Billet de blog 21 févr. 2013

apports de la grammaire

sic et non
"Adhérents du club" : l'expression, le syntagme, sont à des années lumière de ma vision du monde et de ma détermination à consacrer partiellement ma retraite de" Professeur agrégée de lettres classiques" à poursuivre dans MEDIAPART mon activité d'intellectuelle.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

On pourrait croire que la grammaire,en raison de son caractère normatif, est une discipline ennuyeuse, qui mobilise la mémoire mécanique,fait partie d'un apprentissage où l'esprit d'initiative, l'imagination,n'interviennent pas etc:c'est une méprise,encouragée sans doute par une institution quil'a maintenue au diapason de sa propre "pesanteur"sans"grâce", alors qu'elle ne mérite pas moins son"bonnet rouge"que d'autres branches du savoir qu'elle a su renouveler,sous la pression incoercible des nouvelles tendances pédagogiques;on peut se risquer à dire que la seule concession institutionnelle faite à la grammaire est d'en avoir autorisé officieusement la disparition pure et simple des horaires de français ou sa réduction à une annexe du texte littéraire:c'est dire si la grammaire manque d'attraits subversifs et poétiques;d'ailleurs la grammaire est aussi desservie par les préjugés consternants entretenus par tous les frères ignorantins sur un dix septième siècle sous le joug des Anciens,assombri par cette morale des extrêmes:le jansénisme aussi caricaturé que la fameuse "grammaire de Port Royal",au titre défrisant, disqualifiant son objet,et participant à la mythologie d'une grammaire aux connotations dépréciatives:conservatrices, normatives, passéistes. Mais l'essentiel de la faillite de la grammaire dans sa compétence à former les idéss claires et distinctes à les écrire, à savoir puiser pertinemment dans "l'arthrologie" de la langue et à stimuler le meilleur des facultés spéculatives repose sur les dérives d'un engouement linguistique qui a placé la grammaire sous l'empire du structralisme qui a logiquement perdu de son aura mais n'a pas effacé les traces de ses dérives.Les exemples grammaticaux feront l'objet du billet suivant assortis des éclaircissements sur l'impasse de l'enseignement de la grammaire. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes