2. Piège des mots, piège des pensées.

Il faut éviter de croire, ça permet d'acquérir du discernement.

Ce que je nomme “discernement” est une pratique sociale qui peut se décrire comme une triangulation, avoir trois points de vue sur un même objet. J'ai entendu ce 1° octobre 2019 entre 13h30 et 14h00, dans le cadre de l'admirable émission de France Culture Les Pieds sur Terre, sous le titre «Pervers et narcissiques: "Quoi qu’on fasse, on est piégé"», deux témoignages sur un même objet. L'objet est donc “les pervers narcissiques“, le premier témoin est un homme, le second est une femme, la situation dans les deux cas est un couple mixte (un homme, une femme) avec enfants. Chacun des témoins décrit son conjoint comme “pervers narcissique”, or, ils racontent exactement la même situation. Factuellement, ces deux témoins peuvent être les membres du même couple, et connaissant bien l'émission je suppose sans le certifier qu'il y a de grandes chances que ce soit le cas, qu'on a les témoignages des deux membres du même couple. Or, tous deux décrivent un conjoint “pervers narcissique”. Plusieurs possibilités:

  1. Les deux conjoints sont qualifiables tels;
  2. L'homme peut être qualifié tel;
  3. La femme peut être qualifiée telle;
  4. Aucun des deux ne peut être qualifié tel.

L'hypothèse la plus vraisemblable, dans ce cas précis, est la quatrième, on a le cas de deux “faux-témoignages”. Plusieurs possibilités:

  1. Les deux conjoints son volontairement faux;
  2. L'homme seul l'est volontairement;
  3. La femme seule l'est volontairement;
  4. Aucun des deux ne l'est volontairement.

L'hypothèse la plus vraisemblable, dans ce cas précis, est la quatrième, aucun des deux ne l'est volontairement. En revanche, seul l'un des deux a eu un comportement qualifiable de “pervers et narcissique”, sans être un “pervers narcissique”. Vous avez toutes les données pour faire une triangulation, la plus importante donnée étant, ce sont les deux membres du même couple, aucun n'est un “pervers narcissique” mais l'un a un comportement qui en fait un “pervers narcissique” à son insu. Juste un indice: l'un des témoignages est factuel, l'autre est impressif, l'un est vérifiable, l'autre ne l'est pas.

Je vous invite à écouter l'émission, pour vous faire un avis, pour constituer le “troisième point de vue” qui permet de “discerner” – le vrai du faux...

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.