Géont, Poissanne et l'ennui

1er avril, des enfants confinés prennent la plume, la palette ou le clavier

Tyann, 9 ans

L’aigle et le géant

Il était une fois, un géant qui s’appelait Géont. Il avait cent cinq ans ; il n’avait aucun ami jusqu’au jour où il rencontra un faucon qui tournait autour de sa tête disant « Alors on n’a pas d’amis ha ha ha ! »

Le géant était si énervé qu'il lui donna un coup. Le faucon tomba en appelant tous les rapaces : les vautours, les faucons et les aigles.

Les vautours dirent à Géont : « Tu as fait quoi à notre ami ? ».

Géont répondit : « Il se moque de moi car je n’ai pas d’amis! ».

Un aigle lui répondit : « Tu aurais dû lui parler au lieu de le frapper. Moi, je veux bien être ton ami ! »

Géont réfléchit et lui répondit : « Je veux bien. »

Et ils sont devenus amis et heureux.

 

Arthur, 10 ans

Aujourd'hui j'en ai marre. je suis en confinement, le plus dur c'est de ne pas sortir. j'ai envie que ce soit fini. Voici tout ce que je veux faire après : regarder le Seigneur des anneaux, aller chez mamie, fêter mon anniversaire avec les copains, faire un festin avec ma maman et rigoler, vivement !! 

 

Eva-Line, 9 ans 

He oui ! Maintenant, on est coincé dans notre maison ; c’est le confinement. Et, pour être honnête, je m’ennuie. Comme si on n’avait rien d’autre à faire ! En tout cas, c’est pas marrant. Et tout ça est à cause de ce virus. Je le hais. Je le déteste. Un truc : comment est-t-il apparu dans notre monde ? Et pourquoi dans notre pays ? Il y a plein de contaminés et au tout début, ça allait mais maintenant, je commence à m’inquiéter. Pas du genre c’est la fin du monde, ou une apocalypse, je ne veux surtout pas raconter ma vie mais dans le boulot de ma mère, il y a sa collègue qui a le coronavirus et du coup ça me fait peur. C’est pour ça qu’il faut faire les gestes barrières : se laver très régulièrement les mains, ne pas sortir, ou pour des raisons très importantes, et s’écarter des autres d’au moins un mètre.

 

Raphaëlle, 6 ans 

C’est l’histoire d’un petit poisson rouge qui veut aller voir sa mère. Mais sa mère est une humaine, il est obligé de traverser tout l’Océan jusqu’à New York.

Quand il arrive à New York, un ami de sa mère vient le chercher à la plage avec un bocal. Il était prévenu et il l’attendait au bord du l’eau. Il le ramena chez sa mère qui était très contente de le voir. Ils allèrent dans un restaurant où on mange de la viande. Mais comme le poisson n’était pas habitué à la viande il dit: « Je n’aime pas trop ça...est-ce que vous auriez autre chose s’il vous plaît ? »

La serveuse lui répond : « Oui monsieur, j’ai autre chose à vous proposer. Par exemple une salade de méduses.»

« Oui, ça me convient » dit le petit poisson.

Quand il a fini, il demande à sa mère s’il peut aller voir sa copine Poissanne. Alors elle lui répond que oui. Ils rentrèrent à la maison, tapèrent à la porte des voisins et sa mère le déposa dans la baignoire de la voisine. Ils s’amusèrent à faire des bulles et des cabanes dans les algues.

Quand ils ont fini, le petit poisson rouge dit: « est-ce que cette histoire vous a plu? C’est moi qui l’ai inventée ! »

" Merci la maîtresse des histoires, je vous envoie aussi mon dessin que je viens de finir"

 

capture-d-ecran-2020-04-01-a-15-03-18

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.