Gato Barbieri n'est plus : le chat argentin a rangé ses griffes...

Gato Barbieri (le "chat" en espagnol) fut un formidable saxophone ténor, acteur essentiel du free jazz avec son complice de cette époque, Don Cherry et d'une réappropriation tiers mondiste de ce patrimoine. Il vient de décéder à l'age de 83 ans mais restera dans les mémoires pour son style inimitable et son inspiration à 360 degrés...

gato-barbieri gato-barbieri

 

Né dans la même ville que Ernesto Guevara (dit "che" par ses amis cubains, étant donné le "petit défaut de prononciation" attaché a l'accent argentin) Rosario (ou sont né également quelques psychanalystes célèbres et rugbymans réputés),Gato Barbieri (Gato, c'est "le chat" en espagnol) mena la guerrilla dans le domaine musical avec la même efficacité que son confrére dans le domaine politique. Saxophoniste ténor trés expressif, il fut l'un des acteurs les plus actif du "free jazz" et d'un élargissement de l'idiome jazz a des contrées inexplorées...

Son premier secteur d'influence ce fut la "free musique" (il avait horreur du terme "free jazz") qu'il dynamita consciencieusement avec son compére Don Cherry à la trompette. Un son ample et immédiatement reconnaissable, la naissance d'un volcan toujours en éruption...

Gato Barbieri & Don Cherry - Togetherness (1965) © Erez Asherov

Ce fut ensuite la collaboration avec Carla Bley et la réussite éclatante de "Escalator over the hill" ou sa participation fut décisive dans ce préquel du "jazz rock" (bien que publié bien aprés l'orchestre "jazz rock" de Miles, son esthétique est tout a fait différente) avec la participation de Jack Bruce, Linda Ronstadt, Sheila Jordan, Jeanne Lee, mais aussi des jazzman comme Don Cherry, Enrico Rava, Jimmy Knepper, Roswell Rudd, Howard Johnson, Leroy Jenkins, Don Preston, John McLaughlin, Sam Brown, Charlie Haden, Karl Berger, Paul Motian, etc.

Carla Bley - Escalator Over the Hill (Full album) © Alife

Dans le même temps il participa également au "libération music orchestra" dirigé par Charlie haden qui réinterprétait des chants révolutionnaires venu des quatres coins du monde. Ci dessous le medley des chants révolutionnaires de la guerre d'espagne. Une musique qui fait irrésistiblement serrer les poings...

Charlie Haden - El Quinto Regimiento / Los Cuatro Generales / Viva la Quince Brigada © Miltos

 

 

 

Mais l'explosion atomique ce fut "third word", une ouverture au monde, politique et sensible, soutenu par la basse véloce de Charlie haden et le toujours excellent Roswell Rudd au trombone (connu également pour ses collaborations avec Archie Sheep ou Steve Lacy. ) Il réinterpréte à sa façon un ensemble de classiques (d'Astor Piazzola à Quiroga, de Villa-Lobos à Dollar Brand Abdullah Ibrahim.)

Gato Barbieri - The Third World (1969) Full Álbum © Diego Marchesin

 

Son grand succés "commercial" ce fut d'avoir composé la musique du "Dernier tango à paris" Il va ensuite souvent recourir à la facilité et aux relectures plus "commerciales" que réellement nécessaires...

Last Tango in Paris - Soundtrack (Deluxe Edition) - Full Album (1972-1998) © mytangoinparis

mais il est permis de lui préférer des réussites plus secrétes comme ce "Brasil"(issu de "third word" dont je vous ai parlé) dont il fait un chef d'oeuvre... Composé par Ary Baroso sous le titre de "Aquarella do Brasil", c'est un standard de fait (il a servi également de théme au film éponyme de Terry Gilliam) dont il donne une interprétation étonnante et détonnante.

Gato Barbieri - Brasil (audio) © danielrubiodisla01

Sa carriére fut placée toujours sur le signe de l'ouverture et de la générosité. Il est décédé hiers à l'age de 83 ans. Disparait un grand musicien, reste sa musique. Gato Live !

 Afficher l'image d'origine

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.