Contre la guerre et la police, l'arbre à goyaves et papayes

28 avril, des enfants confinés prennent la plume, la palette ou le clavier

Nouhé, 7 ans

La guerre du coronavirus

J'ai dessiné la police américaine et la police française parce que c'est la guerre. La France et l'Amérique ont peur d'être contaminées par le coronavirus.

Les armées lâchent des produits contre le coronavirus. On voit aussi des gens tout brûler parce qu'ils sont fâchés contre le coronavirus. Ils sont Paris et à New-York.

En vrai, pour supprimer le coronavirus, il faut trouver des produits pour ne pas tomber malade. Ce sont les médecins de l'hôpital qui vont trouver ces produits.

Le coronavirus et le covid 19, c'est la même chose.

Parfois, je vais un peu dans la rue. J'ai vu un peu des policiers. Ils sont là pour surveiller les gens qui jouent dans la rue. La police leur donne une amende parce qu'ils n'ont rien à faire dans la rue. Ils font n'importe quoi. C'est Macron qui a dit de fermer les écoles parce que le coronavirus est très dangereux.

capture-d-ecran-2020-04-28-a-20-02-07

 

Marin, 9 ans

La grande prairie d’Ertac

Dans la grande prairie d’Ertac, 

se trouve un arbre fruitier dont le pouvoir était 

de soigner la peste (la maladie la plus fréquente en cette période de l’année).

Il était gardé par des bêtes laides et hideuses, c’était les chèvres à gaz.

Dès qu’on s’approchait d’elles on en mourait.

Personne n’avait réussi à pénétrer dans la clairière.

Il y avait des centaines et des milliers de chèvres.

Si quelqu’un traversait les chèvres il y avait un dragon ensuite.

Le fruit de la prairie d’Ertac ne poussait qu’une seule fois dans l’année.

En fait cette légende est un peu comme un conte de fées.

Exemple: la princesse est l’arbre fruitier, les chèvres à gaz sont les gardes et la 

prairie le château.

Quelques années plus tard on a découvert que l’arbre fruitier en fait ne faisait que

des goyaves.

Un siècle plus tard la même histoire continua jusqu’à ce qu’ils comprennent que 

l’arbre fruitier en fait ne faisait que des papayes.

Mais un premier avril 1987 des scientifiques ont découvert un remède contre la peste 

et devinez quoi?

Le remède qu’ont trouvé les scientifiques était un mélange de goyaves et de papayes.

Fin!

Et voilà comment se termine la légende de la clairière d’Ertac.

Merci à tous les lecteurs d’avoir lu ma légende de la prairie d’Ertac.

Si cette légende vous a plu j’en ai fait plein d’autres. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.