Le monde parallèle et la maison confite

19 mars : des enfants confinés prennent la plume, la palette ou le clavier

Marie, 11 ans

Dans la ville de Paris, vivait un étrange garçon. On racontait qu’il passait ses journées entières dans sa chambre. Le seul moment où il en sortait c’était pour aller aux toilettes.Pour manger, on devait impérativement lui apporter son plateau du matin, du midi et du soir. Mais attention, interdiction d’y entrer. On devait le déposer devant sa porte. Un jour, alors que l’on toquait à sa porte pour  lui dire que l’on avait apporté son plat, aucune réponse. Alors, on refrappa, pas de réponse non plus. Etrange…se dit sa mère. D’habitude, il dit toujours merci et bon appétit. Mais là, rien. Alors, par curiosité, elle ouvrit la porte juste de manière à voir si son fils était là. Elle ne vit personne. Elle pensa alors qu’il était aux toilettes mais, c’est son père qui en sortit. Pour la première fois depuis douze ans (oui, car Edouard (le garçon) avait douze ans), elle entra dans la chambre de son fils. Elle découvrit des centaines de photos, cartes et schémas accrochés au mur. Elle regarda sur son lit et vit un petit objet qui ressemblait fortement à un rubik’s cube, mais, il était doré. Par curiosité,elle le toucha et, instantanément, elle se retrouva à coté de son fils en pleurs dans une sorte de bulle qui était posée dans une sorte de vide. C’était la première fois qu’elle voyait son fils depuis dix ans. Qu-est ce qu’il avait changé !!! Etant donné que son fils était en pleurs, elle lui demanda non seulement où ils se trouvaient, mais aussi ce qu’il avait. Alors, son fils se mit à tout lui raconter. Il lui expliqua que depuis tout petit, il était fasciné par l’idée qu’il pourrait très bien y avoir un monde parallèle. C’est pour ça qu’il restait enfermé dans sa chambre, c’était pour se concentrer mais aussi parce qu’il ne voulait pas qu’on le sache car il disait que l’on aurait très bien pu le prendre pour un fou. Il avait réussi à construire cet objet doré grâce à toutes ces années de recherches. Il pensait, il était même sûr que cet objet pourrait l’emmener dans un monde parallèle, et il en était fier.  Comme il était sur de lui, il manipula l’objet et, d’un coup, il se retrouva dans cette bulle. Malheureusement, il s’était trompé dans un calcul, un seul calcul.

 

Sophie, 8 ans

 Bonjour, j'écris mon histoire pour le gentil monsieur de Mediapart. Ma maison est en deux : avec le salon-chambre et la cuisine-bureau. Ce matin j'ai mangé une gaufre en forme de cœur avec de la framboise dessus il y a aussi le frigo qui fait des ron-ron et le café qui sent trop fort le brûlé mais qui sent bon quand même ! je m'ennuie facilement alors je dessine sur les feuilles par terre et je joue de l'accordéon. Mes cheveux sont frisés et je les coiffe même pas. Aujourd'hui j'ai mis un chapeau et une veste rouge.

Voilà le dessin de mon portrait avec mes notes de musique

capture-d-ecran-2020-03-19-a-09-06-42

 

Sarah, 15 ans

sarah

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.