Plutôt que de nous entendre, venez vous éduquer au contact direct des enfants

Trois jours intenses à Toulouse sous une pluie climatique bien réelle, sous une pluie de débats, de rencontres pour ce second forum "Eduquer pour demain" du 29 juin au 2 juillet. Un peu plus de mille cinq cent personnes venues de tous les territoires de la République, ainsi que cinquante quatre délégations étrangères pour imaginer, au regard des évolutions de notre Pays, ce que pourrait être, ce que pourrait advenir, l'Education des enfants et des jeunes aujourd'hui et dans les années à venir.

Trois jours intenses à Toulouse sous une pluie climatique bien réelle, sous une pluie de débats, de rencontres pour ce second forum "Eduquer pour demain" du 29 juin au 2 juillet. Un peu plus de mille cinq cent personnes venues de tous les territoires de la République, ainsi que cinquante quatre délégations étrangères pour imaginer, au regard des évolutions de notre Pays, ce que pourrait être, ce que pourrait advenir, l'Education des enfants et des jeunes aujourd'hui et dans les années à venir. Ce devait être un beau challenge quelques semaines après cette vague d'élections et de promesses d'une transformation de la citoyenneté des enfants et des jeunes. Hélas, à mon grand étonnement aucun ministre ni même représentant n'a daigné venir encourager ces paroles, ces propositions novatrices d'un des plus grand mouvement d'Education populaire laïc : les Francas et les ceux, issus du Front populaire, bien présents, eux, à cette initiative moderne, porteuse de changement de pratiques éducatives dans la complémentarité de l'école.
Je pose sérieusement la question de savoir : qu'adviendra t-il de nos volontés transformatrices, pour passer de l'incantatoire, à la pratique citoyenne des enfants et des jeunes quand, les plus hauts responsables du Pays, qui ont fait de la Jeunesse, la priorité de leurs priorités, sont absents d'un des plus grand rassemblement concernant l'avenir de la jeunesse ?


Nous, nous étions là. Les militants du département le plus jeune de France, la Seine-Saint-Denis, avec nos camarades de l'île de france au sein d'une délégation intergénérationnelle, d'une centaine de personnes . Nous avons été heureux de partager les savoirs, savoir-faire, savoir- être des enfants, des animateurs de ce département mosaïque par le biais de quatre Agoras. C'est là que nous avons autant donné que reçu grâce aux nombreuses questions des participants qui se sont largement intéressés aux pratiques quotidiennes qui font que les enfants et des ados sont les auteurs de leurs propres projets, et activités, animés collectivement au coeur des centres de loisirs. Le film, sur la pédagogie active, centrée sur le jeu, montre que la Base Nautique du Conseil Général du 93, animée par les Francas93 est encore à la pointe de la réussite et autorise les enfants à faire, à innover par eux-mêmes.Ce film qui illustre nos parti-pris éducatifs est consultable en accès libre sur le site de la base : http://basedechamps.fr. Son titre : Se construire en jouant, nos intentions pédagogiques.
Je ramène aussi, pour le partager au cours de cet été, mes notes, photos, questions des trois conférences : Regards croisés sur l'enfance : "l'âge où tout se détermine." panorama de la place de l'homme, dans la construction autonome de sa vie, impossible sans le concours des autres. Le second temps nous a projeté au sein de la planète humaine : comment, à quelles conditions pourrons-nous demain mettre au coeur de nos relations internationnales, numériques, langagières, l'Education des neuf milliards de terriens ? Et ici que faisons-nous concrètement ? C'est une des limites que j'ai pointée de cette intervention. Hélas, la dernière, très documentée certes, est aussi restée généraliste en embrassant le "comprendre pour agir dans un Monde en mutations" ?
Cependant, l'actualité du forum grâce à son journal quotidien , présente des situations, des expériences, des activités "bien de chez nous", des adultes motivés, engagés pour des perspectives innovantes, participatives, des enfants et des jeunes qui ne demandent pas notre avis et démontrent leurs capacités créatrices.
Voilà encore, une situation de formation tout au long de l'Enfance pour 7 à 77 ans... voire moins et plus, c'est selon. Mais le grand absent reste, une fois encore les principaux destinataires de la réflexion adulte : les enfants eux-mêmes. A quand le forum des enfants "nous nous sommes éduquer hier" auquel les grands ignorants seront les adultes ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.