Billet de blog 8 juil. 2009

L’écologie est-elle soluble dans les nitrates?

Le Grenelle de l'environnement, tel un vulgaire ruban adhésif, est-il à double face? D'un côté, écolo et de l'autre pro-agro? Un discours de la directrice de cabinet de Chantal Jouanno, la secrétaire d'Etat à l'écologie, a semé la panique sur le web des défenseurs de l'environnement et enflammé les listes de diffusion.

Jade Lindgaard
Journaliste à Mediapart

Le Grenelle de l'environnement, tel un vulgaire ruban adhésif, est-il à double face? D'un côté, écolo et de l'autre pro-agro? Un discours de la directrice de cabinet de Chantal Jouanno, la secrétaire d'Etat à l'écologie, a semé la panique sur le web des défenseurs de l'environnement et enflammé les listes de diffusion.

Dans une allocution prononcée le 18 juin dernier devant le conseil fédéral du syndicat agricole FNSEA, Judith Jiget, ancienne directrice de l'eau et de la biodiversité au ministère de l'écologie, mais aussi précédemment directrice adjointe du cabinet du ministre de l'agriculture, Michel Barnier, a tenu des propos peu «écologiquement corrects». Elle y annonce un projet d'arrêté révisant à la baisse les critères protégeant les zones humides, donne une définition minimale de la trame verte et bleue (son «ambition» est «autre que la protection»), autorise par avance des dérogations à la directive sur les nitrates qui s'impose pourtant à la France, considère comme acquis une souplesse d'application des contrôles sur les 500 captages d'eau pourtant classés prioritaires, dénonce le risque de «mesures exorbitantes» liées au schéma directeur d'aménagement des eux (Sdage), et enfin, justifie l'extension à venir du nouveau régime d'enregistrement -qui évite études d'impact sur l'environnement et enquêtes publiques- à de nouvelles installations, comme les stations services. Rien sur les pesticides, l'agriculture biologique, pas plus sur l'opposabilité de la trame verte et bleue. Et au passage une pique un rien démago contre la loi Natura 2000, honnie des agriculteurs.

«Ce n'est plus le Grenelle, c'est Waterloo!» tempête le mail d'un collectif écolo, remonté jusqu'au ministère. Que s'est-il passé ? L'administration de Jean-Louis Borloo est-il pris en flagrant-délit de double discours ? Pas du tout se défend Judith Jiguet, la directrice de cabinet de Chantal Jouanno, qui plaide la bonne foi environnementaliste : «Il s'agissait au contraire de rallier les agriculteurs à l'environnement, de leur expliquer qu'ils savent le protéger, et qu'ils doivent se conformer au nouveau cadre national». La veille de son allocution, des agriculteurs en colère contre la directive nitrate s'en sont pris à du mobilier urbain dans la Vienne. «C'est un contexte de rejet complet, ajoute-t-elle, ce discours a été suivi d'1h30 de questions avec la salle. Mais nous ne lâcherons pas!»

Mauvais procès fait au ministère de l'écologie ? Ambiguïté du positionnement public des services de Jean-Louis Borloo ? Deux leçons peuvent sans doute être retenues de cette histoire: 1) il y a le feu chez certains agriculteurs concernant la directive nitrate, et cette colère très vive en local est quasi invisible au niveau national. 2) la majorité présidentielle n'a manifestement pas achevé son coming out écolo, et face à l'un de ses publics traditionnels, peine à assumer la «révolution écologique» pourtant pompeusement souhaitée par Nicolas Sarkozy lors des tables-rondes du Grenelle de l'environnement. Encore un effort avant une véritable «green pride» de la majorité présidentielle !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
À LR, des alertes jamais vraiment prises au sérieux
L’affaire Damien Abad concerne d’abord la majorité d’Emmanuel Macron qui l’a promu ministre. Mais elle interpelle aussi son ancien parti, Les Républicains, alors que plusieurs élus affirment avoir été alertés de longue date.
par Lénaïg Bredoux et Ilyes Ramdani
Journal — Politique
Le « parachutage », révélateur des dilemmes de la représentation
Les élections législatives fourmillent de cas de « parachutages ». Volontiers dénoncés, sont-ils si choquants ? La pratique, parfois assumée, n’a pas toujours été mal vue par le passé. Si elle reste sulfureuse, c’est à cause des failles de la représentation dont elle est le symptôme. 
par Fabien Escalona et Ilyes Ramdani
Journal — International
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat
Journal — Écologie
Planification écologique : un gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
L’Âge de pierre, de terre ou de raison ?
Le monde du BTP doit se réinventer d’urgence. Les récents événements internationaux ont révélé une nouvelle fois son inadaptation face aux crises de l’énergie et des matières premières. Construire avec des matériaux locaux et peu énergivores devient une évidence de plus en plus difficile à ignorer pour ce secteur si peu enclin au changement.
par Les Grands Moyens
Billet de blog
Raphaël Boutin Kuhlmann : « Les coopératives locales portent l'intérêt général »
Parti s’installer dans la Drôme en 2016, où il a fondé la coopérative foncière « Villages Vivants », Raphaël Boutin Kuhlmann est devenu une figure des nouvelles manières de faire territoire. Dans cet entretien, il revient sur la nécessité de penser autrement l’intérêt général et sur les espoirs qu’il place, face aux crises contemporaines, dans l’innovation et le lien dans les villages.
par Archipel des Alizées
Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter
Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony