Cuisine aux orties

Ortie rouge / Urtica dioica / famille des Urticacées

Mauvaise herbe détestée, l'ortie est pourtant l'une des plantes les plus utiles d' Europe. Plante des terres azotées, fréquentant surtout des lieux habités, l'ortie qui se rappelle toujours chaudement à l'attention des hommes a été employée très tôt par eux. C'est un légume préhistorique, consommé de tout temps surtout pendant les disettes. Dioscoride au premier siècle signalait déjà ses propriétés hémostatiques et selon lui les graines étaient aphrodisiaques. Chomel en 1782 préconise des feuilles d'orties infusées dans l'eau bouillante pour purifier le sang, pour la goutte et le rhumatisme.

Dans les Alpes du Dauphiné, la cuisine à l'ortie est une vieille tradition. Au printemps nous récoltons les sommités de la plante, jeunes pousses de l'année que l'on utilise fraîches dans la soupe de légumes ou dans des gratins de légumes. Prévoir d'en faire sécher à la belle saison pour constituer des réserves pour l'hiver. Sèche, les propriétés de l'ortie sont décuplées. la plante remplacera avantageusement le persil dans toutes vos tartes et soupes. On sait aussi que 100gr d'orties séchées contiennent autant de protéines que 100gr de viande de boeuf.

L'ortie est adapthogène, elle guérit tous les maux, il n'y a pratiquement aucune contre-indication; pour en savoir plus une excellente monographie à cette adresse: http://www.floramedicina.com/ortie-monographie

Quelques préparations:

Lotion capillaire :
200 grammes de racine d'orties hachées menues bouillies pendant une demi-heure avec un litre d'eau et un demi litre de vinaigre constituent une préparation apte à préserver les cheveux et à activer leur repousse.
Tisane : Une infusion tonique, cholagogue, dépurative se prépare avec les sommités non fructifiées, trente à soixante grammes par litre (trois tasses par jour).
Teinture d'ortie : Laver les racines déterrées au printemps ou en automne et les brosser, les couper menu en remplir une bouteille. Recouvrir d'eau-de-vie à 38° à 40° et laisser reposer 14 jours dans un endroit chaud.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.