Billet de blog 21 mars 2014

Sarkozy, honte de la France ou l'aveu caché de notre ex-président

pourlavenir
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.


L'ex ministre de l'intérieur traite les magistrats de délinquants et notre systéme judiciaire de "Stasi". Voila qui va lui faire perdre bien des soutiens, pourtant longtemps acquis. Il est d'ailleurs obligé de monter lui même au créneau pour se défendre, car il devient de plus en plus dangereux de se mouiller pour lui. Il est temps de se désolidariser pour ne pas tomber avec. Ses ultimes défenseurs, sont ceux qui savent être dans la même charrette quand la justice passera.


L'ex président de la république traite la France de dictature, où les "principes sacrés de notre République sont foulés aux pieds avec une violence inédite et une absence de scrupule sans précédent". Alors rappelez-moi comment M. Sarkozy appelait sont hôte de l'Elysée, celui avec sa tente, à qui Sarkozy a permis d'acheter le logiciel d'espionnage d'internet de la société Amessis pour arrêter et torturer son opposition. Vous savez, celui qui à ordonner les sabotages du DC10 d'UTA et du Boeing de la Pan Am sur Lokerby qui firent plus de 400 morts. Assurément M. Sarkozy à côté de votre hôte, vous étiez un amateur, un grand démocrate, avec vos écoutes et vols d'ordinateurs de journalistes et vos amis procureurs Courroie(s) de transmission pour arrêter la justice.


Comme vous n'avez pas réussi à imiter votre ami Kadhafi, vous n'avez pas pu supprimer les juges d'instruction (bien sûr c'était pour défendre les "principes sacrés de notre République") vous en êtes réduit à faire du Berlusconi, à briguer encore une immunité présidentielle comme vous nous l'avouer cyniquement. "à tous ceux qui auraient à redouter mon retour, qu'ils soient assurés que la meilleure façon de l'éviter serait que je puisse vivre ma vie simplement, tranquillement… au fond comme un citoyen «normal". Et oui, comme vous préféreriez faire du fric plutôt que d'être obligé de continuer la comédie du sauveur de la république ! Pour vous, tous les moyens sont bon pour vous sauver de la justice, insulter votre pays, ses juges, ces policiers, et donc tous les Français. Non, M. Sarkozy, vous n'êtes pas un citoyen "normal", vous êtes l'ex-président du pays des droits de l'homme et vous le traitez de dictature stalinienne.

M. Sarkozy vous êtes la HONTE de la FRANCE.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
Être LGBT+ en Afghanistan : « Ici, on nous refuse la vie, et même la mort »
Désastre économique, humanitaire, droits humains attaqués… Un an après avoir rebasculé dans les mains des talibans, l’Afghanistan n’en finit pas de sombrer. Pour la minorité LGBT+, le retour des fondamentalistes islamistes est dévastateur.
par Rachida El Azzouzi et Mortaza Behboudi
Journal — International
« Ils ne nous effaceront pas » : le combat des Afghanes
Être une femme en Afghanistan, c’est endurer une oppression systématique et brutale, encore plus depuis le retour au pouvoir des talibans qui, en un an, ont anéanti les droits des femmes et des fillettes. Quatre Afghanes racontent à Mediapart, face caméra, leur combat pour ne pas être effacées. Un documentaire inédit.
par Mortaza Behboudi et Rachida El Azzouzi
Journal
Un homme condamné pour violences conjugales en 2021 entre dans la police
Admis pour devenir gardien de la paix en 2019, condamné pour violences conjugales en 2021, un homme devrait, selon nos informations, prendre son premier poste de policier en septembre dans un service au contact potentiel de victimes, en contradiction avec les promesses de Gérald Darmanin. Son recrutement avait été révélé par StreetPress.
par Sophie Boutboul
Journal — Climat
Près de Montélimar, des agriculteurs exténués face à la canicule
Mediapart a sillonné la vallée de la Valdaine et ses environs dans la Drôme, à la rencontre d’agriculteurs qui souffrent des canicules à répétition. Des pans de récoltes grillées, des chèvres qui produisent moins de lait, des tâches nouvelles qui s’accumulent : paroles de travailleurs lessivés, et inquiets pour les années à venir.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat