Rejouissant!

«Le coup d'état citoyen - ces initiatives qui réinventent la démocratie», d'Elisa Lewis et Romain Slitine : initiatives populaires en Finlande, retour du goût de la politique avec Podemos, programmes collaboratifs, de l’indignation, de l’action... Un livre politique réjouissant !, à mettre entre toutes les mains.

 Vous vous promenez sur les pages de Médiapart, et vous croisez une information : participer à une chronique "littéraire" - un livre à chroniquer ? C'est à dire ? - Vous n'êtes ni journaliste, ni chroniqueur, ni ... un simple lecteur, simplement, un abonné lambda.

Un titre vous interpelle :  " Le coup d'état citoyen - ces initiatives qui réinventent la démocratie, de Elisa Lewis et Romain Slitine ". Militant depuis plusieurs décennies, ce titre vous séduit. Il y a tant et tant d'années que la démocratie essaie de se réinventer ...

Donc, bingo ! Le lire, et faire partager cette lecture. Un challenge.

Une première lecture, une lecture de plaisir. C'est le mot juste : Plaisir. Un vrai livre politique !

« Un vrai livre affecte à quelque degré ce que nous pensions et, donc, ce que nous sommes. Il change, dans une certaine mesure, le monde qui consiste, en partie, dans l’idée qu’on s’en fait, soit qu’il l’orne et l’accroisse, soit qu’il en consomme la ruine. Mais ce désastre, cette perte, si on les surmonte, peuvent être tournés à profit, se muer en richesse et en joie. Nous étions inégaux à ce qu’il y a. Nous vivions de peu. Nous ne savions pas. Nous n’étions point autant qu’il est en nous, qu’il est permis de devenir. 

Je ne sache pas de livre, lorsqu’il a compté, qui n’ait fait trembler le sol de l’existence, disloqué la vision pauvre, grossière que je prenais, avant qu’il ne l’ébranle, pour la réalité. »   Pierre Bergougnioux, in Un peu de bleu dans le paysage (édition Verdier 2013) 

Ce livre se lit comme un roman. Prenant. Un chapitre fini, vous vous précipitez au chapitre suivant. Ceux-ci sont brefs, l'écriture vive, précise, les idées développées d'une grande clarté.

Les exemples cités, les expériences décrites à travers l'univers d'un monde où la politique se pratique différemment, concrètes (Argentine, Finlande, Islande, Italie, Portugal, France).

Les pauses amènent à la réflexion, à l'approfondissement des questions posées, des « aventures » exposées.

Puis une deuxième lecture des cinq chapitres denses qui informent, qui proposent, à lire et à déguster :

" L'an I de la démocratie, des idées et du sang neuf en politique, quand les citoyens font la loi, le contre-lobby citoyen, (Re)prendre le pouvoir sur son territoire. "

Une mine d'informations, qui ne demandent pas à être copiées/collées, mais simplement donnent des exemples, des possibilités d’expérimentations et demandent à se projeter, à se transformer en fonction des territoires ( un exemple passionnant sur la nouvelle manière de gérer une commune : Saillans, dans la Drôme, le rôle, l'action, le travail d'une municipalité.

De constats : « Ils ne nous représentent plus, le mythe démocratique, aristocratie élective, oligarchie, élites déconnectées, une crise qui n’en finit plus…

A des pistes pour changer  :

Mettre la démocratie à jour, réfléchir aux nouvelles formes possibles de la consommation, de la finance (monnaie locale), l'éducation et le partage des connaissances, l'alimentation (les jardins partagés, ...), un foisonnement de possibles ... Si les citoyens se mobilisent, et participent.

Est-ce utopique ?

A la lecture de ce texte, très politique, optimiste, cela semble possible, et nous, lecteurs, militants, citoyens, nous ne pouvons que souhaiter ce possible.

Découvrir les expériences en Finlande qui développe l'initiative populaire, Podemos et retrouver le goût de la politique, de l’indignation, de l’action, mettre en place des programmes collaboratifs, découvrir des sites qui permettent de lier des mouvements, des idées. Par exemple le site Parlement et citoyens qui permet de rechercher ensemble des solutions aux problèmes du pays... plusieurs dizaines d'exemples jalonnent ce texte.

Ni parti pris, ni programme, ce livre/rencontre est une découverte de l'existant de ses réseaux qui veulent changer le "monde", ouvrir des portes à tous, afin que la politique soit réellement la gestion de la cité par tous les citoyens, en fonction de ce que nous sommes : notre histoire, notre culture, sans discrimination ! Et pas simplement réservé, à "une oligarchie, un régime, à un petit nombre de personnes concentrant les pouvoirs économiques et politiques et qui décident des orientations qui s'appliquent à tous. Tout cela alimentant in fine le sentiment d'un pouvoir illégitime. "

Je ne peux que souhaiter que ce livre soit lu, partagé, diffusé, accessible au plus grand nombre.

« Enfin, le plus important dépend de nous. Il est trop facile de considérer que seuls les responsables politiques doivent évoluer. Depuis trop longtemps nous avions abdiqué notre citoyenneté en exigeant de nos représentants qu’ils répondent pour nous à nos besoins immédiats. Mais aujourd’hui nous ne pouvons plus rester dans la passiveté et l’attente de lendemain qui chantent ? Il nous revient à tous de nous emparer de ces innovations avec conviction et exigence pour construire ensemble la démocratie qui vient. 

Alors, qu’attendons-nous ? » in Le coup d’état citoyen … de Elisa Lewis et Romain Slitine

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.