En attendant mon billet (à venir) sur Joseph Jaccotot, une mobilisation a faire connaitre autour de l'école publique "Decroly" de Saint Mandé. C'est une des rares écoles "alternatives" dans l'éducation nationale, qui est citée réguliérement en exemple et dont on vient de fort loin pour constater les résultats (excellents). Or l'accadémie a procédé a la suppression de 15 heures d'enseignement dans leur dotation horaire globale (DGH) a partir de la rentrée 2013. Aprés forces réunions avec l'inspection d'accadémie, les parents d'éléves ont décidé l'occupation de l'école, a commencer au vendredi

ecole_devant_bis.jpg

Les parents d’élèves de l’école publique Decroly de Saint-Mandé, qui propose une pédagogie alternative occupent l’école à partir de ce vendredi 14 juin pour protester contre la suppression de 15 heures d’enseignement dans leur dotation horaire globale (DGH) à partir de la rentrée 2013. « Après cinq mois de démarches auprès de l’Inspection  Académique, la réunion de la dernière chance n’ayant pas abouti entre les enseignants et l’Académie ce mercredi 12 juin 2013, les parents, réunis en Conseil d’Administration, ont décidé de monter le ton« , justifie l’Association des amis de l’école Decroly dans un communiqué.

Les parents occuperont les locaux de l’école maternelle, primaire et du collège à partir du vendredi 14 juin.

Présentation d'Ovide Decroly

decroly.jpg

Decroly est un pédagogue belge vivant entre 1872 et 1933 Médecin, psychologue et pédagogue, il est surtout connu pour avoir promu la "méthode globale" d'enseignement de la lecture.

Sa méthode repose sur une méthode "globale" (l'enfant est pris dans sa globalité) et quatres fondements

  1. Les centres d'intérêts de l'enfant comme guide de l'éducation.
  2. La globalisation c’est-à-dire que l'enfant apprend globalement, sans ordre. C'est une idée complète qu'il faut donner à l'enfant, pour qu'il passe ensuite au particularisme et à l'analyse.
  3. La classe d'atelier ou classe laboratoire dans laquelle l'enfant vit et agit. La « classe » à proprement parler est partout ; il préconise l'éclatement des lieux d'apprentissage : la cuisine, les magasins, la rue...
  4. L'importance de l'environnement naturel qui met l'enfant dans une situation de découverte.

P%C3%A9dagogie-active.jpg

La pédagogie de Decroly préconise « l'initiative et la responsabilité personnelle et collective ; le respect de la personne dans la singularité, la solidarité, la valorisation des rapports sociaux, la tolérance, le respect de la différence, la priorité donnée à l'épanouissement personnel, à la créativité et au plaisir.

Il a participé a l'émergence des "ateliers  CEMEA (centre d'entrainement aux méthodes d'éducation active)  a des expériences (fructueuses) de classes "mixtes" rassemblant les éléves de l'école Decroly avec des éléves en échec scolaires, "défavorisé socialement" (selon l'expression de l'époque) a des ateliers créatifs

L'école Decroly de Saint Mandé

jul2.jpg.

bref historique de l'école Decroly de Saint Mandé (extrait de son site web):

1945 (15 Octobre)
Ouverture de l'école Decroly (sous forme de société coopérative), à Saint-Mandé au 98, Chaussée de l'Etang (25 élèves et 5 enseignants).
En Octobre 1946, l'école compte 145 élèves. L'organisation de l'école est, dès le début , partagée entre parents et enseignants Cette étroite association, révélatrice de la place des parents dans l'école, les conduit à une active participation tout au long de son histoire, tant dans les pratiques éducatives que dans les moments forts où son existence est remise en cause.

1983-1985 A la recherche d'un statut
L'école était, depuis 1948, annexe de l'Ecole Normale d'Auteuil, et à ce titre, dépendait de
l'administration du Département de la Seine. En 1979, après la décision de fermeture, elle perd tout statut juridique.
Le Département du Val de Marne se porte alors gestionnaire de l'école afin d'en assurer la
continuité, jusqu'à ce qu'une solution soit trouvée, le problème relevant d'une double nature :
- d'une part, la continuité pédagogique entre école primaire et collège, qui représente une des originalités de l'établissement, constitue une unité fonctionnelle. Dès lors, ré-ouvrir juridiquement l'établissement nécessite de recréer une école maternelle et élémentaire mais aussi un collège.
- d'autre part, l'ouverture de l'école aux enfants sans restriction géographique impose une désectorisation.
De là découle une seconde difficulté, liée à la décentralisation et concernant le recouvrement d'une partie des charges nouvelles que représente, pour le Département, la gestion de la partie primaire (certaines communes renonçant à assurer les frais de scolarité des enfants qui en sont originaires).

1985-1999
En août 85, le collège Decroly est créé dans le Val de marne, par le Ministère de l'Education
Nationale, avec un statut de collège nationalisé.
La direction de cet établissement est confiée, à titre provisoire, au proviseur du Lycée Hector Berlioz de Vincennes, pour l'année scolaire 85/86.
En même temps est conclu un accord entre la ville de Saint-Mandé et le Conseil Général du Val de
Marne pour que ce dernier prenne en charge la gestion de la totalité de l'établissement. L'école Decroly est ainsi sauvegardée, cette gestion unique assurant le maintien de l'unité fonctionnelle à partir de 2 établissements juridiquement distincts.
En mai 86, signature d'une convention entre le Département du Val de Marne et le Collège Decroly
pour la gestion de l'école élémentaire.
Par ailleurs, la spécificité de l'ensemble est reconnue par le Ministère ainsi qu'en témoigne la copie d'un courrier en date du 11/02/86, jointe en annexe.
Malheureusement, les assurances listées dans ce courrier sont loin d'avoir été respectées :
* Si actuellement, le Directeur de l'école primaire est bien issu de l'équipe enseignante, le poste de Principal pose problème : plusieurs responsables d'autres établissements s'y sont succédés, sans que les autorités académiques se soient au préalable, assurées de leur adhésion aux principes de l'établissement.
* Il n'a jamais été possible d'avoir des réunions communes Conseil d'Ecole - Conseil d'administration
du collège.
* Malgré des effectifs d'élèves en augmentation (119 en 86 et 133 en 99), les moyens d'enseignement du collège ont été sévèrement réduits (47h supprimées depuis 84/85).

2012
Une convention qui régit le recrutement des enfants à l'Ecole Decroly est signée par l'Inspection Académique, le Conseil Général du Val de Marne et l'Ecole. Elle fixe les règles de recrutement déjà appliquées : recrutement par tirage au sort parmi les demandes pour des enfants habitant dans le Val de Marne, priorité aux fratries.

 

Ci dessous un article pris dans le blog (excellent par ailleurs) "Le boc note du désordre" :

COMMUNIQUEDE PRESSE
15 HEURES D’ENSEIGNEMENT HEBDOMADAIRES SUPPRIMEES
L’OCCUPATION DE L’ECOLE DECROLY CONTINUE

Vendredi 14 et samedi 15 juin, parents et enfants se sont mobilisés tous ensemble pour occuper les locaux de l’école maternelle, primaire et du collège Decroly à SaintMandé (Val de Marne). Ils ont ainsi manifesté leur mécontentement suite à l’échec de la réunion du mercredi 12 juin avec Monsieur Auber, directeur académique adjoint, désormais en charge des Dotations Horaires Globales des collèges du Val de Marne (94).

La suppression de 15 heures d’enseignement hebdomadaires représente l’équivalent de 2 matières supprimées au Collège ou 1 poste d’enseignant en moins sur 11. Cela met en péril le fonctionnement spécifique de toute l’école Decroly, une des rares écoles publiques françaises à la pédagogique différente.

A l’heure actuelle, cette demande de restitution des 15 heures d’enseignement reste sans réponse. L’occupation de l’école-collège est donc reconduite dès le lundi 17 juin.

Réunis en assemblée générale, parents, enseignants, collégiens et anciens élèves ont décidé, que en l’absence de réponse favorable d’ici mardi 18 juin, un grand rassemblement serait organisé devant l’Inspection Académique de Créteil, le mercredi 19 juin à 13H30, afin de montrer leur entière détermination à récupérer les 15 heures supprimées.

C’est donc plus de 200 familles du Val de Marne qui sont mobilisées pour défendre et préserver farouchement leur école-collège publique et sa pédagogie alternative, soutenue financièrement par le Conseil Général du Val de Marne et les communes de Saint-Mandé, Alfortville, Boissy-Saint-Leger, Bry-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Charenton-Le-Pont, Fontenay-sous-bois, Ivry-sur-Seine, Joinville-le-Pont, Le Perreuxsur-Marne, Maisons-Alfort, Saint-Maur-des-Fossés, Saint-Maurice, Vincennes et Vitrysur-Seine.


Monsieur Vincent Auber. Inspecteur d’académie.

Depuis 2006, mes trois enfants vont l’école Decroly. Je crois que depuis cela fait déjà trois fois que l’éducation est un sujet suffisamment d’actualité, en général pour des raisons alarmantes, pour que des journaux comme le journal Le Monde dépêchent des journalistes spécialistes des questions de l’éducation dans des établissements alternatifs, comme notre école, école d’application. Chaque fois le verdict et les recommandations des articles écrits par ces journalistes sont les mêmes, les pédagogies différenciées sont LA solution. Vous retrouverez très facilement, j’en suis sûr, leurs derniers articles, sinon, l’école se fera un plaisir de vous l’envoyer.

Cette pédagogie différenciée, nous les parents d’élèves, nous y tenons suffisamment pour nous mobiliser (la plupart d’entre nous au prix d’une journée de congé par ci par là). Nous ne lâcherons pas.

Les quinze heures, vous allez les retrouver. Il y va du projet de notre école.

Sinon, comme l’ont écrit nos enfants sur les murs de leur école, on va l’dire à votre mère.

Philippe De Jonckheere, père de Madeleine, Nathan et Adèle, tous les trois élèves de Decroly

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Toutes les écoles dites "alternatives" sont actuellement en danger. Voir, par exemple le cas du collège Anne Frank au Mans. C'est dans la logique de la vision de la démocratie et de sa transmission réelle aux enfants de l'institution !

Éducation et autogestion vont-ils bien ensemble ? Forum : Education et Pédagogie alternative. 2° Foire à l’Autogestion

Discussion faisant suite à la rencontre sur le thème : Éducation et autogestion vont-ils bien ensemble ?

L'école Decroly devrait être considérée comme d'utilité publique ! Dans ma jeunesse j'y ai fait le stage le plus intéressant au sein d'une école et ce que j'y ai vu en pratique et apprit en théorie a été extrêmement fondateur pour moi !

Soutien total !