DAWNING NEWS
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Creolophonie

Suivi par 16 abonnés

Billet de blog 30 mars 2020

Les départements français d'Outremer devront se débrouiller seuls

Les départements d'Outremer apparaissent enfin sur la carte de France. Mais ils devront se débrouiller seuls face à l'adversité.

DAWNING NEWS
Nouvelles du monde, mes amours et critiques
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

"L'Outremer c'est loin et on l'oublie". C'est si vrai que les départements français d'Outremer n'apparaissent jamais sur la carte de France.

La carte de la météo de la France, pour ne citer que cet exemple mais qui en dit long, se résume toujours à deux éléments : l'Hexagone et la Corse. C'est cette forme de représentation qui participe à cette sorte d'invraisemblance qui entraîne souvent ces interrogations surprenantes, même de la part de journalistes aguerris : La Martinique ? C'est à côté de Madagascar ? Ah ! C'est les îles ? Les Antilles ? 

Les îles ? L'île de Wight aussi est une île. Les Antilles ? Porto Rico aussi est une Antille.

La carte de France

Enfin ! Ce samedi 28 mars 2020, Edouard Philippe cite l'Outremer dans son point presse. Dans une case "spécifique".

Enfin apparait à ses côtés la carte de la France telle qu'elle doit l'être :  Hexagone. Corse. Martinique. Guadeloupe. Guyane. Réunion. Mayotte. C'est pourtant jolie cette carte avec ses 5 étoiles anormalement rapprochées !

Espérons qu'il en soit ainsi à l'avenir, en tout lieu et en tout temps.

Ne compter que sur ses voisins géographiques

Pour l'heure, ces cinq départements français sont livrés à eux-mêmes. Les bateaux, Dexmude et Mistral, n'arriveront qu'en début du mois d'avril, avec leur capacité d'accueil de 69 lits.

Quid des respirateurs ? Et des avions militaires pouvant rapatrier les malades vers l'Hexagone ?

Pourquoi les médecins cubains qui s'envolent au secours de l'Italie, située à au moins 7 heures de vol en avion, ne pourraient-ils pas se rendre au chevet de leur petites sœurs malades qui se trouvent à un battement d'ailes ?

Parce que ses sœurs ne peuvent prendre aucune décision sans s'en remettre d'abord à l'Hexagone, situé à au moins 7 heures de vol et à 6 ou 5 heures de décalage horaire. Quand il est 12 h à la Martinique, il est 18 heures à Paris où les bureaux sont déjà fermés. Fin de partie.

Les médecins cubains autorisés à venir au secours de la Martinique

En janvier 2019 et à peine arrivé au pouvoir, Jair Bolsonaro exige des médecins cubains, ces médecins qui interviennent dans les régions les plus pauvres du Brésil, qu'ils rentrent chez eux. D'où un retour massif de médecins à Cuba.

Or, Cuba qui compte 8,2 médecins pour 1000 habitants contre 3,2 médecins en France (banque mondiale) est à 1 heure d'avion de la Martinique. Un élément bien pris en compte par les élus d'Outremer.

En juin 2019, lors de la préparation de la loi modifiant l'organisation et la transformation du système de santé, des élus martiniquais et guadeloupéens ont proposé un amendement (aticle 21 bis) afin de palier aux déserts médicaux de ces départements.

« Art. L. 4131-5 . – Par dérogation à l'article L. 4111-1 et jusqu'au 31 décembre 2025, les directeurs généraux des agences régionales de santé de la Guadeloupe, de la Guyane et de la Martinique ainsi que le représentant de l'État à Saint-Pierre-et-Miquelon peuvent autoriser un médecin, un chirurgien-dentiste ou une sage-femme, ressortissant d'un pays autre que ceux mentionnés au 2° du même article L. 4111-1 ou titulaire d'un diplôme de médecine, d'odontologie ou de maïeutique, quel que soit le pays dans lequel ce diplôme a été obtenu, à exercer dans une structure de santé située dans leurs ressorts territoriaux respectifs. Cette autorisation est délivrée par arrêté, pour une durée déterminée, après avis d'une commission territoriale d'autorisation d'exercice, constituée, par profession et, le cas échéant, par spécialité."

