49/3 ou CENSURE : le changement c'est MAINTENANT ' lettre ouverte aux députés de Gauche

Messieurs, Mesdames les députés


Vous alliez voter "non" à la loi Macron car vous avez compris que la casse du code du travail (dissimulée à la fin d'une centaine l'articles hétéroclites exigés par la commission europėenne) devait être stoppée. Mais le premier ministre a choisi de passer en force avec le 49/3. Ce 49/3 que notre (pas encore) président dénonçait comme "déni de démocratie" devant l'Asemblée Nationale en 2006. Allez-vous cedez à ce "deni de démocratie"? Ou allez-vous enfin imposer au pouvoir absolu de la 5ème République le mandat que vos électeurs vous ont confié en vous élisant?

M. Valls, par son autoritarisme, veut vous forcez à rentrer dans le rang, à renoncer à vos convictions. Mais il a joué avec le feu, il vous donne une opportunité qui ne se reproduira pas. Il vous donne la chance d'imposer une politique de gauche à Hollande.


La droite a déposé la motion de censure qui vous manquait pour stopper cette politique d'austérité et de regression sociale. Malgré tous le bien qu'ils pensent de la dérégulation ultra-libėrale de ce texte, pour des raisons purement politicienne, la majorité de la droite va la voter. En y ajoutant vos voix vous pouvez passez de la critique aux actes. Vous pouvez vous débarrasser de M. 5% aux primaires Ps et enfin écouter les électeurs, qui élections après élections vous crient de cesser cette politique.


En censurant ce gouvernement vous nous sauvez de la "CATASTROPHE" économique et sociale que dénonce même l'ex-ministre de Hollande, Arnaud Montebourg. Le président vient de réafirmer qu'il n'y a qu'une politique possible, celle que la commission européenne lui impose et que Valls applique à la lettre. Il vous démontre donc que seul un coup de force de l'assemblée peut inflėchir cette politique qui multiple les chômeurs, asphixie les services publics et coule notre économie. Il vous démontre que si vous pliez cette fois, il vous faudra pliez jusqu'en 2017 quel que soit l'état de la gauche, quel que soit l'état de la France.


Censurer, et après ? Valls va vous refaire le coup de "c'est moi ou la dissolution". Mais croyez-vous vraiment que Hollande ait envie d'une cohabitation avec la droite. Le gouvernement Valls dissous, le président choisira un nouveau 1er ministre dans sa majorité. Il peut bien sûr choisir un clône de Valls et des ministres tout aussi à droite (les candidats aux bons postes ne manquent pas), mais le parlement doit approuver son choix. Si vous avez un peu de suite dans les idées, vous voterez contre un tel gouvernement. Vous pouvez plutôt le forcer a nommer un premier ministre qui rassemble un gouvernement de COHABITATION DE GAUCHE. Gouvernement qui réunisse des ministres de toutes les tendances de gauche, des "frondeurs" Ps au Front de Gauche, en passant par EELV et Nouvelle Donne. Et qui s'associe aussi à des personalités de la société civile qui ont exprimé des propositions concrètes de vraies réformes de gauche, comme Thomas Pikkety (pour la reforme fiscale promise mais jamais faite) et des "économistes attérés". 


Si, par stupidité extrème, sa majesté républicaine, choisissait de dissoudre l'Assemblée, certes ce serait, pour vous députés, la fin des générosités de la République. Générosités que vous n'aurez aucunes chances de revoir, car vos électeurs ne sont pas prêts de voter Ps de sitôt, vu les trahisons de vos votes depuis 2012 et le bilan mirifique de vos mandats. Mais une dissolution, amenant une majorité à l'UMP ou plutôt au Front National l'obligerait à nommer Sarkozy (ah, ah !), ou plutôt Marine Le Pen, Premier Ministre. Dans ses deux cas, l'épreuve du pouvoir et leurs échecs inévitables (sur le chômage, le redressement de l'ėconomie...) ne peut que les disqualifier pour l'élection présidentielle, seule élection importante sous cette 5ème République (le peu de cas que Hollande a fait de toute les élections depuis 2012 nous le prouve). En 2017 la France serait en faillite, mais le Front National aurait prouvé sa nocivitė et la présidence (dictature vu la constitution de la 5ème République) lui échapperait. La vraie Gauche deviendrait le seul recours, à la Syriza.


Si vous refusez d'unir vos voix à la droite pour faire tomber le gouvernement, vous donnez un chèque en blanc à Valls et Macron, pour la prochaine étape, un nouveau 49/3 sur la casse des 35h repoussée à la prochaine session parlementaire. Casse des 35h promise à la commission européenne il y a quelques jours, pour calmer les sanctions automatiques du commissaire "socialiste" Moscovici.


Le vote courageux des députés de gauche pour la censure, c'est maintenant ou jamais. C'est maintenant ou c'est l'acceptation de l'austérité et la casse sociale de la commission jusqu'en 2017. C'est laisser creuver la Grèce et Syriza, seule contre tous, que Hollande a poingnardée dans le dos en soutenant Merkel. 

Vous devez absolument renverser Valls et imposer un gouvernement de cohabitation de gauche à Hollande, ou vous condamnez la France et TOUS les Français, à l'austérité et la regression sociale jusqu'en 2017. Et vous nous condamnés à la dictature FN après 2017.

Le courage c'est maintenant, la censure c'est maintenant, le changement c'est maintenant. 

Pourlavenir :

http://blogs.mediapart.fr/blog/pourlavenir

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.