Sarkozy, honte de la France ou l'aveu caché de notre ex-président


L'ex ministre de l'intérieur traite les magistrats de délinquants et notre systéme judiciaire de "Stasi". Voila qui va lui faire perdre bien des soutiens, pourtant longtemps acquis. Il est d'ailleurs obligé de monter lui même au créneau pour se défendre, car il devient de plus en plus dangereux de se mouiller pour lui. Il est temps de se désolidariser pour ne pas tomber avec. Ses ultimes défenseurs, sont ceux qui savent être dans la même charrette quand la justice passera.


L'ex président de la république traite la France de dictature, où les "principes sacrés de notre République sont foulés aux pieds avec une violence inédite et une absence de scrupule sans précédent". Alors rappelez-moi comment M. Sarkozy appelait sont hôte de l'Elysée, celui avec sa tente, à qui Sarkozy a permis d'acheter le logiciel d'espionnage d'internet de la société Amessis pour arrêter et torturer son opposition. Vous savez, celui qui à ordonner les sabotages du DC10 d'UTA et du Boeing de la Pan Am sur Lokerby qui firent plus de 400 morts. Assurément M. Sarkozy à côté de votre hôte, vous étiez un amateur, un grand démocrate, avec vos écoutes et vols d'ordinateurs de journalistes et vos amis procureurs Courroie(s) de transmission pour arrêter la justice.


Comme vous n'avez pas réussi à imiter votre ami Kadhafi, vous n'avez pas pu supprimer les juges d'instruction (bien sûr c'était pour défendre les "principes sacrés de notre République") vous en êtes réduit à faire du Berlusconi, à briguer encore une immunité présidentielle comme vous nous l'avouer cyniquement. "à tous ceux qui auraient à redouter mon retour, qu'ils soient assurés que la meilleure façon de l'éviter serait que je puisse vivre ma vie simplement, tranquillement… au fond comme un citoyen «normal". Et oui, comme vous préféreriez faire du fric plutôt que d'être obligé de continuer la comédie du sauveur de la république ! Pour vous, tous les moyens sont bon pour vous sauver de la justice, insulter votre pays, ses juges, ces policiers, et donc tous les Français. Non, M. Sarkozy, vous n'êtes pas un citoyen "normal", vous êtes l'ex-président du pays des droits de l'homme et vous le traitez de dictature stalinienne.

 

M. Sarkozy vous êtes la HONTE de la FRANCE.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.