Bagnères lie l’action locale à la question globale

L'opposition au Salon «hors de la route» met en évidence l'inquiétude partagée en Europe et ailleurs à propos des implications du transport routier dans les effets climatiques. L'action locale est ainsi liée à une prise de conscience en action visant à accélérer la cohérence politique aux différentes échelles.

Le contexte

Au Carré Py (propriété de la Communauté de Communes de Haute Bigorre louée à deux gérants 1), a finalement été donné le coup d’envoi de ce Salon Off Road, auquel de nombreux habitants se sont opposés, par la concertation sur les marchés, lors de réunions avec les 26 élus concernés et en parcourant les parcours prévus : ils en ont vérifié la praticabilité par les véhicules de tourisme, ce qui a impliqué de nombreuses modifications de parcours, sous l’égide de la préfecture, laquelle a pris en compte les oppositions de quelques conseils municipaux, préoccupés par le risque de telles pratiques, contraires à l’investissement public pour l’entretien des voies de circulation, routières et de travail forestier ou agricole.

Les promoteurs

Didier Devaux 2, gérant de la SARL ULTEAM DP 3 , planifie son activité commerciale sur trois sites : Agde (« base ouverte "de Pâques à Toussaint", plutôt destinée à un public de vacanciers » 4), La Mongie (« au coeur du domaine du Grand Tourmalet ») en proposant de « vivre une expérience en montagne ? » à des « entreprises et individuels » et à des enfants à partir de 6 ans et à des ados … en motoneige 5 et « à l'année à Tournay 65190. » Là aussi, l’image de la nature vierge est utilisée comme levier de motivation « écrin de verdure de 70 hectares »

« Didier DEVAUX, créateur et gérant de la société, met tout en œuvre avec ses collaborateurs afin de… vous faire partager des moments de pure convivialité. »

Les partenaires sont organisés localement comme Pyrène Multimedia qui a construit le site Ulteam DP ou la presse “indépendante” qui en a fait ouvertement la publicité 6 « Leur voisin, Didier Devaux, le Séméacais gérant de la société Ulteam DP (motos neige à La Mongie), leur fait confiance, alors, faites comme lui, vous ne serez pas déçus.” La Dépêche du Midi » , bien que son Directeur Général ait déclaré ad vitam æternam : « « Car je crois à la presse écrite. C’est un bien culturel irremplaçable. Ce média fait appel à l’analyse et à la réflexion. C’est par l’écrit que se structure la pensée. Par l’écrit que se transmettent le savoir et la connaissance. […] Et je suis convaincu qu’il en sera toujours ainsi.[…] C’est l’avenir de notre métier. » Jean-Nicolas Baylet, Directeur Général Groupe. » 7

Pour ne pas être confondus avec le site de pleine nature Pyrèn’évasion 8 qui promeut la randonnée pédestre et le canyoning notamment, ou par un mimétisme bien opportuniste, un autre partenaire a été créé en 2017 : l'association PYREN EVASION TOUT TERRAIN 9

Didier Devaux bénéficie également du soutien de la Fédération Nationale de 4x4 10 qui assure la stratégie globale des Salons 4x4 11 :

- la dénomination de l’objet de l’activité y bénéficie d’un soutien législatif précis. 12

- « Les loisirs 4×4 contribuent à la protection des espaces naturels. » 13

où l’on constate qu’aucune thématique actuelle ni catégorie sociologique n’est oubliée pour l’infiltrer :

le développement durable, l’exclusion, les personnes à mobilité réduite, handicapées, la solidarité, la violence, l’environnement, la pollution, la gastronomie, etc. et même la transmission aux générations futures ! 14

voire le vocabulaire lui-même « conduite école en tout-terrain : les “Crampons” » et le détournement par l’image : http://www.ff4x4.fr/ff4x4/esprit-4x4/les-sports-de-nature/

manifestation à Bagnères de Bigorre © Marcel Duchamp manifestation à Bagnères de Bigorre © Marcel Duchamp

Les oppositions au salon du 4x4

Des militant·s qualifié·s tantôt d’écologistes (prétendument 70 selon la Dépêche et plus de 120 selon la gendarmerie !) 15 ont réfléchi et mené des actions pour lutter contre le cheval de Troie que constitue ce 1er Salon Off Road à Bagnères.

« Face à la promotion des pratiques de loisirs motorisées et tout terrain, il est urgent que les autres usagers des chemins, pistes, routes et paysages rappellent par leur mobilisation à tous, en particulier élus, responsables et acteurs touristiques, que le présent et l'avenir sont de leur côté et non des machines motorisées fumantes. Face à l'urgence climatique, environnementale, le silence n'est plus de mise.» 16

La légalité et la prospective socio-environnementale ont nourri les concertations collégiales et ont fédéré plusieurs mouvements (Gilets Jaunes, Comité de Luttes du Haut-Adour, Attac, FNE, Mountain Wilderness, et de nombreux individuels ou représentants d’associations).

Les rencontres sur le marché de Bagnères ont été le lieu de nombreux échanges et 1966 signatures ont été recueillies, en comptant les sites Twitter, facebook et Change puis déposées à la sous-préfecture.

Les citoyen·ne·s contestataires ont rencontré également les 26 maires, la gendarmerie, la sous-préfète, des éleveurs, des forestiers et des agriculteurs pour coordonner les points de vue et aboutir à un ensemble cohérent de protection du patrimoine naturel et humain.

La sécurité des riverains a été maintes fois évoquée.

La collégialité a été bien perçue par les habitant·e·s, à qui l’action n’a jamais été imposée, préférant les associer ou respecter leur point de vue neutre ou divergent parfois.

La crédibilité de l’action reposait sur cette forme de consensus, de débat et d’imagination, de recherche d’image.

C’est ainsi que la manifestation du vendredi a pris la forme déjantée avec des « anti-slogans ».

slogans-2

Slogans © Marcel Duchamp Slogans © Marcel Duchamp

 

 

 

 

slogans © Marcel Duchamp slogans © Marcel Duchamp
ambiance dé-jantée © Marcel Duchamp ambiance dé-jantée © Marcel Duchamp
 

 

 

Blocage des 4x4 par les opposants au col des Palomières © https://i1.wp.com/lasemainedespyrenees.fr/wp-content/uploads/2019/09/IMG_3163.jpg?w=696&ssl=1 Blocage des 4x4 par les opposants au col des Palomières © https://i1.wp.com/lasemainedespyrenees.fr/wp-content/uploads/2019/09/IMG_3163.jpg?w=696&ssl=1
 

Un pique-nique protestataire a également mis en évidence le silence et la qualité de l’air de la montagne, auxquels nous tenons tant. Il a été l’occasion de protester «  contre ces randonnées motorisées, qui risquent de devenir de plus en plus fréquentes en Haute-Bigorre, en développant un loisir qui semble vouloir se substituer au loisir ski mis à mal par le manque de neige » 17

 

Le die-in du dimanche après-midi a été choisi pour représenter la mort qui accompagne la pollution, mais aussi la mort d’un milieu où les habitant·e·s ne sont pas suffisamment écoutés, alors que le climat se réchauffe.

 

Die-in devant le Carré Py © Marcel Duchamp Die-in devant le Carré Py © Marcel Duchamp

 Au niveau international, même combat de philosophie et d’éthique

« Au Sommet Action Climat lundi au siège des Nations Unies à New York, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a lancé un vibrant appel à l’adresse des dirigeants du monde, leur rappelant qu’ils avaient l’obligation “de tout faire pour mettre fin à la crise climatique” » 18.

La veille « les principaux organismes climatologiques mondiaux ont publié un rapport dans lequel ils mettent en relief l'écart flagrant – et croissant – entre les objectifs convenus pour lutter contre le réchauffement de la planète et la réalité.» 19

Les organisateurs du salon oseraient-ils prétendre défendre la nature en allant pratiquer un sport de pleine nature en 4x4 ou moto-neige sur ce lieu ?

Le plus grand glacier des Alpes suisses, l'Aletschgletscher, fond rapidement et pourrait disparaître complètement d'ici 2100 © Geir Braathen Le plus grand glacier des Alpes suisses, l'Aletschgletscher, fond rapidement et pourrait disparaître complètement d'ici 2100 © Geir Braathen

https://news.un.org/fr/story/2019/09/1052212 Geir Braathen

 

Et au plan national, 2019 semble une année charnière

« C’est une bonne nouvelle. Les Français semblent avoir compris que les prélèvements et les agressions que nous faisons à notre environnement ne sont plus durables.

Neuf Français sur dix estiment que ce modèle est à bout de souffle ! Ils sont 57 % à déclarer qu’il faut changer complètement, revoir notre modèle économique et sortir du mythe de la croissance infinie. Ils ne sont que 4 % à penser encore que notre modèle économique est le bon et fonctionne.

Dans tous les pays, le modèle de consommation est fortement remis en question et la volonté est partagée de changer de mode de vie pour réduire son impact environnemental. »

Ces mots tiennent leur source d’ « une importante enquête portant sur 6 000 Français et 10 000 Européens [qui] a été réalisée par l’institut de sondages YouGov pour le cabinet de conseil Greenflex, et soutenue par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).20

 

La fin du loisir motorisé sans conscience

Au-delà des grandes affirmations positivistes, le Salon Off Road marque le glas d’une activité polluante qui tire ses dernières cartouches, soutenue encore par une journaliste à la botte qui publie sous sa signature des ragots « on apprend qu'il s'agit en réalité d'un collectif émanant de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes », évoque ce salon comme une « fête » et invite en avant-première les prétendus nombreux visiteurs à se retrouver en 2020 : « Les voilà donc tournés vers une quatrième édition, ici dans le Haut Adour. Victoria Telek» 21

Après des comités de défense des bébés phoques, des baleines 22, et ceux pour la protection des abeilles 23 rien n’arrête les organisateurs de ce salon de la sortie de route 24 qui créent leur … Comité de défense des loisirs mécaniques  et … de pleine nature !!!

https://www.lasemainedespyrenees.fr/2019/09/23/bagneres-le-comite-de-defense-des-loisirs-mecaniques-et-de-pleine-nature-de-bagneres-et-du-haut-adour-comdeflha-a-vu-le-jour/

et l’utilisation fallacieuse de l’invective est bien sûr utilisée afin de se victimiser et tenter de faire nombre autour d’une cause perdue, dont l’adaptation à la législation nationale est vécue de façon contrainte :

« « Quand on voit le déferlement de haine de ces derniers jours contre le Salon Off Road et les mesures que nous sommes obligés de prendre pour être dans les clous, on peut se demander que si cela continue ainsi, d’ici peu, il nous faudra un laisser passer délivré par un organisme quelconque créé par les « intégristes verts » pour aller aux champignons, à la chasse, au ski ou se faire tout simplement une ascension en montagne ! » peut-on y lire alors que la télévision nationale témoigne du contraire. 25

Le contorsionnisme est également de saison pour Jean-Jacques Sabatier qui tente d’expliquer :

« les combats écologiques doivent se livrer ailleurs et non pas dans notre vallée, ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas la défendre face à des projets insensés qui pourraient la défigurer, quitte à s’allier avec des mouvements impliqués. » 26

Mais l’inquiétude liée à la transition écologique est bien tangible à tous les échelons de la filière automobile.

Car « c’est là que le bât blesse. Pour les professionnels, le compte n’y est pas, dans un contexte de surtaxation des véhicules thermiques. » 27 L’augmentation du bonus-malus prévue dans le projet de loi de finances pour 2020 (PLF 2020), a été présentée en conseil des ministres le 27 septembre : à compter du 1er janvier 2020, les véhicules de tourisme seront concernés (principalement en raison de leur poids) par un malus dès que leurs émissions de CO2 dépasseront 110 grammes par kilomètres.

Ainsi, le Jeep Grand Cherokee V8 Trachhawk qui ne consomme “que 16,8 l / 100 km pour une pollution de 385 g/km de CO2” sera taxé d’un malus écologique de 10 500€ (mais cela ne concerne “que 10 % du prix d’achat ! ”  28 et « Selon le très sérieux quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung, le célèbre constructeur automobile allemand doit suspendre jusqu’à nouvel ordre la vente d'une partie de son catalogue en Europe, qui ne respecte pas les nouvelles normes imposées par l'Europe en termes d'émissions de gaz polluants. 29»

Le bonheur n’est donc pas dans le pâturage et le Salon Off Road (hors des routes balisées) ne semble donc pas porté par autre chose que de la gesticulation passéiste, talonné par la disparition de la neige, la dégradation mondiale de la biodiversité, l’empreinte scientifiquement étudiée de l’humain sur la nature et désormais la prise en compte par l’État des conséquences en aval des industries nationales : les responsabilités finales d’un usage éhonté de véhicules disproportionnés et polluants pour des usages inadaptés.

