixante mesures à prendre immédiatement pour que chacun·e puisse se loger dignement.

 

Parce qu’un toit, c’est un droit.

 

En finir d'urgence avec le logement cher, Droit au logement (DAL) et Fondation Copernic, Editions Syllepse, 136 pages, septembre 2013.

 

Les auteur-e-s :

Benoîte Bureau, militante de Droit au Logement (DAL)

Pierre Concialdi, économiste

Philippe Deltombe, porte-parole de Droit au Logement (DAL)

Emmanuelle Desjean, cadre territoriale, membre de la Fondation Copernic

Jean-Baptiste Eyraud (coord.), porte-parole de Droit au Logement (DAL)

Thierry Lescant, Union syndicale Solidaires

Claire Le Strat (coord.), politiste, déléguée générale de la Fondation Copernic

Willy Pelletier (coord.), sociologue, coordinateur général de la Fondation Copernic

 

 

Table des matières :

Introduction : Quand attendre devient obscène

1. Eradiquer les logements indignes

2. Sauver le droit à l’hébergement

3. Faire cesser les expulsions, réquisitionner

4. Encadrer les loyers… à la baisse !

5. La marchandisation du logement social continue

6. A qui profite le logement cher ?

7. Mal-logés et sans-toit doivent disposer de droits réels

8. Les logements neufs ne seront pas au rendez-vous

Conclusion : Face à la brutalité économique, la lutte

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.