9278-2010-05-31-la-pilule-dijonscope-passerait-mal-au-bien-public-1-.jpg

Mardi 29 juin 2010. 9h pile. Alors que vous découvriez votre newsletter quotidienne, dijOnscOpe était assigné en référé au Tribunal de Grande Instance de Nancy. En cause : notre Revue du web, qui contrarie les SA Le Bien Public et Les Journaux de Saône-et-Loire. Selon Me Jean-Michel Brocherieux, représentant des deux quotidiens du groupe Ebra, les articles de ces derniers seraient "enfermés dans dijOnscOpe". C'est pourquoi les deux journaux demandent le retrait de tous les articles cités précédemment par notre journal et l'interdiction totale de citation de leurs titres pour l'avenir. Pour Me Jean-Pierre Mignard, avocat de dijOnscOpe, cette demande infondée ne représente rien d'autre qu'un acte de censure, portant atteinte à l'exercice de la liberté de la presse. Dans le souci de transparence et d'intégrité qui caractérise notre ligne éditoriale, nous avons choisi de porter à votre connaissance les documents des deux parties en présence : mise en demeure et assignation en référé des SA Bien Public & Journaux de Saône-et-Loire + conclusions de dijOnscOpe. Verdict le 13 juillet 2010. Maintenant, vous savez.

En savoir plus sur ce procès hors normes.

 

dijon-bourgogne-sur-dijonscope.jpg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.