dijOnscOpe
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Dijon / Bourgogne

Suivi par 18 abonnés

Billet de blog 1 déc. 2012

dijOnscOpe
Abonné·e de Mediapart

dijOnscOpe : Le redressement (judiciaire) productif !

Chers lecteurs,Vous avez lu pléthore d’articles évoquant les difficultés des petites et moyennes entreprises qui tentent de sortir leur épingle de la crise ; dijOnscOpe ne fait pas exception à la règle. On nous l’a dit et répété : "Vous ne tiendrez pas 6 mois !" ; puis "Vous ne tiendrez pas 1 an", etc.

dijOnscOpe
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chers lecteurs,
Vous avez lu pléthore d’articles évoquant les difficultés des petites et moyennes entreprises qui tentent de sortir leur épingle de la crise ; dijOnscOpe ne fait pas exception à la règle. On nous l’a dit et répété : "Vous ne tiendrez pas 6 mois !" ; puis "Vous ne tiendrez pas 1 an", etc. Lorsque nous avons fêté notre troisième anniversaire, le 1er septembre 2012, vous avez été nombreux à penser que dijOnscOpe, "c’est gagné maintenant".
Et bien non.


Nous savions que miser sur les abonnements payants de nos lecteurs constituerait un défi immense : à la fois redorer le blason de la presse quotidienne régionale en déclin et légitimer le paiement d’une édition 100% numérique alors que tout semble gratuit sur le web.
Notre objectif à moyen terme était et demeure clairement affiché, soit 3.500 abonnés annuels. En-dessous de ce seuil, l’hémorragie financière se poursuit. Il a fallu trois ans à notre confrère et partenaire Mediapart pour atteindre son équilibre ; dijOnscOpe n’a pas la prétention d’y arriver plus rapidement.
Or le temps presse car nous ne disposons pas de la même marge de manœuvre ; vous êtes aujourd’hui près de 2.000 abonnés, dont 1.000 abonnés annuels.
Dans cette perspective, nos projets sont tout aussi clairs : développer nos abonnements d’une part ; ouvrir le capital d’autre part. Mais pas n’importe comment, ni à n’importe qui : conformément à notre charte, nous recherchons des investisseurs respectueux de notre projet éditorial, de nos ambitions de développement et de nos contraintes commerciales.
Le temps de finaliser ces démarches, il est apparu nécessaire, pour le bien de l’entreprise et de ses salariés journalistes, qui en sont les éléments-clés, que dijOnscOpe soit mis en redressement judiciaire (RJ). Tel est le cas depuis fin novembre 2012.
Une sorte de "gros mot" signifiant que votre journal en ligne est inscrit dans une procédure gelant ses dettes antérieures. Le but étant de reconstituer notre trésorerie pour maintenir les postes de journalistes actuels, payer nos échéances courantes et conserver la confiance de nos fournisseurs.
Votre estime et votre fidélité nous ont permis de traverser beaucoup d’épreuves ces trois dernières années, mais aussi de connaître de grandes satisfactions. De média inconnu, votre journal en ligne est devenu une référence nationale en termes d’information régionale en ligne.

Rigueur, respect des sources, analyse critique : telle est notre marque de fabrique, notre compétitivité à nous. Une notoriété et une bonne image estimables, mais qui, vous l'aurez compris, ne suffisent pas à combler nos besoins.
Pour autant, nous ne renoncerons à rien. Indépendance totale de la rédaction, publi-reportages bannis, déjeuners, cadeaux et voyages de presse prohibés : vous connaissez nos valeurs ; elles ne changeront pas devant l’adversité financière. Bien au contraire ; nous allons progresser, affiner notre cap, renforcer notre ligne éditoriale et développer notre offre de services.
En cela, notre nouveau site arrivera ainsi à point nommé dès le mois de janvier 2013. Vous avez formulé un grand nombre d'attentes lors de nos divers questionnaires en ligne ; nous avons tenté d’apporter une réponse positive et efficace à chaque fois que cela nous était possible.

