Billet de blog 5 sept. 2020

Menace sur les tourterelles des bois

Une décision invraisemblable prise à l'encontre d'une espèce en déclin.

Babette Grivinci
écrivain-biographe-correctrice
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les tourterelles des bois sont timides. Les observer est difficile car elles préfèrent se cacher dans la végétation, en particulier dans les haies et les broussailles. Classée vulnérable par l’UICN, l’espèce est en déclin depuis de nombreuses années, victime principalement de la disparition de son habitat, de la chasse et du braconnage.

Un plan de conservation à l’échelle mondiale, et un autre à l’échelle européenne ont été mis en place...

Mais c’était compter sans le poids du lobby de la chasse en France.

De nombreuses associations et des ONG s'indignent!

Au lendemain de l'annonce de la suspension de la chasse à la glu, le ministère de la Transition écologique a publié vendredi 28 août l'arrêté qui autorise le prélèvement de 17 460 tourterelles des bois pour la saison de chasse 2020-2021. Un donnant-donnant entre Emmanuel Macron et le patron des chasseurs, Willy Schraen, qui se sont rencontrés le 26 août à l'Élysée ?

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) a annoncé immédiatement un recours contre l'arrêté et sa demande de suspension au Conseil d'État. « À cinq mois d'accueillir le Congrès mondial de l'Union internationale de conservation de la nature à Marseille, la France autorise la chasse de près de 18 000 tourterelles des bois, espèce menacée d'extinction et classée sur les listes rouges de l'UICN », s'indigne l'ONG.

Cet arrêté est en effet publié malgré plusieurs signaux d'alerte. La Commission européenne a ouvert une procédure d'infraction contre la France le 2 juillet dernier afin qu'elle se mette en conformité avec la directive sur la conservation des oiseaux sauvages. Le comité d'experts sur la gestion adaptative des espèces a par ailleurs préconisé de stopper provisoirement les prélèvements afin de maximiser les chances d'une stabilisation des effectifs à court terme.

Malgré ces avertissements et les 19 000 réactions recueillis lors de la consultation publique, dont 75 % défavorables, le ministère de la Transition écologique a maintenu le quota prévu par le projet d'arrêté. Il a par ailleurs supprimé les dispositions précisant que les manquements des chasseurs constituaient des infractions. Qu'il s'agisse du défaut d'enregistrer les prélèvements dans une application mobile, ou un carnet de prélèvement, ou de continuer à chasser alors que le plafond de prélèvement est atteint.

Les chasseurs n'ont déclaré que 4 000 tourterelles lors de la saison précédente, pointe la LPO, preuve, selon elle, que les tableaux de chasse ne sont pas transparents ni exhaustifs. « La dernière estimation sérieuse, conduite par l'ONCFS, portait sur la saison 2013-2014 et concluait à un prélèvement de l'ordre de 90.000 oiseaux », rappelle l'ONG.

https://one-voice.fr/fr/blog/menace-sur-les-tourterelles-des-bois-une-decision-invraisemblable.html?tr=24

Les chasseurs, une espèce en voie d'extinction ? E. Macron est là pour les protéger.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis