Alananas
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Des livres et nous

Suivi par 431 abonnés

Billet de blog 7 avr. 2020

Les Montagnes hallucinées, une adaptation glaçiale de Lovecraft en manga

Avec cette adaptation manga des Montagnes Hallucinées de Lovecraft par Gou Tanabe, on a enfin pu voir que l'étrange et horrifique univers de Cthulhu et al. était parfaitement adapté à d'autres médias que la nouvelle.

Alananas
Professeur documentaliste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Septembre 1930. William Dyer, professeur de géologie à la fameuse université Miskatonic d'Arkham et une équipe de scientifiques de renom lèvent l'ancre pour l'Antarctique à bord de l'expédition Pabodie (du nom de son confrère biologiste). Malheureusement pour eux, cette simple mission de prélèvement d'échantillons virera très vite au cauchemar après la découverte de mystérieuses ruines antiques tapies dans l'ombre quasi-illusoire d'une chaîne de montagnes plus haute que l'Himalaya.

Une soif maladive de découvertes


Comme il est précisé dans l'introduction du manga, la fin du XIXe siècle et les débuts du XXe siècle furent marqués par une succession d'expéditions vers l'Antarctique. L'Expédition Amundsen fut la première à atteindre ces terres hostiles et c'est dans ce contexte de quête d'aventures et de connaissances que se situe l'histoire des Montagnes Hallucinées.

L’œuvre de Lovecraft relate presque toujours l'histoire de personnages avides de connaissances, de pouvoir ou de notoriété qui, trop avides, finissent systématiquement par creuser trop profond et réveiller un mal antique. Mal antique qui causera systématiquement leur perte soit par la mort, soit par la folie. Ces maux antiques, appelés "Les Anciens", sont de véritables forces de la nature. Très rarement décrits de façon précise, ils prennent souvent la forme de gloubiboulgas dans l'esprit des lecteurs. Punitions métaphoriques plus qu'ennemis de l'humanité, ils représentent la chute de l'Homme face à ses trop grandes aspirations et sa démesure. Une lecture de circonstance.

Mettre en forme le difforme

Gou Tanabe, par son adaptation visuelle, s'est donc attelé à une tâche difficile : mettre en forme le difforme, rendre tangible l'illusion. Et il y est parvenu d'une main de maître. Non content de nous fournir de magnifiques planches et double-pages représentant l'Antarctique, Tanabe s'est targué de nous livrer une interprétation visuelle des Anciens plus que... dérangeante. Mi-végétales, mi-animales, ces chimères impossibles et rampantes font froid dans le dos.
Le stress et la folie des différents personnages face à ces monstruosités est palpable et presque contagieux. Chaque émotion extrême d'incompréhension, de terreur et de démence se grave dans le visage des membres de l'expédition sous les yeux grandissants des lecteurs, qui font désormais partie de l'équipe.
Une telle précision dans le trait a rarement été atteinte dans le monde du manga. Les seuls exemples me venant en tête sont les œuvres de Kentaro Miura (Berserk), Takehiko Inoue (Vagabond) et Jiro Taniguchi (Le Sommet des Dieux). Chaque case de ce tome est à elle seule un véritable plan de cinéma.

Adapter Lovecraft, aussi risquer que de partir en Antarctique ?

A l'issue de la lecture de ce tome, une question m'est venue à l'esprit : quand verrons-nous une bonne adaptation cinématographique de ce monde putride, informe et vaseux qu'est celui de Lovecraft ? Qu'est ce qui peut bien effrayer les scénaristes et réalisateurs de s'y essayer ? Cthulhu lui-même ? La folie potentiellement contagieuse de Lovecraft ?
Les livres de ce dernier sont considérés comme des classiques de l'horreur (voire les plus grands classiques) et l'horreur elle-même reste un des genres les plus exploités et les plus plébiscités dans l'industrie du cinéma. Il y a pourtant tellement à faire avec le cosmicisme sur grand écran.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Art
Trafic d’antiquités : l’art du blanchiment
La mise en examen de l’ancien directeur du Louvre, Jean-Luc Martinez, a mis en lumière l’essor pris par le pillage des sites archéologiques. Les objets se retrouvent ensuite dans les maisons de ventes et les galeries occidentales  prestigieuses. Plongée au cœur d’un circuit opaque et tentaculaire.
par Antoine Pecqueur
Journal — France
Sarkozy-Kadhafi : des mises en examen dans l’opération Hannibal
Une partie de l’équipe impliquée dans la fausse rétractation de Ziad Takieddine a été mise en examen en juin pour « corruption d’agent public étranger », pour avoir tenté de faire libérer le fils de Mouammar Kadhafi, Hannibal, incarcéré au Liban. Noël Dubus, qui pilotait l’opération, a été écroué vendredi.
par Karl Laske et Fabrice Arfi
Journal
Blast, BHL et le Qatar : ce qu’a dit la justice
Bernard-Henri Lévy a perdu son procès en appel contre le média Blast, qui le présentait comme le possible bénéficiaire d’un financement du Qatar. Le philosophe critique l’interprétation de l’arrêt faite par le directeur du site d’information.
par Yann Philippin
Journal
« Ouvrez l’Élysée » : échangez avec Usul et Ostpolitik
Venez échanger avec Usul et Ostpolitik d’« Ouvrez les guillemets », qui ont chroniqué toute la campagne un lundi sur deux. Posez vos questions en direct.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Sous Macron, l'écologie chute en 10ème place mais l'homophobie se classe en 1ère
Au dernier remaniement, plusieurs homophobes rentrent définitivement au gouvernement. Le plus notable, Christophe Béchu, maire d'Angers, devient Ministre de la transition écologique, domaine où il n'a aucune compétence. Le rang protocolaire du Ministère de l’Ecologie, lui, passe du 5ème au 10ème rang.
par misterjbl
Billet de blog
Boone : « La pauvreté est contenue »
Quand l’économiste Laurence Boone considérait que « l’argent est très bien redistribué vers les pauvres » et quand le chef de l’État fustige les « profiteurs de guerre ». Petit retour également sur les Gilets jaunes d’avant les Gilets jaunes.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
Est-ce la fin du Bac Pro ?
Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée à l'enseignement professionnel. Dans un tweet daté du 17 mars, elle expliquait vouloir "une réforme du lycée professionnel sur le modèle de l'apprentissage" laissant présager d’un bouleversement de l’éducation nationale.
par Germain Filo
Billet de blog
Un ministère au double intitulé et à la double tutelle pour un double jeu ?
Carole Grandjean vient d'être nommée ministre déléguée en charge de l'Enseignement et de la formation professionnels auprès du ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse mais aussi du ministre du Travail. Cet intitulé et cette double tutelle n'ont pas de précédent. Serait-ce propice à un double jeu ?
par claude lelièvre