Billet de blog 26 mars 2020

Nala, le psy malpoli et le retour du printemps

26 mars, des enfants confinés prennent la plume, la palette ou le clavier

Laurence De Cock
Professeure d'histoire-géographie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Andréa, 9 ans 

Sous un chêne un petit garçon qui se nommait Gaspard, savourait le goûter que sa mère avait préparé.

Ce garçon était handicapé , il était rêveur il passait du temps sur un tapis, un tapis sur l’herbe et sa maman faisait de son mieux pour s’occuper de lui .

Un soir sa mère le retrouva affalé dans sa chambre il pleurait la mort de son père !

Gaspard écrivait dans son journal intime mais il n’y trouvait plus l’inspiration il déchirait, il chiffonnait les pages de son carnet sa mère s’inquiétait pour lui il n’allait plus dehors !

Elle décida d’emmener son fils chez un psychologue et celui-ci lui dit :

« Bonjour madame, nous avons trop de rendez-vous, veuillez aller en face. »

Elle lui donna un coup de sac-à-main puis alla en face en disant :

« Je pars d’ici et vais où apparemment les psys sont plus gentils !!! Viens mon chéri nous partons !!! »

Chaque jour, son fils allait voir un psychologue différent et faisait toujours de belles rencontres, il est redevenu ce qu’il était avant …

Un enfant parmi d’autres enfants !!!

Il se sent mieux depuis et plus aucune moquerie n’arrive à ses oreilles , au contraire il a plein d’amis.

Quant à la boutique du psy malpoli …elle ferma et on en a plus entendu parler !!!

Abby, 9 ans 

La fin du coronavirus

 Il était une fois, une petite fille qui s’appelait Nala. Nala s’ennuyait beaucoup. Elle réfléchissait trop. Elle pensait trop à cause du coronavirus.

Elle pensait que toute sa famille et elle aussi allaient mourir.

Elle n’en pouvait plus de rester chez elle. Elle voulait voir ses amis.

Alors, elle eut une idée, elle voulait appeler tous ses copains en même temps.

Ce n’était pas facile mais, elle voulait quand même. Au début, elle les appela un par un, après elle créa un groupe avec tous ses amis mais personne n’a répondu. Elle était triste.

Elle pensait qu’ils avaient tous le coronavirus . Il y avait ses deux meilleurs amis qui avaient le coronavirus.

Alors, elle a tout fait pour les soigner et ça avait marché. Après le coronavirus, longtemps après le coronavirus, quand elle était adulte, il y avait une autre maladie mais, elle a soigné tout le monde.

Louis, 5 ans

Journal des saisons 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Jean-Luc Godard, l’entretien impossible
À l’heure où les bouleversements politiques, écologiques et sociaux semblent marquer la fin d’une époque, Mediapart a eu envie de rendre visite à Jean-Luc Godard, dont les films sont des mises en abyme inégalées des beautés et des troubles du monde. Mais rien ne s’est passé comme prévu. 
par Ludovic Lamant et Jade Lindgaard
Journal — France
Procès des sondages de l’Élysée : le PNF requiert finalement l’incarcération de Claude Guéant
La réouverture des débats a opposé deux thèses, ce vendredi, au tribunal de Paris. L'ex-ministre de Sarkozy assure qu’il ne peut pas rembourser plus rapidement ce qu’il doit encore à l’État. Le Parquet national financier estime au contraire qu’il fait tout pour ne pas payer.
par Michel Deléan
Journal
Traitements contre le Covid-19 : précipitation et prix forts, pour des efficacités disparates
L’exécutif a dépensé autour de 100 millions d’euros pour les anticorps monoclonaux du laboratoire Lilly, non utilisables depuis l’émergence du variant Delta. Il s’est aussi rué sur le Molnupiravir de MSD, malgré un rapport bénéfices-risques controversé. En revanche, les nouveaux remèdes d’AstraZeneca et de Pfizer sont très attendus.
par Rozenn Le Saint
Journal — Éducation
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
Précarité = Adelphité
Nous exclure, nous isoler, nous trier a toujours été admis; nous sacrifier n’a jamais été que le pas suivant déjà franchi par l’histoire, l’actualité nous a prouvé que le franchir à nouveau n’était pas une difficulté.
par Lili K.
Billet de blog
SOS des élus en situation de handicap
Voilà maintenant 4 ans que le défenseur des droits a reconnu que le handicap était le 1er motif de discrimination en France, pourtant les situations de handicap reconnues représentent 12% de la population. Un texte cosigné par l’APHPP et l’association des élus sourds de France.
par Matthieu Annereau
Billet de blog
Exaspération
Rien n’est simple dans la vie. Ce serait trop facile. À commencer par la dépendance physique à perpétuité à des tiers, professionnels ou non. Peut-être la situation évoluera-t-elle un tant soit peu lorsque les écoles de formation aux métiers du médico-social et du médical introduiront la Communication NonViolente (CNV) et le travail en pleine conscience dans leurs modules ?
par Marcel Nuss
Billet de blog
Handicap, 4 clés pour que ça change !
Engagée depuis vingt ans pour l’égalité des droits de toutes et tous, je constate comme chacun que les choses avancent très peu. Les changements arriveront lorsqu’il sera compris que le handicap est un sujet social dont tout le monde doit s’emparer. Le 3 décembre, journée internationale du handicap : voici 4 solutions pour qu’advienne enfin une société inclusive !
par Anne-Sarah Kertudo