Loi fut adoptée. Mais, comme souvent, pas de décret d'application.

C'est seulement le 20 mars 2020, soit près d'un an après et en pleine épidémie de coronavirus, que le texte proposé et défendu par la sénatrice Catherine Conconne, élue de la Martinique, fera l'objet d'un décret permettant aux médecins cubains de se rendre à la Martinique.

Pourquoi Cuba 

Cuba a une culture de la santé dont l'enseignement au même titre que l'éducation, est inscrit dans la Constitution. Ce qui lui permet de disposer de 150 hôpitaux, plus de 95 000 médecins actifs et plus de 85 000 infirmiers et de prêter main forte au niveau international.

Savoir compter sur ses habitants

Alors que les stocks de gel hydroalcoolique s'épuisent, les producteurs de canne à sucre et de rhum viennent au secours de la Martinique en fabriquant rapidement pas moins de 7 000 litres de gel d'origine agricole.

Alors qu'il ne reste que 6 paires de lunettes et 80 masques au personnel hospitalier de la clinique Saint-Paul de Fort de France, une jeune start-up locale prend l'initiative.

Karaïb 3D fabrique des contours en 3D auxquels viennent s'insérer des feuilles de plastique transparent. Ces protections 3D sont destinées à aider les soignants à se protéger. 

Interrogé par Dawning News, l'un des représentants de la start-up répond : "Le contour imprimé a une très longue durée de vie, de plusieurs mois à plusieurs années selon l'utilisation. Il se lave et se désinfecte classiquement (savon, alcool à 90° etc.) mais ne se stérilise pas car le plastique ne résiste pas à de trop hautes températures."

C'est simple et ça dépannera soignants, pharmaciens, caissiers...

Karaïb 3D qui a moins de deux ans d'existence, fait appel à la générosité, via la plateforme Dalendo, afin de fournir davantage aux hôpitaux.
11 000 € demandés. Ce n'est pas si cher que ça.

L'Outremer n'est pas si loin que ça.

L'Outremer c'est loin. Mais pas si loin que ça. Aidons à notre manière.

Prenez soin de vous !

ADSJ pour Dawning News

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — International
Mais jusqu’où ira la Cour suprême des États-Unis ?
Après l’abrogation du droit constitutionnel à l’avortement aux États-Unis, une question traverse le pays : d’autres droits, comme le mariage homosexuel et même les relations sexuelles entre personnes de même sexe, sont-ils désormais menacés ? Éléments de réponse.
par Patricia Neves
Journal — Politique
Avoir un vrai scrutin proportionnel ? Il n’est jamais trop tard pour l’adopter
Malgré l’absence de majorité absolue à l’Assemblée, une réforme du mode de scrutin aux législatives serait toujours utile. Celui qui est en vigueur continue à produire des effets problématiques, tandis qu’un passage à la proportionnelle pourrait procurer des avantages supplémentaires. 
par Fabien Escalona
Journal — Énergies
Gaz russe : un moment de vérité pour l’Europe
L’Europe aura-t-elle suffisamment de gaz cet hiver ? Pour les Européens, le constat est clair : la Russie est déterminée à utiliser le gaz comme arme pour faire pression sur l’Union. Les risques d’une pénurie énergétique ne sont plus à écarter. En première ligne, l’Allemagne évoque « un moment Lehman dans le système énergétique ».
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Les taiseux d'Algérie
Dans un silence fracassant, excusez l'oxymore, les Algériens ont tu l'Algérie et sa guerre d'indépendance. Ils ne pouvaient plus en parler, des générations entières ont grandi dans le silence de leur père et de leur grand-père. Une mémoire calfeutrée derrière les non-dits omniprésents.
par dchraiti
Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart