Le FN n'est pas un parti politique

Le FN n'est pas un parti poltique; il est même le contraire d'un parti politique.

Qu' il soit arrivé à s'imposer comme tel est le signe d'un déclin de la politique dont les premiers signes d'effondrement  l' de l'utopie communiste constituent un des facteurs les plus déterminants et engendrèrent autant de changements décisifs chez ceux qui "y croyaient" que chez ceux qui "n'y croyaient pas";    

N'oublions pas, qui les ont précédées, les séquelles de la guerre d' algérie: quelques années à peine  séparent Charonne de Mai 68, l'O.A.S, parti de la haine et des ressentiments, de sa dissolution, obtenue en échange d' abandon de toute poursuite judiciaire, et, sans doute, de l'entrée au gouvernement de certains de ses factieux. Le SAC, réseau de taupes au service d'intérêts occultes du pouvoir, créé peu après, eut le temps d'infiltrer dans les esprits le mépris de la légalité, avant de monayer sa disparition par  l'entrée au gouvernement d'au moins deux de ses limiers: la société est encore loin de s'être allégée de ce lourd héritage, sommairement et partiellement évoqué.

Un vide théorique  succéda à l'effervescence de débats intellectuels où la politique tenait un rôle de premier plan: elle était indissocable d'une conscience critique toujours en alerte pour déjouer les ruses du capitalisme, en éclairer les victimes,les corporatismes étaient disqualifiés, les syndicats humanistes, en particulier dans l'éducation nationale, se mobilisaient pour des causes extérieures à leurs intérêts:la politique consistait en un militantisme quotidien où l'dée d'exclure qui que ce soit du territoire était inconcevable: l'ennemi à exclure était la machine économique, réifiante, déshumanisante.

Cest un individualisme triomphant et sans doute compréhensible qui occupa  le  "champ des funérailles" d'un espace public citoyennement animé :En sciences humaines l'individualisme se manifesta sous la forme de théories déjà en vogue,  où la neutralité, l'objectivité,la mise à distance, la liberté de choix :purent s'interpréter comme un respect de la singularité de chacun::linguistique, structuralisme, sémiotique...;le plus sournois fut l'individualisme politicien confondu avec la politique, , . le chacun pour soi, le démentellemnt de la classe ouvrière, la possibilité offerte aux plus riches de s'enrichir au bénéfice de la sphère privée, l'éclipse de la pensée, de l'exigence du sens, la confusion des critères, l attachement à la défense de ses interêts, furent autant de signes de l'éveil du FN: la défense dela sphère privée mit au premier plan ce qui est aux antipodes de la politique , mais en même temps un bon filon à exploiter pour les politiciens; Et on se réjouit de pouvoir sans trop de honte accueillir la fille de celui dont il n'ya pas si longtemps on refusait de serrer la main , dont on comptait les voix de l'électorat en catimini,. l'idéologie sécuritaire, la logique de l'instinct, les lois naturelles ,le risque zéro encouru comme morale, l'espace social composé d'ilôts repliés sue eux mêmes l'idée de viser au plus bas pour viser justel'autre, autant de traits de nature primaires dignes du FN mais indignes du construit que constitue l'univers de la politique.    

 

  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.