La semaine de 4 jours ; une solution ?

Je me rappelle d'une époque, d'avant les 35 heures, où était évoqué la possibilité de créer la semaine de 4 jours. Je me rappelle même avoir été pour, puisqu'à l'occasion d'une élection, j'ai même choisi mon candidat parmi les deux qui proposaient ce type de réforme, et pour cette unique raison.

A l'époque, je pensais effectivement que les 35 heures ne seraient pas efficaces, parce que discutés, dévoyés, contournés, ce qui a été le cas pour les cadres dans un premier temps, et qui se généralise aujourd'hui.

A l'époque, je pensais aussi que l'évolution historique de la durée du travail tendait forcément vers une baisse, du fait de la mécanisation, des gains de productivité, de l'informatisation, bref, de tout ce qu'on appelle communément le progrès.

Mais, jamais je n'avais pensé à cet avantage, pourtant évident, de la semaine de 4 jours sur la semiane de 5 jours que constitue un impact plus faible sur l'environnement.

C'est ce que semble démontrer des expériences menées au Etats Unis d'Amérique, dans plusieurs communes, et notamment dans celle de Birmingham http://www.lindependant.com/articles/2008/06/09/20080609-AFP-Economie-USA-la-semaine-de-4-jours-possible-parade-a-la-hausse-du-petrole.php5.

Dans le même esprit, alors qu'en France le temps réel de travail va vers une augmentation, avec le "travailler plus pour gagner plus", et qu'il est discuté des questions polémiques de l'ouverture des commerces le dimanche, et de l'abandon d'une durée légale du travail, il pourrait être intéressant de tenter d'évaluer l'impact sur l'environnement de telles mesures, et de prendre en compte les résultats de cette évaluation dans les décisions politiques qui seront prises.

Car c'est bien ce que l'on attend de nos Politiques, des décisions politiques, et non pas uniquement des décisions économiques.

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.