 

« Non ! » au "salon has been" © Marcel Duchamp « Non ! » au "salon has been" © Marcel Duchamp

 

1• « Edifié sur l’emplacement de la friche industrielle de l’ancienne usine textile COMET-BRENAC de GERDE, le Complexe Citécycle a été inauguré le 05 Juillet 2002 par Léon BERTRAND, Secrétaire d’Etat au Tourisme. Cet ensemble de bâtiments - Hôtel, Restaurant, Centre sportif, Musée du vélo – désormais propriété de la CCHB représente un investissement de 6,42 millions d’euros et a bénéficié de 50 % de subventions - un record - à un moment où l’Europe - Crédits FEDER Inter Reg II - se montrait fort généreuse. » https://blogdebigorre.blogspot.com/2011/

• « Un an après sa réouverture, l’hôtel Carré PY’ redevient un acteur important de l’hébergement hôtelier de la vallée. Ses deux jeunes patrons ont rempli leurs objectifs avant d’envisager de nouveaux marchés.

Voilà un peu plus d'un an que Frédéric Boué et Clément Joubert, 29 ans chacun, ont ouvert le Carré PY' hôtel. » http://www.haute-bigorre.fr/system/files/editeur/bulletin_cchb_ndeg22.pdf

2http://www.ff4x4.fr/ff4x4/partenaires/bpjeps/didier-devaux/

3http://www.ulteamdp.com/

4http://www.ulteamdp.com/qui-sommes-nous

5idem. cf. note 3

6https://www.ladepeche.fr/article/2013/01/04/1528587-semeac-informatique-65-ca-ne-bugue-pas.html

7http://groupe.ladepeche.fr/activites/presse/

8http://www.tourisme-hautes-pyrenees.com/Randos-et-sensations

9https://fr.kompass.com/c/pyren-evasion-tout-terrain/fra02z6tt/

10http://www.ff4x4.fr/ff4x4/partenaires/bpjeps/didier-devaux/

11http://www.ff4x4.fr/ff4x4/la-ff4x4/organigramme-de-la-ff4x4/ colonne centrale : « Guy Ducourneau, responsable de la stratégie salon 4x4 »

12http://www.ff4x4.fr/ff4x4/esprit-4x4/focus-sur-la-legislation-sur-les-4x4/

13http://www.ff4x4.fr/ff4x4/esprit-4x4/agenda-21-des-loisirs-4x4/

14idem cf. note 13

15https://www.ladepeche.fr/2019/09/27/dans-les-hautes-pyrenees-un-salon-4x4-sous-tension-ce-week-end,8442881.php

« une première manifestation a réuni un peu plus de 120 personnes à Bagnères selon les forces de l'ordre » https://www.ladepeche.fr/2019/09/29/pas-de-derapage-au-salon-4x4,8445867.php

16https://www.ladepeche.fr/2019/09/28/hautes-pyrenees-le-salon-du-4x4-ouvre-malgre-quelques-manifestants,8444526.php

17https://www.lasemainedespyrenees.fr/2019/09/29/haute-bigorre-un-pique-nique-protestataire/

18https://news.un.org/fr/story/2019/09/1052252

19https://news.un.org/fr/story/2019/09/1052212

20https://up-magazine.info/index.php/decryptages/etudes/27421-lenvie-de-consommer-moins-sinstalle-chez-les-francais/?

21https://www.nrpyrenees.fr/2019/10/01/salon-off-road-nous-sommes-au-bon-endroit-ici,8450100.php

22https://www.lesbaleines.net/connaissances-generales/protection-des-mammiferes-marins/associations-et-organismes-de-protection-des-mammiferes-marins/

23https://actions.sumofus.org/a/renforcons-la-legislation-pour-reduire-l-exposition-des-abeilles-a-tous-les-pesticides-unaf

24«  malgré les petits remous causés par certains, mais nous, nous savons que nous sommes là pour partager ensemble ce qui nous passionne. » https://www.lasemainedespyrenees.fr/2019/09/28/bagneres-ca-roule-pour-le-salon-off-road/

25« Les deux partis ont finalement réussi à dialoguer, dans le calme. » https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/hautes-pyrenees/tarbes/bagneres-bigorre-militants-ecologistes-s-opposent-au-salon-du-4x4-1729277.html

26https://www.lasemainedespyrenees.fr/2019/09/23/bagneres-le-comite-de-defense- des-loisirs-mecaniques-et-de-pleine-nature-de-bagneres-et-du-haut-adour-comdeflha-a-vu- le-jour/

27https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/10/01/l-usine-a-gaz-du-nouveau-malus-ecologique-automobile_6013735_3234.html

28https://www.autoplus.fr/jeep/grand_cherokee/actualite/Jeep-Grand-Cherokee-V8-6.2-HEMI-707-Trackhawk-1532745.html

29https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/porsche-suspend-la-vente-de-vehicules-neufs-en-europe-1461308.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.