Billet de blog 9 avr. 2022

Vincent Bonnet
Intervenant en Thérapie Sociale
Abonné·e de Mediapart

Les Oiseaux, et autres textes de Tarjei Vesaas

Chez Vesaas, la question de l'adéquation de l'homme et du monde est débarrassée de tous les emballages moraux.

Vincent Bonnet
Intervenant en Thérapie Sociale
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Palais de glace, Nuit de printemps, Les PontsLes Oiseaux : quatre romans parmi d'autres de la dernière période de la production de Tarjei Vesaas (1897-1970) ressortent dans une belle édition chez Cambourakis.

Dernier en date, Les Oiseaux, encensé par La Croix : « Bouleversant, le roman somptueux de Tarjei Vesaas emporte puissamment dans l'univers poétique de Mattis, mettant en lumière la cruauté des rapports humains, et une indifférence pour la nature et ses merveilles qui va de pair avec le rejet des plus fragiles. »

La phrase fleure bon l'air du temps mais risque de tromper l'attente du lecteur : Vesaas ne s'intéresse jamais (du moins dans cette période-ci de son œuvre) à la société, fût-elle inclusive (ou pas) et soucieuse de son environnement (ou pas). La question de l'adéquation de l'homme et du monde est, chez lui, débarrassée de tous les emballages moraux. Il y est question de justesse, jamais de justice.

C'est une plongée chaotique dans les sens, plutôt, une tentative de rentrer dans la matérialité de ce que participer fait. Le témoin d'une scène d'agonie peut-il y soustraire sa participation – le simple fait qu'il ait vu consume sa conscience ? « Personne ne peut comprendre si on n'a pas participé à ça » est-il écrit dans L'Incendie, autre roman de cette période. L'inconcevable assaille parfois nos vies – en fait, n'en laisse aucune indemne : « on a presque toujours à souffrir de choses qu'on n'aime pas, et qu'on n'a pas souhaitées, et dont on ne se défait pas » –, submerge, littéralement, l'homme au bord de la noyade dans une nouvelle du recueil titré La barque le soir, glisse en dessous de ce qu'il y a peut-être à comprendre et qui atteste, pourtant, d'une persistance du vivre.

« Ne pas comprendre, mais être à proximité de ce qui se passe » : c'est peut-être la phrase testamentaire, toujours dans La barque le soir, de l'aventure littéraire de Vesaas comme l'effort d'une sensibilité pour habiter le monde.


« Nous sommes tous ces coins et ces recoins de la forêt. Même s'il n'y a personne en ce moment, ça fourmille de souvenirs – là où les brins d'herbe ont été maintes et maintes fois piétinés. Nous sommes ces lieux où les mots qui dégringolent sont des élixirs de vie et des sentences de mort, des effets d'inertie et des sources de stimulation. Nous sommes ces innombrables quantités de bons repaires bien cachés où les humains se sont assemblés. Nous sommes ces endroits étriqués qui ne tomberont jamais dans l'oubli et que les humains garderont en mémoire jusqu'au jour de leur mort, bien que ce soient des je-ne-sais-quoi et des presque-rien : une pierre ou deux faisant office de siège, une frondaison en pleine éclosion, un ruisseau au bord du tarissement en tout début d'été. »

Les Ponts, p.151

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Élections italiennes : après Draghi, l’extrême droite
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Qatar : le Mondial de la honte

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Face à la colère du peuple, le régime iranien choisit la fuite en avant répressive
Les unités organisant la répression sont multiples et impitoyables mais n’arrivent toujours pas à mater des manifestants qui n’exigent plus seulement la fin du voile obligatoire, mais celle du régime.
par Jean-Pierre Perrin
Journal
Énergies renouvelables : un projet de loi au détriment du vivant
En pleine crise énergétique, le gouvernement présente dans l’urgence un projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire. Un texte taillé pour les industriels, et qui sacrifie la biodiversité comme la démocratie participative.
par Mickaël Correia
Journal
Amnesty International dénonce le rôle de Facebook dans les exactions contre les Rohingyas du Myanmar
L’ONG publie un rapport documentant comment, en 2017, le réseau social a été incapable de modérer les messages appelant à la discrimination ou au meurtre des membres de cette minorité ethnique de confession musulmane, et les a même promus via ses algorithmes. Elle demande à sa société mère, Meta, de les indemniser.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec

La sélection du Club

Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Trop c’est trop
À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.
par Michel Koutouzis
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk