Ecologie, l'heure des choix : la preuve par le diesel

 

En augmentant la production et la vente de véhicules diesel, les constructeurs, français pour beaucoup, ont créé une tension forte sur le marché du carburant diesel, avec une situation de quasi-pénurie dans l'UE. Nul n'a cherché à limiter la vente de véhicules dits de tourisme diesel, ou à informer les consommateurs : on allait dans le mur, on le savait, mais on ne faisait rien pour l'éviter.

 

 

Aussi, aujourd'hui, les raffineries de l'UE tournent à plein, mais sont dans l'incapacité de répondre à la demande intérieure en diesel tout en, dans le même temps, produisant trop d'essence. Au bilan, on importe du diesel (8% de la consommation), on exporte de l'essence, 28% de la production.

1743788648.jpg

 

 

 

Pour en savoir +, vous pouvez consulter le blog deFranck, naturellement.org


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.