Expressions citoyennes à Bagnères-de-Bigorre (suites)

Les 14, 21 et 28 novembre se sont poursuivies les concertations citoyennes, avec un listage des intérêts et des problématiques, des actions souhaitées et enfin un affinage des modes de faire lors de séances décloisonnées. Rappel sur ces dates.

14 novembre 2020

Bonjour,

Vous avez encore été nombreux à vous rassembler ce samedi pour vous exprimer à la tribune et nous vous en remercions. Cependant, nous observons que tout le monde n'a pas pu ou voulu venir proposer ses idées à cause du type même de configuration choisie qui peut être intimidant ou déstabilisant pour certains. Cette réflexion est d'ailleurs ressortie de plusieurs interventions soulignant la plus grande facilité à échanger sous forme de petits groupes de 6 ou 8.

Comme nous l'avions annoncé samedi, une concertation a été organisée à Argelès ce dimanche et a justement pris la forme de conversations par groupes de 6, avec une circulation de groupes en groupes des citoyens. Le retour de l'organisatrice est très positif et a permis l'émergence de propositions d'actions collectives concrètes. Nous adopterons donc cette forme d'échanges lors de notre prochain rendez-vous pour structurer davantage le mouvement.

Il ressort de plusieurs prises de parole une volonté de recourir à des actions de désobéissance civile, avec notamment une crispation sur l'obligation du port du masque durant nos rassemblements, condition sine qua none de leur légalité. L'initiative de la concertation citoyenne 65 étant de réinstaurer du débat public pour défendre le pluralisme et nos institutions démocratiques, nous n'avons pas vocation à imposer un point de vue particulier sur le port du masque. Nous ne pensons pas à titre personnel qu'il faille combattre la fissuration de la démocratie et de l’État de droit en appelant à la révolution, mais nous comprenons que certains veuillent explorer cette voie. Nous invitons donc simplement les personnes qui veulent retirer leur masque et organiser des actions de désobéissance civile à le faire dans un autre contexte . Vous pouvez vous signaler par retour de mail afin qu'on vous mette en contact les uns avec les autres.

Notre démarche n'est pas non plus « anti-système ». Si des élus veulent se joindre à notre réflexion, ils le peuvent. Nous estimons qu'il s'agit, malgré nos divergences d'opinions, de s'unir pour défendre un objectif supérieur. Nous ne voulons pas tomber dans une disqualification des participants selon leur pedigree et leurs états de service. C'est exactement ce à quoi nous incite l'hystérisation du débat politique et les raccourcis médiatiques, qui provoquent la grave fracture sociale que nous observons tous aujourd'hui avec la montée des extrêmes et de la violence. Plutôt que de se boucher le nez et de regarder ailleurs, nous préférons poursuivre un chemin, certes plus complexe, qui permettrait de dépasser les postures et le mépris pour réaffirmer ensemble notre droit à la liberté d'expression. Ce besoin de convergence, de tendre la main y compris à celles et ceux qui ont peur et/ou se radicalise a d'ailleurs été évoqué à la tribune. L'équilibre sera bien entendu plus difficile à trouver que si l'on choisissait l'entre soi et l'exclusion des opinions les plus extrêmes mais on ne peut pas défendre l'idée d'une nécessaire pluralité tout en disqualifiant d'emblée une partie de nos concitoyens.

Nous vous invitons donc à venir participer à la concertation citoyenne dans le respect des autres et de l'esprit de cette initiative.

Voici les propositions qui sont ressorties des différentes interventions et dont nous pourrons notamment débattre en groupe samedi prochain :

• L'utilisation d'un signe distinctif pour que les citoyens se sentent autorisés à affirmer leur désaccord avec les méthodes gouvernementales actuelles.
• Demander à nos élus locaux (député, maire) de prendre clairement et publiquement position sur certains dossiers, la loi sécurité globale, la scierie Florian ou la création de l'hôpital unique Tarbes-Lourdes par exemple.
• Promouvoir et demander la suspension de la TVA sur les produits de premières nécessité pour aider les ménages en ces temps de crise économique.
• Interpeller les citoyens sur les autres causes de décès évitables comme la multiplication des cancers due à la pollution de l'air et de l'eau.
• Interpeller les élus locaux pour plus de transparence sur les décisions prises et les projets envisagés.
• Proposer des moments d'expression artistique dans l'espace public pour cultiver l'émotion et le partage.
• Aller à plusieurs engager la discussion avec des citoyens au marché ou ailleurs pour faire réfléchir au caractère disproportionné et délétère des mesures prise contre le covid.
• Créer des jardins en ville et travailler sur l'autonomie alimentaire et le rapport à la terre.
• Organiser des manifestations contre la destruction de l'hôpital public en écho à ce qui se fait ailleurs en France et notamment à Toulouse.

On nous signale :
• L'anniversaire des gilets jaunes, samedi 21 à partir de 10h sur le rond point de l'Intermarché à Pouzac.
• Une manifestation contre le démantèlement de l'hôpital public est prévue samedi 21 novembre à 14h place Saint Cyprien à Toulouse.
• Une pétition de la CGT contre l'introduction d'un forfait urgence dans le projet de financement de la Sécurité Sociale : https://www.cgt.fr/petition/non-au-forfait-urgences
• L' association réaction 19 qui défend les droits des citoyens face aux mesures coercitives prises contre le covid.
• Le site reinfocovid pour remettre en perspective la pandémie.
• La Quadrature du Net qui défend les libertés fondamentales dans l'environnement numérique.
• Des manifestations des salariés de Pommier contre un plan de suppressions de postes à la faveur de la pandémie.

 

Samedi 21 novembre 2020

Bonjour,

Nous étions environ 80 lors du rassemblement de samedi dernier. Un grand merci pour votre présence et votre participation enthousiaste aux ateliers préparés par le groupe d'organisation.

Ce groupe pourrait d'ailleurs s'étoffer. Si vous avez des idées d'animations pour faciliter la mise en contact des participants aux rassemblements et la réflexion commune, n'hésitez pas !

Pour ceux qui n'ont pas pu venir, nous avons travaillé à dégager des idées d'actions par petits groupes, puis toutes ces idées ont fait l'objet d'un vote commun. Voici ce qui est ressorti de notre réflexion :

 

Listes des thèmes de travail ressortis lors de la – boule de neige – du 21 novembre 2020.

Avertissement : les tableaux font ressortir 29 cases, un examen soigneux nous amène à faire certains regroupements, nous arrivons à 23 thématiques comptant de 32 à 1 gommette (chiffre entre parenthèses). A noter que dans le feu de l’action deux thématiques qui auraient du être séparées par une ligne ne l’ont pas été, Il s’agit des thématiques 8 et 9 qui ensemble ont compté 17 voix.

1. Mise en demeure – demander des comptes aux élus – lettres aux élus. (32)

2. Échanges de compétences, réseaux d’entraide, système d’échange local (SEL) (18)

3. Autonomie alimentaire – nourriture solidaire – jardins. (18)

4. Liberté de vaccination. (16)

5. Éducation populaire – mettre de la vie et de la nature dans l’éducation – ré enchanter. (15)

6. Liberté de penser – renverser le gouvernement qui nous trahit. (14)

7. Insurrection locale – fédérer – Gilet Jaunes – se mettre en lien avec d’autres groupes. (13)

8. Outil local d’information – radio locale. (?)

9. 50 m3 d’eau gratuite par famille – régie municipale pour l’eau et l’énergie. (?)

