La dette odieuse et le FMI

La dette odieuse est une dette contractée par un régime despotique pour des objectifs étrangers aux intérêts de la Nation, aux intérêts des citoyens.   La bande dessinée n’a pas pour unique vocation de distraire ou divertir. Elle peut porter un message. Fort et clair. C’est le cas de « Dette odieuse » de Frédéric Chauvreau et Damien Millet.

La dette odieuse est une dette contractée par un régime despotique pour des objectifs étrangers aux intérêts de la Nation, aux intérêts des citoyens.

 

 

9782849500033FS.gif

 

La bande dessinée n’a pas pour unique vocation de distraire ou divertir. Elle peut porter un message. Fort et clair. C’est le cas de « Dette odieuse » de Frédéric Chauvreau et Damien Millet.

 

 

Cette « Dette odieuse » c’est celle qui asphyxie les pays en voie de développement. En quelques planches, les auteurs de cette BD, militants convaincus du Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde, nous plongent dans la vie au quotidien de la République démocratique du Congo. Un état où huit habitants sur dix survivent avec moins de 0,20 dollar par jour. Un Etat plombé par le service d’une dette… qui explosa en même temps que la fortune personnelle de Mobutu…Edifiant.

 

 

 

A travers quatre pays emblématiques, Frédéric Chauvreau et Damien Millet présentent quate destins pétris de révoltes et d’espoir. Dans cette excellente B.D, le vieux congolais, la danseuse indonésienne, la mère irakienne, le jeune argentin incarnent les ravages d’une dette odieuse.

 

 

 

Depuis le début des années 1980, le mécanisme de la dette permet au FMI (Fonds Monétaire International), à la Banque Mondiale et à quelques grandes puissances d’exercer une domination implacable sur des milliards d’hommes et de femmes dont les droits fondamentaux sont bafoués. Dès lors, l’annulation totale et inconditionnelle de la dette du Tiers Monde constitue le premier pas indispensable vers la construction d’un monde soucieux d’égalité, de fraternité et de justice.

 

 

 

« Dette odieuse » de Frédéric Chauvreau et Damien Millet. 9 euros. Editions Sylepse.

 

 

Pour en savoir + vous pouvez consulter le site du Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.