Le funk de la New Orleans perd un de ses pilliers

Aprés la mort (au mois de juin) de Doctor John voila qu'Art Neville disparait à son tour. Petit panorama d'un musicien essentiel mais (relativement) inconnu...

ATTENTION, CETTE PAGE COMPREND UN CERTAIN NOMBRE DE VIDEO, IL FAUT LAISSER LE TEMPS A CELLES CI DE SE CHARGER

Art Neville était le pilier des Meters, le premier groupe de soul music qu'il créa en  65 puis des  "Nevilles brothers" composé avec sa nombreuse fratrie en 73 et ces deux derniers groupes étaient le pilier du funk du bayou. Avec son compère Allen Toussaint (mort lui aussi récemment en juin) et Allen toussaint,  sans oublier le professeur Longhair ils allaient définir les fondements même d'une pulsion qui fera des émules un peu partout.

The Neville Brothers - Fire On The Bayou - 4/29/1987 - unknown (Official) © Neville Brothers on MV

 Les meters furent une aventure musicale Créé par Art Neville avec le guitariste Leo Nocentelli, le bassiste George Porter Jr. et le batteur Joseph « Zigaboo » Modeliste, ils ont incarnés le "funk du bayou" avec l'ensemble des talents de la nouvelle orléan, mais aussi la naissance du Funk avec James Brown ou Sly stone

Ci dessous deux des grands succés des Meters : l’irréfragable "Cissy Strut" et l'essence même du Funk "Chicken Strut"

The Meters - Cissy Strut © seibow69

Mais les Meters n'ont pas été un des fondateurs du Funk, ils ont aussi servi d'orchestre aux (nombreux) talents de la Nouvelle Orléans Ci dessous "Chiken Strut" : attention, aucun poulet n'a été malmené dans ce morceau. !

The Meters - Chicken Strut © FunkNationZ

Au début des années 70, Art Neville fondera les Nevilles Brother avec l'aide de son frére Aaron a la "voix en or", avec toujours leur lot de hit, mais aussi des classiques (Way down in the hole, qu'on trouvera réinterprétée par Tom Waits et qui servira de générique à "The Wire" )

Neville Brothers - Yellow Moon © NevilleBrothersVEVO

et "Down in the hole" interprété par les Nevilles Brothers puis par Tom Waits

The Neville Brothers - Way Down in the Hole © Voodoo City Radio

La version de Tom Waits

Tom Waits - Way Down in the Hole © Alasabyss

Et pour finir, le même titre par les "Five blinds boys in alabahma"

Five Blind Boys From Alabama - Way Down In the Hole © Inovix

Mais le funk, pulsion essentielle ne mourra jamais : remettons nous encore un petit morceau de Art Meville sur la platine, un bourbon dans une main, une télécaster dans l'autre,et roule ma poule !

Ivan Neville's Dumpstaphunk with Art Neville - New Orleans Jazz & Heritage Festival 2015 © muzline

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.