Laurence De Cock

Professeure d'histoire-géographie

Paris

Sa biographie
Professeure agrégée en lycée à Paris, Docteure en Sciences de l'éducation. Mes recherches ont d'abord porté sur l'enseignement de l'histoire et l'articulation entre l'universalisme républicain et la diversité culturelle. Aujourd'hui je travaille sur les pédagogies alternatives (au passé et au présent), principalement sur Célestin Freinet. Ma thèse est consacrée à l'enseignement de l'histoire coloniale.
Son blog
311 abonnés Conseils de classe
Ses éditions
1 / 7
Voir tous
  • Le CNED, laboratoire du management néolibéral

    Par
    Au Centre National d’Enseignement à Distance, les élèves sont des clients, le savoir une marchandise et les profs des employés maltraités. Enquête au cœur de la machine à casser l’école.
  • Le retour de la chasse aux rouges dans l’Éducation nationale ?

    Par
    capture-d-ecran-2022-09-19-a-11-11-06
    Les sanctions contre les enseignantes et enseignants syndicalistes et militant.e.s pédagogiques connaissent un récent regain comme le montre l'affaire Kai Terada à Nanterre. Il est temps d'en faire une priorité politique.
  • Le vote Mélenchon entre raison et conviction

    Par
    Laurence De Cock, Mathilde Larrère et Arnault Skornicki appellent dans ce texte à voter pour le candidat du programme de l'Avenir En Commun, seul à même à leurs yeux de rompre avec le mortifère autoritarisme libéral et la fascisation en cours.
  • Demain, la rue est à nous

    Par
    Nous avons été très patients. Plus de quatre années à subir une destruction en règle de l’école publique à cadence vertigineuse. Certes le terrain avait été bien préparé en amont, mais il était difficile d’imaginer la violence des attaques qui se sont abattues, sous ce gouvernement, sur les services publics en général et l’école en particulier.
  • Conjurer la peur par le collectif

    Par
    Serions-nous tétanisés au point de trouver normal d’envoyer des enfants de 10 ans passer une journée au commissariat ? D’un autre côté, mesurons-nous suffisamment le niveau de peur installé dans le corps enseignant par l’abominable assassinat de Samuel Paty ? La voie est étroite entre la tentation répressive et le rappel à notre mission éducative, mais il faut la trouver.
Voir tous