Ainsi, le contenu rédactionnel sera à la fois étoffé et dynamisé. Plus fonctionnelle et accessible, la lecture sera adaptée aux mobiles et tablettes ; les articles seront plus courts, davantage structurés et interactifs, complétés par des interviews et des avis d’experts ; l’interface sera améliorée avec la gestion de vos articles favoris.
Via le nouveau Club des abonnés, vous participerez, si vous le souhaitez, à la vie du journal par vos idées de sujets, vos contributions, des rencontres avec la Rédaction, des petits-déjeuners et des soirées-débats thématiques. Bref, vous deviendrez acteurs de votre journal en ligne et pas seulement lecteurs.

En un mot, nous comptons bien poursuivre notre chemin. Coûte que coûte. Avec vous et pour vous, dans l’ambition que nous portons de vous offrir une information de haute tenue.
Bien sûr, vous entendrez quelques rumeurs négatives du type : "C’est fichu, 9 entreprises sur 10 en redressement judiciaire se cassent la figure". Mais après tout, on me disait aussi que je ne parviendrais jamais à créer ce journal – né d’une soit-disant "vision illuminée".

Aujourd’hui comme en 2009, je garde confiance et vous affirme ceci : "Grâce au redressement judiciaire, 1 entreprise sur 10 parvient à redresser la barre et à s’en sortir".
Maintenant, vous savez ; dijOnscOpe sera de celles-ci.
Sabine Torres,
Directrice.

Pour vous abonner, offrir un abonnement ou faire un don défiscalisé, CLIQUEZ ICI.
Pour me contacter : sabine@dijonscope.com    

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre
Journal — Parlement
La loi sur les énergies renouvelables est-elle vertueuse ?
Alors que le projet de loi sur le développement de l’éolien et du solaire est en cours d’examen à l’Assemblée nationale, les macronistes savent qu’ils ont besoin de la gauche pour le faire adopter. Mediapart a réuni la députée insoumise Clémence Guetté et le député Renaissance Jean-Marc Zulesi pour éclaircir les points de blocage et les possibilités d’évolution.
par Pauline Graulle et Amélie Poinssot
Journal
Face au mur social, Macron choisit de foncer
Dans un contexte d’inflation record, de conflits sociaux dans les entreprises et d’état alarmant des services publics, le président de la République souhaite réformer les retraites dès le début de l’année 2023. Le climat social gronde mais l’exécutif mise sur une « résignation » de la rue.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
La liberté d’aller et venir entravée pour les habitant⋅es de Mayotte
Le Conseil constitutionnel a jugé conforme à la Constitution les contrôles d’identité systématiques sur l’ensemble du territoire de Mayotte sans limite dans le temps. Il assortit sa décision d’une réserve qui apparait vide de sens : ces contrôles ne peuvent s’effectuer « qu’en se fondant sur des critères excluant […] toute discrimination », alors qu’ils apparaissent par essence discriminatoires.
par association GISTI
Billet de blog
Loi Darmanin contre les étranger·e·s : danger pour tou·te·s !
Ce mardi 6 décembre a lieu à 17H00 un premier « débat » sur l'immigration à l'Assemblée nationale initié par Gérald Darmanin préparant une loi pour le 1er trimestre 2023. Avec la Marche des Solidarités et les Collectifs de Sans-Papiers, nous serons devant l'Assemblée à partir de 16H00 pour lancer la mobilisation contre ce projet. Argumentaire.
par Marche des Solidarités
Billet de blog
Morts en Méditerrannée : plainte devant la CPI contre la violence institutionnelle
La plainte va soulever la question de la responsabilité de l'Italie, Malte, la commission européenne et l'agence Frontex dans le bilan catastrophique de plusieurs dizaines de milliers de noyés en Méditarrannée depuis 2014, au mépris du droit international et des droits humains. Questions sur la violence institutionnelle à rapprocher du projet de loi contre les migrants que dépose l'exécutif.
par Patrick Cahez
Billet de blog
Mineurs isolés à Paris : "C’est le moment d’agir, aidez-nous à quitter cette merde !"
Cela faisait depuis juin 2022 que des mineurs exilés isolés survivaient sous le pont Nelson Mandela, sur la rive droite des quais de Seine de la ville d’Ivry. En six mois, plus de 400 jeunes se sont retrouvés là-bas, faute d’autre solution. Ce matin, ils ont enfin été pris en charge, non sans peines et non sans luttes. Retour sur ces derniers jours de survie et de mobilisation.
par Emile Rabreau