Ce matin, j'ai pleuré en lisant cet article de Raoul Peck si criant de vérité

Ce matin, j'ai pleuré en lisant cet article de Raoul Peck si criant de vérité. J'aurais voulu l'avoir écrit. Mais il l'a fait pour moi.

Paris, statue de Gallieni recouverte de noir © Sputnik France

Ce matin, j'ai pleuré

J'ai pleuré devant cet article de Raoul Peck : "Je suis fatigué d’éduquer, d’être patient, de faire bonne mine contre mauvaise fortune, alors que je suis confronté à un racisme dégradant (conscient ou inconscient). Je suis fatigué d’être pédagogue ; je suis fatigué de retenir ma réponse brutale, alors qu’une apostrophe censée être drôle vient d’être émise, énième microagression déguisée sous une « bonne foi » infantile. Je ne veux plus gérer l’inconfort de la stupidité d’un moment.

Je suis fatigué d’être celui qui DOIT faire l’effort de compréhension, l’effort d’explication, l’effort de magnanimité devant votre « innocence ».

"Il nous faut agir maintenant comme si tout dépendait de nous […]. Si nous nous montrons dignes […] peut-être la poignée que nous sommes pourra-t-elle mettre fin au cauchemar racial, faire de notre pays un vrai pays et changer le cours de l’histoire. Si nous n’avons pas, et dès aujourd’hui, toutes les audaces, l’accomplissement de cette prophétie, reprise de la Bible dans une chanson écrite par un esclave, est sur nos têtes : Et Dieu dit à Noé / Vois l’arc en le ciel bleu / L’eau ne tombera plus / Il me reste le feu*… »"

Raoul Peck est réalisateur, scénariste, producteur de cinéma et homme politique haïtien. Il est auteur de "I Am Not Your Negro" diffusé sur Arte.

Ce matin, j'ai encore pleuré

Ce matin j'ai pleuré devant la légèreté d'Edouard Philippe à propos de la statue de Schoelcher déboulonnée à la Martinique et de Colbert : " Nous prenons tout. Car nous n'avons pas le choix. C'est notre histoire."

Pourtant, il n'y a pas de statue ou d'avenue Pétain en France.

 

ADSJ

Lire aussi cet article

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.