Kamilya Jubran - Sarah Murcia : Nhaoul'

 Oudiste et chanteuse palestinienne, Kamilya Jubran croise, depuis une quinzaine d’années, la route de la contrebassiste Sarah Murcia. Des rencontres souvent passionnantes comme le confirme Nhaoul’, la dernière création du duo. Le titre de l’album évoque le métier à tisser et trame, à lui seul, la fibre qui lie les deux femmes. Installée en Europe, Kamilya Jubran profite ainsi de son séjour pour expérimenter les musiques improvisées.  Marquée de son côté par des rencontres avec Sébastien Martel, Magic Malik ou Elysian Field, Sarah Murcia explore les intonations modales propres au registre oriental. La navette traduit une parfaite complémentarité.

AC147PromoNhaoul3.jpg

 

Oudiste et chanteuse palestinienne, Kamilya Jubran croise, depuis une quinzaine d’années, la route de la contrebassiste Sarah Murcia. Des rencontres souvent passionnantes comme le confirme Nhaoul’, la dernière création du duo. Le titre de l’album évoque le métier à tisser et trame, à lui seul, la fibre qui lie les deux femmes. Installée en Europe, Kamilya Jubran profite ainsi de son séjour pour expérimenter les musiques improvisées.  Marquée de son côté par des rencontres avec Sébastien Martel, Magic Malik ou Elysian Field, Sarah Murcia explore les intonations modales propres au registre oriental. La navette traduit une parfaite complémentarité.

Une formule qui impressionne dès les premières mesures de Hayati où la contrebasse et l’oud forment une matière sonore envoûtante. Avec Kam, le chant désincarné de Kamilya Jubran accentue l’effet ressenti au préalable alors que Laïtani séduit par ses progressions au violoncelle. A l’image de la pochette, marquée par les coloris froids et le design, Nhaoul’ laisse une large part aux climats oniriques. Une dimension irréelle amplifiée par le travail des volumes. L’espace cultivé entre les arrangements est impressionnant. Une notion de liberté évidente à l’écoute des trois parties qui composent Suite Nomade. Illustrée par des poèmes bédouins du Sinaï et du Neguev, cette longe plage fait figure de manifeste esthétique. Le dialogue entre Orient et Occident trouve ici l'équilibre. C’est particulièrement élégant.

 

Kamilya Jubran & Sarah Murcia - Kam © Samir Almaghribi

 

Nhaoul’  Accords Croisés / Harmonia Mundi

Kamilya Jubran et Sarah Murcia seront en concert, vendredi 15 février 2013, sur la scène parisienne de l’Alhambra dans le cadre du festival Au fil des voix.

Vincent Caffiaux

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.