Billet de blog 15 juil. 2022

Babette Grivinci
écrivain-biographe-correctrice
Abonné·e de Mediapart

Incendie, incendie, incendie

Babette Grivinci
écrivain-biographe-correctrice
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On en parle beaucoup, des milliers d'hectares de forêts brûlées, en Gironde, dans le Gard et ailleurs. 

Un village évacué pour échapper aux flammes. Voilà ce qu'ont vécu 4.000 personnes résidant dans la commune de Cazaux en Gironde. Dans le département, 7.300 hectares de forêt sont partis en fumée à cause des incendies. (Europe 1) 

Ces feux de forêt, qui n'ont pas fait de victime, se sont déclenchés au début de l'épisode de canicule qui touche la France depuis mardi, principalement dans l'ouest et le sud du pays. La Gironde fait partie des onze départements actuellement placés en vigilance orange "canicule" par Météo-France. (Europe 1)

Tant mieux pour ces êtres humains!

Les végétaux, les arbres, les plantes, ça repousse!

mais les animaux, eux, êtres vivants et sensibles, ils sont morts pour de bon et dans d'horribles souffrances. Alors "pas de victime", vraiment ?

QUI PARLE des centaines de milliers de biches, de faons, de cerfs, de lièvres, de sangliers, de renards, qui cherchent à fuir les flammes de plus en plus gigantesques qui les cernent de toutes parts ? Des oiseaux aussi qui n'ont pas le temps ni l'espace de s'envoler ou qui ne veulent pas abandonner leurs oisillons dans leurs nids, qui en parle ?

Personne. Ni les responsables politiques, ni les médias, ni les personnes interrogées.

On apprend par les spécialistes des incendies qu'ils sont provoqués pour 85 % par des négligences humaines. Il faudrait que toutes ces petites gens réfléchissent un peu en laissant leur petit ego de côté et qu'ils prennent conscience que le feu, dans une forêt, entraîne la mort de ses habitants, alors qu'ils n'aspirent qu'à une chose, c'est VIVRE, exactement comme nous!

Pendant combien de temps encore l'animal ne sera-t'il qu'un produit à vendre pour sa chair/viande, qu'un objet-cible pour assouvir le goût de tuer des chasseurs, qu'un objet-spectacle pour les dresseurs d'animaux sauvages dans les cirques, qu'une matière première pour l'industrie du luxe, qu'un cobaye pour les laboratoires ?

Combien de temps encore ?!!

Nous n'avons plus le droit de les considérer comme secondaires, comme des êtres sans âme, comme des objets utiles pour se faire du fric, etc. Il a été prouvé scientifiquement que les animaux pensent, savent éprouver de la joie ou de la souffrance, du plaisir ou de la douleur, sont capables de mémoire, d'élaborer des stratégies... Il faut le dire haut et fort, sans relâche, jusqu'à ce que, enfin, un respect mutuel s'instaure et que des relations bénéfiques et réciproques surviennent.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019. L’élue dénonce un  « règlement de comptes » d’anciens du RN.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
L’animateur de CNews Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs
Jugé pour corruption de mineurs sur deux jeunes de 15 ans et un autre de 16 ans, l’animateur de CNews a été condamné lundi à un an de prison avec sursis.  
par David Perrotin
Journal
Conditions de détention : une demi-victoire pour les prisonniers de Nanterre 
Vendredi 2 décembre, le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a ordonné quelques mesures pour améliorer la vie quotidienne des détenus au centre pénitentiaire des Hauts-de-Seine. Trois organisations dénonçaient « l’inertie manifeste des autorités » et réclamaient des décisions plus draconiennes.
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez