BONNEAU Alain
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

En Bigorre

Suivi par 82 abonnés

Billet de blog 29 avr. 2020

Six murs de dazibaos pour 1er mai 2020

À l’occasion de ce 130e anniversaire du mouvement ouvrier international, l’édition participative En Bigorre souhaite proposer à chacune et chacun l’opportunité d’exprimer ses impressions, ses pensées et ses prospectives, ses revendications et ses positivités. Six thématiques sont proposées.

BONNEAU Alain
Je suis attentif à la défense de la dignité et de son expression, par la démocratie, le dialogue et la paix et tente de comprendre les ressorts profonds qui meuvent les événements.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À l’occasion de ce 130e anniversaire du mouvement ouvrier international, l’édition participative En Bigorre souhaite proposer à chacune et chacun l’opportunité d’exprimer ses impressions, ses pensées et ses prospectives, ses revendications et ses positivités.

Le 1er mai de cette année n’a rien de commun : plus de la moitié de la population mondiale est confinée, aucune possibilité ne s’ouvre à court terme pour reprendre le chemin de la rue, et le besoin est grand de dire, de crier, ou à l’inverse de méditer à ce devenir qui fuit.

Comment reprendre pied, ou comment reprendre la main, comment prendre langue ont dit certains, en tout cas, cette envie de préhension interroge.

Pulsion vitale ou maîtrisée, sensitive ou réfléchie, en cette période floue, où les doutes rôdent, où les vies se questionnent, où l’engagement déontologique et éthique de certains contraste avec la sidération ou le laisser faire d’autres, où des questions de libre choix ou de fatalité s’entremêlent, chacune et chacun, de tout âge et de toute génération semble amené·e à se regrouper, sinon physiquement et tactilement, tout au moins par le biais des technologies.

Mais une nouvelle interrogation surgit alors ? de quelle virtualité prétendue sommes-nous devenus dépendants ? et quelle place prétend-elle occuper dans nos vies, tout sourire dehors, s’intermédiant de façon apprivoisable entre l’esprit, le cœur et la main ?

De quel espace-temps sommes-nous prisonniers ? de quelles visions du monde ?

Le déconfinement – nouveau verbiage instillé par … la situation… - représentera-t-il une reprise ou une suite, en décalage ?

Qu’est-ce qui va se décaler ? mieux dit, qu’est-ce qui est déjà en impossibilité, en voie de garage, en attente ? et pourquoi ? … et comment reprendre sa vie en … mains, nous y revenons.

Le langage hérité nous rattrape, il nous revient de loin, malgré nous, et témoigne de temps où des actes ont été posés, où une geste a été coordonnée. Que peut-on garder de ces mouvements collectifs, de ces ambitions ? tout pourra-t-il être conservé ?

Le réchauffement du climat est acté, la biodiversité a chuté de façon catastrophique, le Covid-19 est féroce, mais il tue nettement moins que la pollution de l’air, quotidienne, plus d’un demi-million de décès annuels en Europe en 2014 ! Qui ne connaît pas un proche qui soit ou fut atteint par le cancer, les maladies dégénératives, les problèmes endocriniens ?

En Bigorre ouvre donc six murs de dazibaos, triés par thématiques – ces petites sentences de quelques mots, nous dirons 10 au plus comme les dix doigts – , de façon à ce que toutes et tous, de tout âge, tout milieu, toutes et tous, habitant·tes de la Bigorre, des Hautes-Pyrénées, de … la France et même plus loin si le cœur leur en dit, nous puissions exprimer en ce jour anniversaire, avec nos mains,

ce qui reste sur le cœur, sur la nuque, noué dans l’estomac avec les couleurs rouges,

mais aussi et surtout dans les bleus, ce qui nous paraît indispensable pour inventer une suite durable, équitable et juste.

page 1 : Philosophie - faire le point              éducation, faire le point, famille, fatalité, libre-arbitre, norme, singularité, philosophie, panser, vivre-ensemble

page 2 : vivre en relation avec son milieu     l'air, l'eau, les énergies, crise écologique, biodiversité, réchauffement climatique, transgénérationnel

page 3 : vivre, habiter dignement en France  social, dignité, exclus·e·s, migrant·e·s, précaires, associations, État, tribunaux

page 4 : cultures et numérique                       création, cultures, indépendances, cadres, numérique, perspectives

page 5 : économie travail État chômage        emploi, travail, économie, l'humain, les algorithmes

page 6 : politiques (inter)nationales              planète Terre, sociétés, choix humains, choix technologiques, accords

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
À LR, des alertes jamais vraiment prises au sérieux
L’affaire Damien Abad concerne d’abord la majorité d’Emmanuel Macron qui l’a promu ministre. Mais elle interpelle aussi son ancien parti, Les Républicains, alors que plusieurs élus affirment avoir été alertés de longue date.
par Lénaïg Bredoux et Ilyes Ramdani
Journal — Politique
Le « parachutage », révélateur des dilemmes de la représentation
Les élections législatives fourmillent de cas de « parachutages ». Volontiers dénoncés, sont-ils si choquants ? La pratique, parfois assumée, n’a pas toujours été mal vue par le passé. Si elle reste sulfureuse, c’est à cause des failles de la représentation dont elle est le symptôme. 
par Fabien Escalona et Ilyes Ramdani
Journal — International
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat
Journal — Écologie
Planification écologique : un gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
L’Âge de pierre, de terre ou de raison ?
Le monde du BTP doit se réinventer d’urgence. Les récents événements internationaux ont révélé une nouvelle fois son inadaptation face aux crises de l’énergie et des matières premières. Construire avec des matériaux locaux et peu énergivores devient une évidence de plus en plus difficile à ignorer pour ce secteur si peu enclin au changement.
par Les Grands Moyens
Billet de blog
L'espace public, un concept « vide » ?
Comme le souligne Thierry Paquot dès l’introduction de son ouvrage, « l’espace public est un singulier dont le pluriel – les espaces publics – ne lui correspond pas. » Alors que le premier désigne grossièrement la scène du débat politique, les seconds renvoient à une multiplicité de lieux (rues, places, jardins, etc.) accessibles à tous et la plupart du temps relevant d’une propriété collective.
par Samuel PELRAS
Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter
Billet de blog
Raphaël Boutin Kuhlmann : « Les coopératives locales portent l'intérêt général »
Parti s’installer dans la Drôme en 2016, où il a fondé la coopérative foncière « Villages Vivants », Raphaël Boutin Kuhlmann est devenu une figure des nouvelles manières de faire territoire. Dans cet entretien, il revient sur la nécessité de penser autrement l’intérêt général et sur les espoirs qu’il place, face aux crises contemporaines, dans l’innovation et le lien dans les villages.
par Archipel des Alizées