Billet de blog 16 juin 2016

Coup de tête : la taille ne fait pas tout

Les Français mesurent en moyenne 1,75m. De ce point de vue, Antoine Griezmann est un français moyen. En football, en revanche, c’est assez petit.

Michaël Hajdenberg
Journaliste à Mediapart
Journaliste à Mediapart

Les Français mesurent en moyenne 1,75m. De ce point de vue, Antoine Griezmann est un français moyen. En football, en revanche, c’est assez petit. Chez les Bleus, il n’y a que N'Golo Kanté que Griezmann puisse regarder de haut. Cela n’a pas empêché l’attaquant de l’Atletico de Madrid de marquer une nouvelle fois de la tête contre l’Albanie. Sur 98 buts inscrits dans sa carrière, il en a déjà marqué 20 d’un coup de boule.

Si vous lisez ce billet, vous avez forcément déjà vu un certain nombre de fois le but qu’il vient d’inscrire sur un centre de Rami (1,90 m). Regardez donc plutôt celui marqué contre le Barça.

© CANAL+ Sport

Guy Roux vous dira qu’« un grand qui saute va toujours plus haut qu’un petit qui saute ». Et bien moi qui mesure 1,90m, je peux vous dire que dans toute ma brillante carrière de FSGT du lundi soir, je n’ai dû marquer qu’un but de la tête (j’arrive lancé au premier poteau sur un corner de Nico, je ferme les yeux et boum, elle part dans la lunette opposée, l’extase). La taille ne fait donc pas tout. Encore que si Nico avait plus souvent levé sa balle sur corner, s’il en avait expédié un peu moins directement en 6 mètres (et ce n’est pas faute de lui avoir bruyamment soumis l’idée), j’aurais sûrement plein d’autres souvenirs à raconter.

Autre témoignage relativement intéressant, celui de Stéphane Colineau, un pote qui doit mesurer 1,70m à tout casser (je n’ai pas poussé l’investigation jusqu’à lui demander sa taille exacte). Il me dit qu’il en a mis « quelques-uns » avec son équipe - « les mecs me prenaient jamais au marquage ces cons» - notamment un contre BNP Ternes, au stade Poissonière. « Le match bascule là-dessus » paraît-il, et je n’ai aucune raison d’en douter, Stéphane est un mec droit qui n’en rajoute pas (mais qui me demande, cher Edwy, si tu peux tweeter son anecdote).

Le succès planétaire du foot tient en trois points : la simplicité de ses règles, l’absence d’infrastructures (deux pulls suffisent pour faire des cages, pas besoin d’un panneau de basket), et le fait que n’importe qui, quel que soit son physique, peut s’y épanouir (je n’ai rien contre le basket mais là encore...). Lionel Messi, dont le nom vous est peut-être plus familier que celui de Colineau, en est un parfait exemple. Et en plus, il choisit bien les matches où il marque de la tête, ici en finale de la Ligue des champions.

© OL4everdu88

Ca fait super plaisir de voir un petit marquer de la tête. Plus que de voir un grand marquer du pied. Pourtant, j’aurais presque envie de faire un calin à Laciné Traoré, dont je me sens très proche avec ses 2,03m et ses statistiques faméliques établis à une époque par Eurosport.

Qu’est-ce qui revient quand on se creuse un peu la tête (ce qui n’aidera pas à mieux viser, j’en ai bien conscience )? Giresse, bien sûr. 1982. L’Irlande du Nord. Oui Gigi, ouiiiiiiiiii… (franchement est-ce qu’il y a plus beau comme image du bonheur qu’une course de Giresse après un but avec l’équipe de France?)

Avant la tête de Gigi, les trois autres buts en prime, pas dégueus non plus © Glissam

Rui Barros aussi, et par deux fois lors de la folle épopée de l’AS Monaco en feu Coupe des coupes en 1992. (Contre la Roma en quarts, et contre le PSV en demi)

© sp1873

Bien sûr, c’est plus facile de marquer de la tête quand la balle vient de rebondir ou quand on est tous seuls Mais Valbuena et Giuly ont le sens du placement.

© pauletadu781300
© Anthony Yize

Et en cherchant sur Internet ? Avec River Plate, Daniel Villalva (1,52m si l’on en croit certain sites), n’a eu besoin d’aucune aide.

© enzoriverplatense

Enfin, comme on ne peut pas parler de football à Mediapart sans penser à Stéphane Alliès, et donc à  Montpellier, revisionnons aussi ce but que nous avons tous en mémoire, inscrit par l’enfant du pays Laurent Castro (1,70m) contre le Steua Bucarest lors de la saison 1990-1991.

La qualité de l'image n'est pas à la hauteur du talent de Laurent Castro © CanalPSG

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
Zemmour, un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Politique
Zemmour : quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Social
« Les salariés avec qui je m’affiche se mettent en danger » : les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B