Les calculs de Didier Houssin

extrait de l'article Grippe A: comment le plan gouvernemental a déraillé :«Didier Houssin, qui décortique la construction de la décision: «Nous savions aussi que 5% des Français sont idéologiquementopposés aux vaccins. Nous disposions de deux autres repères: d'unepart, le taux de vaccination contre la grippe saisonnière s'élève à 65% chez la population cible des plus de 65 ans, des personnes en affectionde longue durée et des professionnels de santé. D'autre part, le tauxd'adhésion pour la vaccination en Seine-Maritime contre la méningites'élève à 85%.» «C'est ainsi que nous avons abouti au chiffre de 75%», poursuit-il."

extrait de l'article Grippe A: comment le plan gouvernemental a déraillé :

«Didier Houssin, qui décortique la construction de la décision: «Nous savions aussi que 5% des Français sont idéologiquementopposés aux vaccins. Nous disposions de deux autres repères: d'unepart, le taux de vaccination contre la grippe saisonnière s'élève à 65% chez la population cible des plus de 65 ans, des personnes en affectionde longue durée et des professionnels de santé. D'autre part, le tauxd'adhésion pour la vaccination en Seine-Maritime contre la méningites'élève à 85%.» «C'est ainsi que nous avons abouti au chiffre de 75%», poursuit-il."

Non, c'est une blague ce calcul du taux de 75% de la population française ? Il suffit donc de prendre 2 malheureux chiffres qui n'ont rien à voir entre eux mais qui ont le mérite d'exister, et on multiplie le résultat par un facteur 2 sorti du chapeau de l'OMS, et au final, on obtient en mélangeant des choux et des carottes la somme faramineuse de ... 712 millions d'euros ! et moi qui croyais à une étude épidémiologique pointue basée sur des mathématiques rigoureuses.

Cela mérite au moins une décoration de l'Ordre National du Mérite :-)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.