Billet de blog 23 juil. 2011

Portraits junassols 4/5 : le jazz dope Junas

Chaque après-midi, la population de Junas gonfle d'un millier de personnes et passe à deux mille. Les festivaliers, programme à la main, déambulent du Temple protestant qui accueille les concerts gratuits de l'après-midi, aux carrières, la scène du soir.

Sebastien Rome
directeur d'école
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chaque après-midi, la population de Junas gonfle d'un millier de personnes et passe à deux mille. Les festivaliers, programme à la main, déambulent du Temple protestant qui accueille les concerts gratuits de l'après-midi, aux carrières, la scène du soir. Sur le parvis du Temple, le contrebassiste Harrison Bankhead côtoie Christiane qui sert l'apéro. Bankhead est venu écouter le duo Hamid Drake/Raymond Boni. La veille, la salle était bondée (plus de 250 personnes) pour le swing de Smoky Joe Combo. Il y a un peu moins de monde, ce jeudi. « Il en faut pour tous les goûts », dit un couple qui s'éclipse. À l'intérieur, les applaudissements saluent le dialogue musical improvisé des musiciens de Chicago.

Au bout d'une route de terre, les carrières, la scène au cœur des falaises et les guinguettes. « Jazz et vins se marient bien », sourit une viticultrice des environs. Aux endroits stratégiques, des jeunes vendent chapeaux et tee-shirts aux couleurs de « Jazz à Junas ». Aux alentours, campings, chambres d'hôtes et hôtels sont pleins. Il y a les habitués que l'on reconnaît - « Le monsieur avec des petites moustaches, il vient chaque année ». Marc, qui travaille au Parlement européen à Bruxelles vient pour la première fois. Il a demandé un pass « pour réaliser un album photos sur les artistes du Festival ». Laurence, Viganaise d'adoption, vient depuis deux ans « pour la qualité de la programmation et la beauté du lieu ». Ce soir encore, les projecteurs s'allumeront un par un, jetant sur les rochers des taches multicolores, et pour la dernière fois cette année, les 1200 chaises trouveront preneur.

Eric Navarian et Pascal Goetzinger

Stagiaires dans le cadre du stage de journalisme organisé par Ecole Supérieure de Journalisme de Montpellier et Jazz à Junas, sous la direction de Marie-Laure Colson.

Article publié dans la Marseillaise Nîmes ce samedi 23 juillet.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — International
Tragédie aux portes de l’Europe : des politiques migratoires plus mortelles que jamais
Vendredi 24 juin, des migrants subsahariens ont tenté de gagner l’Espagne depuis Nador, au Maroc, où des tentatives de passage se font régulièrement. Mais cette fois, ce qui s’apparente à un mouvement de foule a causé la mort d’au moins 23 personnes aux portes de l’Europe.
par Nejma Brahim et Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut
Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay