Des milliers de canetons vivants broyés ou gazés dans un Domaine réputé de France

Le Domaine de la Peyrouse, en Dordogne, a été récompensé par une Médaille d'or, cette année. Cette exploitation est pourtant exemplaire en matière de cruauté sur un être vivant sensible qui - ne l'oublions pas - lui permet de s'enrichir.

La recette que les producteurs ne vous diront pas

Mâles gavés, femelles broyées ou gazées

La vérité sur le gavage

Ces images ont été filmées au Domaine de la Peyrouse en Dordogne, grâce à une enquête de L214.

"Le Domaine de la Peyrouse, rattachée au lycée agricole de Périgueux, produit du foie gras et sert également de centre de formation. Cette exploitation comprend un couvoir, des salles de gavage et un abattoir.

En France, seuls les canards mâles sont gavés. Au couvoir du Domaine de la Peyrouse, les canetons sont donc triés : les canetons jugés inaptes et les canetons femelles sont écartés. Les canetons mâles sont mutilés : ils sont bloqués sur un carrousel où la pointe de leur bec est brûlée.

Les canetons femelles sont jetés vivants dans le bac d’équarrissage du couvoir. Ils vont y mourir de faim ou d’asphyxie. Les œufs non-éclos à temps sont jetés dans une autre benne où naissent et meurent des canetons sortis tardivement de l’œuf.

Le foie gras du Domaine de la Peyrouse a été récompensé par une médaille d’or au Concours général agricole 2019.

L214 réclame des sanctions exemplaires et demande au ministère de l’Agriculture l’interdiction à l’exploitation de servir de centre de formation ainsi que le retrait de la médaille d’or."

 Le "foie gras", vanté sur les publicités en ces fêtes de fin d'année, le "foie gras", produit d'une gastronomie ringarde et dépassée, n'est en réalité qu'un condensé de souffrances, issu d'un foie malade.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.