Les paysans et jardiniers squatteurs

p10002672.jpg?w=320&h=240Une ferme dédiée à un centre d’enfouissement de déchets, investie par des paysans sans terre depuis le samedi 7 juin… Ça se passe en ce moment, près de chez vous, en France, entre Poitiers et Angoulême, à 10 km de Confolens sur la commune d’Ansac. L’action est menée par trois jeunes fermier-ère-s (Laurent, Virginie et Hervé ). Avec le soutien des agriculteurs et de la population locale, ils ont établi demeure, semé céréales et légumes, font paître leur troupeau de chèvres et leurs chevaux sur des terres appartenant à une entreprise privée ayant pour projet d’enfouir des “déchets ultimes”. Plus d’infos sur le site Charente Libre Ou encore ici et également sur le blog de “Lo NhacLimosin” .

 

 

Nos trois amis vous invitent aussi le Samedi 21 juin pour faire la fête et organiser la vie et survie de cette zone occupée.p10002681.jpg?w=320&h=240
N’hésitez pas à les contacter par tel pour tout coup de main et soutien. Laurent au 06 61 24 43 69

 

Ailleurs en France ces méthodes de “squat” se multiplient. Ainsi à quelques km de Lyon ce sont plusieurs hectares cumulés qui ont été investi par des jardiniers. Objectif : produire et consommer moins cher… Et investir les terrains abandonnés qui se multiplient dans l’attente de ventes…

 

Au delà de produire et consommer, l’objectif peut aussi être militant, ainsi ils investissent le coin de verdure que le maire voudrait transformer en parking. Les idées ne manquent pas… Et une bonne partie de la population soutient dans la plupart des cas…

 

p10002721.jpg?w=320&h=240Créer un jardin squat partout où le béton ou tout autre projet détériorant l’environnement (autoroutes…) peut être une action forte. Dénoncer l’éventuelle destruction de ce jardin (au moment même où l’alimentation devient de plus en plus cher) peut également amener des arguments. Prouver que le Bio c’est possible et cela permet de nourrir du monde également.p10002841.jpg?w=320&h=240

 

Les objectifs sont nombreux, et la création de jardins voir fermes squats semblent devenir des méthodes interessantes pour freiner voir arreter tout projet bétonnier (route, autoroute, parking, supermarché…)

 

Le 19 juin, 2008 par Vert Chez Moi





Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.