Rita Maalouf répond à un de nos abonnés

Mme Rita Maalouf, suppléante de Jean-Daniel Chaoui, candidat du Parti socialiste aux élections législatives, 10e circonscription des Français de l’étranger, a souhaité répondre à deux billets de blog, publiés dans le Club, qui remettaient en cause son CV.

Mme Rita Maalouf, suppléante de Jean-Daniel Chaoui, candidat du Parti socialiste aux élections législatives, 10e circonscription des Français de l’étranger, a souhaité répondre à deux billets de blog, publiés dans le Club, qui remettaient en cause son CV.


 

Chers amis, chers lecteurs, chers compatriotes,

Depuis le début de cette campagne, plusieurs mails diffamatoires ont été envoyés sur la Liste Electorale Consulaire (LEC), des commentaires mensongers ont été postés à divers endroits sur le net et des blogs créés ex nihilo ont relayé des mensonges à mon encontre afin de porter préjudice à ma réputation et à mon sérieux. Jusqu’à présent, cela restait circonscrit à quelques sites inutiles et inconnus. Or, le 12 Juin, un blog créé sur Mediapart par un nouvel utilisateur – que l’on retrouve sur Twitter et LinkedIn notamment avec des profils créés tout récemment -  se met à m’accuser de falsifier mon CV et mes diplômes. Très courageux, l’auteur du billet a en plus fermé l'accès aux commentaires empêchant toute réponse.

Ce blog reprend les allégations mensongères d’un e-mail envoyé dimanche soir renvoyant vers un article posté sur un blog intitulé VéritéPS, créé sur Blogspot. Ce blog a été supprimé dès lundi, pour être recréé mercredi à une autre adresse, wordpress cette fois, puis sur Mediapart. Mails et posts de blogs ont été publiés entre les deux tours de ces législatives, le second tour ayant lieu dimanche 17 juin.

Bien entendu, ces posts se retrouvent amplement relayés sur les réseaux sociaux, y compris par la secrétaire de l’UMP au Liban, Mme Blineau-Abiramia, suppléante d’Alain Marsaud, candidat de l’UMP sur la 10e circonscription des Français de l’étranger.

Je conteste bien  évidemment tout ce qui est dit dans ces mails et je me trouve dans la désagréable obligation de me justifier. Mais il le faut.

J'ai porté plainte en diffamation contre X ; une expertise est en cours pour en déterminer les auteurs. Le temps judiciaire est long, on le sait, donc pour vous voici ces quelques liens qui démentent ces affirmations mensongères :

- «Elle n’a jamais été Vice-présidente de la banque BSI SA»: Voici une lettre de cette banque prouvant que j’y ai travaillé à ce poste.

- «Elle n’est pas titulaire d’un Master, Ingénierie Financière et Fiscale de l’ESCP»: Je fournis mon attestation du diplôme en question. Continuons dans les diplômes, je joins également mon MS Marketing et Communication obtenu également à l’ESCP-EAP, mon Mastère de spécialisation marketing de l’Ecole Supérieure des Affaires, ainsi que mon certificat de fin d’études artistiques et contemporaines de l’Ecole Supérieure des Arts Modernes.

- «Elle participe au marathon de Beyrouth, où elle termine 4ème et non 3ème». J’ose espérer que les électeurs ne se décideront pas sur les performances sportives et il est presque risible que je doive me justifier à ce sujet. Voici tout de même  le trophée que j’ai obtenu pour ma 3e place.

Pour le reste, je vous renvoie à l'article publié par le site d'information Iloubnan.info, qui explicite et conteste point par point les accusations faites à mon encontre.

La détresse de nos adversaires (je leur rappelle d’ailleurs que cet article paru sur Rue89 est l’œuvre d’une journaliste indépendante), mis en difficulté par les résultats du premier tour, justifie sans doutes ces attaques personnelles. Elles ne seront pas efficaces pour l'élection, simplement désagréables pour moi.

Avec courage et détermination,

Rita Maalouf

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.