L'histoire du lion Jon

Une équipe de One Voice s'est battue pendant des années pour libérer un lion utilisé dans un cirque, avec l'aide de l'association amie Tonga Terre d'Accueil et elle a réussi!

Celui que l'on nomme "le roi des animaux" en la personne de Jon a souffert le martyre pendant 20 ans.

Jon (le nom que One Voice lui a donné) a été enfermé, délaissé, affamé, meurtri, quand il n'était pas torturé pour obéir aux ordres d'un "dompteur" qui pensait ainsi pouvoir épater la galerie de spectateurs naïfs. 

Enfin libéré, il a été transporté dans un lieu de soins où il a dû être opéré (sous anesthésie bien sûr, parce que là, les humains qui travaillent savent que l'animal ressent la douleur comme nous, humains), à cause des nombreuses blessures et infections que les gens du cirque lui avaient laissées en guise de remerciements pour les spectacles qu'il offrait.

Après une première opération, Jon reprend vie

jon

Il se retrouvait cependant seul et l'équipe de One Voice s'est battue ensuite pour recueillir ses amies congénères, Hannah, Patty, Céleste et Marli, elles-mêmes prisonnières et maltraitées dans le cirque qui montait ses chapiteaux dans l'Eure.

One Voice remercie vivement les agents de l'Office Français de la Biodiversité ainsi que le nouveau Préfet de l'Eure, Jérôme Filippini qui a su prendre toute la mesure de l'importance de ce dossier et a rendu possible l'organisation de la saisie de Jon, puis de Hannah, Patty, Céleste et Marli.

Quatre lionnes saisies d'un cirque pour mauvais traitements

Elles sont arrivées au Refuge de Tonga Terre d'Accueil à Saint Martin La Plaine. Cependant...

outre la maigreur et les plaies diverses sur le corps, certaines lionnes ont de GRAVES problèmes de locomotion. Cela peut être le résultat d'une fonte musculaire par manque d'exercice ou plus grave, d'une carence nutritionnelle accumulée depuis des années et ayant conduites à ces déformations... qui seraient difficilement rattrapables. Nous espérons que le fait de retrouver des forces les aidera à mieux se déplacer. En témoignent ces images, elles sont très fragiles et peinent à tenir debout et à marcher. L’une d’entre elle est dégriffée sur les pattes avant. L’état de la dentition semble similaire à celle de Jon.

lionnecirque

Si cette histoire pouvait entraîner une prise de conscience globale sur le fait que l'être humain (qu'il soit dompteur, chasseur, chercheur en laboratoire, éleveur) doit cesser impérativement d'exercer sa toute puissance bestiale, autoritaire et sadique sur les animaux, l'humanité aura avancé d'un grand pas vers ce qu'elle prétend être depuis des siècles (ce fameux "sapiens").

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.