10. Convention citoyenne – conseils de quartiers – Conseil municipal alternatif – démocratie participative locale. (8)

11. Mener des actions de sensibilisation sur la santé positive. (8)

12. Lutte contre les GAFA. (8)

13. Partage des richesses (scop). (4)

14. Anti pub enfants. (4)

15. Espace pour jeunes. (4)

16. Affichage dans le centre ville. (3)

17. Autres modes de mobilités et consommation. (3)

18. Habitat partagé accessible. (2)

19. Espace d’expression. (2)

20. Monnaie locale. (2)

21. Lister tout ce qui nous rassemble. (1)

22. Autres modes de représentation. (1)

23. Écrire des articles sur édition locale de Médiapart. (1)

Concertation Citoyenne Bagnères-de-Bigorre Thèmes choisis 1 © Concertation Citoyenne Bagnères-de-Bigorre Concertation Citoyenne Bagnères-de-Bigorre Thèmes choisis 1 © Concertation Citoyenne Bagnères-de-Bigorre

Concertation Citoyenne Bagnères-de-Bigorre Thèmes choisis 2 © Concertation Citoyenne Bagnères-de-Bigorre Concertation Citoyenne Bagnères-de-Bigorre Thèmes choisis 2 © Concertation Citoyenne Bagnères-de-Bigorre

 

L'étape suivante sera naturellement de constituer des groupes de travail autonomes autour des sujets qui ont émergé, afin que ces idées d'actions puissent être menées à bien.

 

 - Valie propose d'ores et déjà la rédaction d'une lettre au député Sempastous, l'interpellant sur son vote de la loi Sécurité Globale. Voici son appel pour ceux que ce projet motive :

Suite à l’adoption récente de la loi “ sécurité globale “et après avoir participé aux  2 rassemblements ( Gilets jaunes et concertation citoyenne 65) de samedi et parlé à diverses personnes il ressort l’urgence d’agir ensemble pour dire “ stop”. Il y a urgence ( et envie collective ) à interpeller notre député bien local ayant voté pour cette loi liberticide , avec un maximum de personnes, en lui signifiant qu’on est bien là . Qui veut participer à l’organisation d’une visite ou/ et autres actions en ce sens ? Je propose de nous mettre en contact pour organisation collective et une première réunion mardi 24 novembre à 19h30.J’imagine aussi que plusieurs réunions puissent avoir lieu à divers endroits et puis on coordonne après...(?). Valie : .. .. .. .. ..

- Denis, Annabelle et Laetitia veulent continuer leur campagne d'affichage au centre ville et ont besoin d'être plus nombreux pour démarcher davantage de magasins et d'exposants au marché de Bagnères.

Contact : .. .. .. .. ..

Manifestez-vous si vous voulez, sans attendre notre prochain rendez-vous du samedi, rejoindre un groupe déjà constitué ou vous saisir d'une des propositions énoncées.

Au plaisir de se retrouver pour réfléchir et débattre ensemble samedi prochain !

Annabelle

Rassemblement Citoyen © Concertation Citoyenne Bagnères-de-Bigorre Rassemblement Citoyen © Concertation Citoyenne Bagnères-de-Bigorre

 

 

Samedi 28 novembre 2020

Bonjour,

Nous étions une soixantaine lors du dernier rassemblement (28/11) à réfléchir ensemble à des actions concrètes pour progresser vers plus de démocratie participative, plus de solidarité et d'échanges locaux. Les 23 thématiques qui étaient ressorties de la rencontre précédente (cf dernier compte rendu) ont été proposées à la discussion. 7 groupes se sont formés et ont exposés leurs pistes d'action :

 

  • Mise en demeure – demander des comptes aux élus – lettres aux élus :
  • le député a été interpellé concernant son vote de la loi Sécurité globale au marché samedi 28
  • rendez-vous a été pris avec le député à sa permanence bagnéraise (à noter qu'il a depuis annulé le rdv pris lundi 30/11 pour cause de déplacement à Paris et demande au groupe une autre date).
  • Des membres des Gilets Jaunes, du Collectif de lutte du Haut-Adour et de la CGT travaillent à la manifestation du 5 décembre à l'occasion de la journée de lutte contre le chômage et la précarité. Toujours dans le but de dénoncer le caractère liberticide de la loi Sécurité globale, ils veulent mettre en scène des saynètes drôles et percutantes sur les violences policières.

 

  • Liberté de vaccination
  • écrire et distribuer un tract sur les dangers des nouvelles techniques vaccinales appliquées pour la première fois dans le cadre de la lutte contre le Covid (vaccin ARN)
  • site ressource : association Bon sens qui milite pour une politique de santé générale cohérente, dans l'intérêt des citoyens

 

  • Échanges de compétences, réseaux d’entraide, système d’échange local (SEL)
  • mettre en place un SEL où 1h vaudrait 1h, quelles que soient les compétences échangées pour restaurer les anciennes solidarités
  • s'engager sur un quota d'heures minimal
  • se rapprocher du SEL de Tarbes pour voir s'il est toujours actif et peut être étendu, voir sous quel statut il s'est créé.

 

  • Autonomie alimentaire – nourriture solidaire – jardins
  • faire un état des lieux de l'autonomie alimentaire du territoire : recenser les producteurs et les volumes produits
  • recenser les terrains publics et privés disponibles pour cultiver
  • faire un point sur la restauration collective sur le territoire et travailler à une filière d'approvisionnement locale
  • se rapprocher du GAB65 (groupe d'agriculture bio) pour trouver d'autres forces vives pour s'atteler à ce travail
  • planter des jardins « pirates »

 

  • Réintroduire de la culture dans l'espace public
  • proposer des bulles d'air poétique dans l'espace public pour sortir les gens de leur isolement, refaire société
  • faire des ateliers cuisine et dégustation collectifs, moments de partage
  • travailler à faciliter l'accès financier à la culture et à la pratique artistique, notamment en collaboration avec la mairie et/ou la CCHB

 

  • Éducation populaire – mettre de la vie et de la nature dans l’éducation – ré enchanter
  • comment reconnecter les élèves à la nature ? Proposer des stages d'immersion aux professeurs pour dépasser la peur de la nature et les inviter à proposer davantage d'expériences sensorielles en extérieur à leurs élèves
  • organiser des rencontres entres professeurs de l'éducation nationale, professeurs des écoles alternatives, les animateurs, les parents et toutes personnes intéressées par l'éducation dans notre territoire pour créer une communauté éducative locale
  • organiser des porteurs de parole et des jeux éducatifs sur les marchés au sujet de la peur et de la prise de distance vis à vis de la nature

 

  • Convention citoyenne – conseils de quartiers – Conseil municipal alternatif – démocratie participative locale.
  • réaliser un mémo sur ce qu'est une convention citoyenne en s'appuyant sur les exemples de Grenoble, Nantes et région Occitanie, pour le présenter à la mairie de Bagnères et proposer d'en organiser une localement
  • réfléchir à un système de mobilisation par quartier pour faire remonter les besoins et les envies de la population. Comment créer du lien pour que les gens s'impliquent et que chacun se sente en capacité de proposer et d'agir ?
  • Trouver des outils communs pour fédérer ces conseils de quartier et aboutir à une convention globale pour la ville ou la vallée
  • Exiger que les grands projets d'aménagement fassent l'objet d'une consultation de la population avec une information préalable suffisante sur les enjeux
  • Sortir d'une logique de mandat « carte blanche » où les élus ne rendent aucun compte et se passe de l'avis des citoyens

 

Si vous n'avez pas pu prendre part à notre dernier rendez-vous et que vous voulez rejoindre un groupe déjà constitué autour d'un sujet qui vous intéresse, n'hésitez pas à le signaler pour que nous vous mettions en contact. Si vous faites partie d'un collectif et que vous voulez ouvrir votre réflexion à d'autres personnes, signalez-le aussi !

Nous n'allons pas reconduire la concertation samedi prochain, d'une part du fait de la dégradation des conditions météo et d'autre part pour laisser le temps aux groupes de se retrouver et de mettre en place des actions de leur côté. Nous pensions à un prochain rendez-vous entre le 15 et le 19 décembre pour profiter de l'autorisation de réunion en intérieur et avant la trêve des confiseurs. Si vous êtes intéressés pour organiser cette prochaine rencontre et/ou que vous disposez d'une grande salle où pourraient se réunir une soixante de personnes, contactez-nous !

Annabelle

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.