Six murs de dazibaos pour 1er mai 2020

À l’occasion de ce 130e anniversaire du mouvement ouvrier international, l’édition participative En Bigorre souhaite proposer à chacune et chacun l’opportunité d’exprimer ses impressions, ses pensées et ses prospectives, ses revendications et ses positivités. Six thématiques sont proposées.

À l’occasion de ce 130e anniversaire du mouvement ouvrier international, l’édition participative En Bigorre souhaite proposer à chacune et chacun l’opportunité d’exprimer ses impressions, ses pensées et ses prospectives, ses revendications et ses positivités.

Le 1er mai de cette année n’a rien de commun : plus de la moitié de la population mondiale est confinée, aucune possibilité ne s’ouvre à court terme pour reprendre le chemin de la rue, et le besoin est grand de dire, de crier, ou à l’inverse de méditer à ce devenir qui fuit.

Comment reprendre pied, ou comment reprendre la main, comment prendre langue ont dit certains, en tout cas, cette envie de préhension interroge.

Pulsion vitale ou maîtrisée, sensitive ou réfléchie, en cette période floue, où les doutes rôdent, où les vies se questionnent, où l’engagement déontologique et éthique de certains contraste avec la sidération ou le laisser faire d’autres, où des questions de libre choix ou de fatalité s’entremêlent, chacune et chacun, de tout âge et de toute génération semble amené·e à se regrouper, sinon physiquement et tactilement, tout au moins par le biais des technologies.

Mais une nouvelle interrogation surgit alors ? de quelle virtualité prétendue sommes-nous devenus dépendants ? et quelle place prétend-elle occuper dans nos vies, tout sourire dehors, s’intermédiant de façon apprivoisable entre l’esprit, le cœur et la main ?

De quel espace-temps sommes-nous prisonniers ? de quelles visions du monde ?

Le déconfinement – nouveau verbiage instillé par … la situation… - représentera-t-il une reprise ou une suite, en décalage ?

Qu’est-ce qui va se décaler ? mieux dit, qu’est-ce qui est déjà en impossibilité, en voie de garage, en attente ? et pourquoi ? … et comment reprendre sa vie en … mains, nous y revenons.

Le langage hérité nous rattrape, il nous revient de loin, malgré nous, et témoigne de temps où des actes ont été posés, où une geste a été coordonnée. Que peut-on garder de ces mouvements collectifs, de ces ambitions ? tout pourra-t-il être conservé ?

Le réchauffement du climat est acté, la biodiversité a chuté de façon catastrophique, le Covid-19 est féroce, mais il tue nettement moins que la pollution de l’air, quotidienne, plus d’un demi-million de décès annuels en Europe en 2014 ! Qui ne connaît pas un proche qui soit ou fut atteint par le cancer, les maladies dégénératives, les problèmes endocriniens ?

En Bigorre ouvre donc six murs de dazibaos, triés par thématiquesces petites sentences de quelques mots, nous dirons 10 au plus comme les dix doigts – , de façon à ce que toutes et tous, de tout âge, tout milieu, toutes et tous, habitant·tes de la Bigorre, des Hautes-Pyrénées, de … la France et même plus loin si le cœur leur en dit, nous puissions exprimer en ce jour anniversaire, avec nos mains,

ce qui reste sur le cœur, sur la nuque, noué dans l’estomac avec les couleurs rouges,

mais aussi et surtout dans les bleus, ce qui nous paraît indispensable pour inventer une suite durable, équitable et juste.

 

page 1 : Philosophie - faire le point              éducation, faire le point, famille, fatalité, libre-arbitre, norme, singularité, philosophie, panser, vivre-ensemble

page 2 : vivre en relation avec son milieu     l'air, l'eau, les énergies, crise écologique, biodiversité, réchauffement climatique, transgénérationnel

page 3 : vivre, habiter dignement en France  social, dignité, exclus·e·s, migrant·e·s, précaires, associations, État, tribunaux

page 4 : cultures et numérique                       création, cultures, indépendances, cadres, numérique, perspectives

page 5 : économie travail État chômage        emploi, travail, économie, l'humain, les algorithmes

page 6 : politiques (inter)nationales              planète Terre, sociétés, choix humains, choix technologiques, accords

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.