Dehors les jeunes ! Vive les vieux !

Avant, « y'avait du respect. Maintenant, quand tu rentres dans le bus, il y a en plein (de jeunes) qui sont assis à la place des anciens... En fait, ils ne sont s'en rendent même pas compte. À mon époque, (sic) j'attendais de voir où Marcel (Desailly), Dédé (Deschamps) ou Zizou allaient s'asseoir pour voir où je pouvais me mettre. Maintenant, c'est presque toi qui demande : « pardon, j'ai l'habitude de m'asseoir là ». On te répond : « Ah ouais ? Ben mets-toi de l'autre côté... »

 

Ah c'est comme ça ?! On le plaint, notre Titi trentenaire. On est de tout cœur avec lui, notre Thierry henry, quand il gémit dans l'Equipe et fustige l'insolence de ces jeunes à peine internationaux mais déjà arrogants. Surfant sur la vague des commentateurs recyclés qui crient au changement dès le premier match, ils se croient déjà indispensables.

 

Ils ont tort. Ce soir, ils cireront le banc de touche. Et qui s'en plaindra ?

 

Benzéma ? Ce jeune encore boutonneux, incapable d'envoyer son club en quarts-de-finales de Ligue des champions... Lundi, c'était le fiasco : pas un drible, pas une passe réussie aux abords de la surface. Malouda, lui, a eu son occasion. Dehors Benzéma ! Vive Malouda !

 

Nasri ? Sorti d'une saison en demi-teinte, le gamin se fait prier pour aller à Arsenal du haut de son palmarès encore vierge de titre. Lundi, son entrée en jeu fut terne, sa pointe de vitesse, sa capacité à orienter le jeu s'est fait la belle et il ne tenait même pas le ballon au-dessus la ligne médiane. C'est pourtant ce qu'on attend d'un meneur de jeu «à l'ancienne» quand on joue en 4-5-1. Pendant ce temps, Govou, fidèle accélérateur de jeu, tentait et re-tentait sur l'aile, là ou la France avait une chance de passer. Dehors Nasri !

 

On en a marre. Marre de leur culture jean déchiré et casque énorme sur les oreilles, Rn'B et playstation. Thuram, lui, lit des livres, s'intéresse au monde et ne dit pas « juste » ou « trop fort » toutes les trois phrases. Sagnol et Squillaci jouent à la belote, comme Papa. Le regretté Barthez (Ah, Barthez) fumait des clopes et buvait du pastis...

 

Bref, il convient de frapper vite et fort, avant que l'asticot ne se croit chez lui dans la pomme.

 

Pour ce soir, voici donc ma compo :
Coupet


Thuram
Sagnol - Squillacci - Gallas - Abidal


Govou - Makelele - Vieira (ben tiens) - Malouda
Henry

 

Hop, 31 ans de moyenne d'âge. Et du béton, comme au bon vieux temps de 98...

 

 

Et pour les jeunes, une tisane et Olic !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.